En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 408.60 PTS
+0.54 %
5 407.5
+0.57 %
SBF 120 PTS
4 340.39
+0.51 %
DAX PTS
12 384.49
+0.43 %
Dowjones PTS
25 822.29
+0.25 %
7 397.23
+0.35 %
1.157
+0.71 %

PSG: Neymar, la rançon de la gloire

| AFP | 718 | Aucun vote sur cette news
La mégastar du PSG Neymar Jr impressionnant contre Dijon, ici après son 3e but personnel, le 17 janvier 2017, au Parc des Princes
La mégastar du PSG Neymar Jr impressionnant contre Dijon, ici après son 3e but personnel, le 17 janvier 2017, au Parc des Princes ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

Il a apporté au PSG son incroyable talent sur la pelouse et son immense notoriété en dehors. Mais Neymar est aussi un gros caractère et un joueur qui vaut à Paris la jalousie de bien des acteurs du football mondial.

. Côté pile: la gloire et le talent

Quatre buts, dont un extraordinaire, deux passes décisives, une facilité technique éblouissante... Face à Dijon, Neymar a démontré à quel point il pouvait porter le PSG sur le terrain. Le Brésilien totalise 15 buts et 11 passes décisives en 15 matches de championnat, 6 buts et 3 passes décisives en 6 matches de Ligue des champions. Ebouriffant.

"Un joueur comme Alves, Kylian (Mbappé) ou Neymar donne de l'excellence à l'équipe", a exposé l'entraîneur Unai Emery mercredi après la rencontre. "Notre leader sur le terrain c'est Neymar, je crois que l'équipe est meilleure avec lui."

Le Brésilien a aussi apporté sa notoriété au PSG, qui ne passe plus guère désormais une semaine sans faire la 'Une' un peu partout en Europe. En Angleterre, le Guardian publie vendredi un long article de son éditorialiste Barney Ronay qui consacre l'artiste de 25 ans "l'entité la plus post-moderne du football, un joueur star qui semble passer la majeure partie de son temps à être une star, à être Neymar".

Et en Espagne, le quotidien Marca évoque ainsi régulièrement un transfert de l'ancien Barcelonais chez le grand rival Real Madrid. L'entraîneur parisien Unai Emery y voit une tentative de déstabilisation. "Je sais qu'à l'extérieur il peut y avoir quelqu'un, qui a des intérêts contre nous, qui peut nous déstabiliser", a-t-il exposé récemment en citant le quotidien sportif.

. Côté face: la jalousie...

Neymar Jr exulte après un but face au Celtic Glasgow en Ligue des champions, le 22 novembre 2017, au Parc des Princes
Neymar Jr exulte après un but face au Celtic Glasgow en Ligue des champions, le 22 novembre 2017, au Parc des Princes ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

La puissance parisienne, incarnée par Neymar, suscite la jalousie un peu partout en Europe. "Quand il y a eu la possibilité d'une puissance financière comme celle du Qatar, d'avoir les meilleurs joueurs du monde comme Thiago Silva, Verratti, Marquinhos, Neymar, Kylian (Mbappé) ou Cavani... (...), c'est normal que les autres équipes se disent: "wow", parce que c'est une concurrence plus grande", avait exposé Emery à l'AFP le jour de la reprise de l'entraînement.

Le transfert de Neymar (et celui de Mbappé) a aussi valu au PSG l'ouverture d'une enquête de la part de l'UEFA, qui fait planer au dessus de sa tête une épée de Damoclès financière et complique ses plans sur le marché des transferts cet hiver. Le PSG doit en effet dégraisser son effectif pour amortir un peu les arrivées des deux ailiers.

Enfin, l'histoire de Neymar au PSG n'est vieille que de six mois mais compte déjà quelques polémiques. Il y a eu les quelques matches un peu loupés, le match aller à Dijon au retour de la trêve internationale celui à Strasbourg pour la première défaite de la saison parisienne et surtout celui de Ligue des champions à Munich contre le Bayern (1-3) en décembre, qui avaient valu quelques critiques au Brésilien.

... Et les polémiques

Il y a aussi eu quelques polémiques, notamment sur des relations fraîches avec l'entraîneur Unai Emery et surtout avec l'Uruguayen Edinson Cavani. Les deux hommes se sont notamment opposés sur l'identité du tireur de penalty mi-septembre, déjà face à Lyon, que le PSG retrouve dimanche (21h00) pour la 22e journée de Ligue 1.

Le Brésilien a été sifflé par une partie du Parc des Princes mercredi pour n'avoir pas laissé son équipier Cavani tirer un penalty qui lui aurait permis, en cas de réussite, de devenir meilleur buteur du PSG devant Zlatan Ibrahimovic. Selon son entraîneur, la star n'était pas forcément au courant. "Dans les conversations avec le groupe, il n'a pas été question des statistiques individuelles", a-t-il affirmé vendredi.

L'épisode du
L'épisode du "penaltygate" entre Neymar et Edinson Cavani durant PSG-Lyon à Paris, le 17 septembre 2017 ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Quant à savoir si Cavani et Neymar s'entendaient bien, Emery a expliqué que "tous les joueurs ici sont aussi des personnes, avec une personnalité, un caractère. Il y a quelques groupes qui sont plus ensemble dans le vestiaire, ceux qui parlent espagnol, ceux qui parlent italien, ceux qui parlent français", a-t-il énuméré sans évoquer les Brésiliens, formant également un groupe comportant la star, le capitaine Thiago Silva et le leader de vestiaire Dani Alves.

Difficile pour le moment de dire si le bilan de Neymar au PSG est positif ou négatif. Ses prestations vont continuer d'être scrutées à la loupe, bien sûr, comme d'éventuelles nouvelles polémiques. Mais c'est surtout lors de la double confrontation de Ligue des champions contre le grand Real Madrid, les 14 février et 6 mars, qu'il est attendu.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

   Bollène (France) - Le 21 août 2018 - 20:00 (CET)     EGIDE RENFORCE SON ORGANISATION COMMERCIALE AUX ETATS-UNIS   Le groupe Egide (ISIN: FR0000072373 - Reuters:…

Publié le 21/08/2018

Le montant du transfert s'élève à 6,5 ME auxquels pourront s'ajouter des incentives pour un maximum de 3,5 ME...

Publié le 21/08/2018

L'installation reflète l'adoption croissante de la technologie EOS en tant que standard de soin dans les centres orthopédiques...

Publié le 21/08/2018

Nacon officialise sa collaboration avec Marie-Laure 'Kayane' Norindr, joueuse professionnelle de eSport...

Publié le 21/08/2018

Entre le 13 et le 17 août, Bic a racheté pour près de 3,06 millions d’euros de ses propres actions. Ces transactions portent sur environ 39 000 titres rachetés à un prix moyen pondéré…