5 309.23 PTS
-
5 291.5
-0.16 %
SBF 120 PTS
4 251.61
-
DAX PTS
12 461.91
-
Dowjones PTS
24 962.48
+0.66 %
6 761.85
+0.00 %
Nikkei PTS
21 756.09
+0.09 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Procès Merah: face-à-face tendu entre la défense et un juge

| AFP | 204 | Aucun vote sur cette news
Abdelkader Merah devant les assises de Paris le 20 octobre 2017
Abdelkader Merah devant les assises de Paris le 20 octobre 2017 ( Benoit PEYRUCQ / AFP )

La défense d'Abdelkader Merah, jugé pour "complicité" dans les crimes de son frère Mohamed, s'est employée mercredi à pointer certaines lacunes de l'accusation, lors d'un face-à-face tendu avec l'un des juges antiterroristes ayant instruit le dossier.

Sans une note et pendant trois quarts d'heure, le magistrat Christophe Teissier, 54 ans, a résumé avec aisance devant la cour d'assises de Paris l'ensemble des actes de son instruction qui ont abouti à la mise en cause des deux accusés.

Il a ensuite été longuement interrogé par l'avocat d'Abdelkader Merah, Eric Dupond-Moretti, qui l'avait cité à comparaître.

"Vous nous avez livré une version conforme à votre instruction, mais qui vous a donné les informations sur Abdelkader en dehors de lui-même?", a demandé au juge le ténor du barreau.

L'avocat a rappelé que c'est l'accusé lui-même qui a signalé sa présence lors du vol du scooter utilisé durant les tueries par son frère et qui a indiqué qu'il écoutait des enregistrements audio de cours de préparation au jihad dont Mohamed Merah, selon l'accusation, aurait pu s'inspirer.

"Oui, c'est le premier à avoir parlé du vol du scooter", a convenu Christophe Teissier. "Mais c'est quand les audios ont été retrouvés sur son Ipod qu'il a dit qu'il les avait écoutés", a-t-il ajouté.

Sur ces fichiers compromettants, qui fondent l'accusation d'association de malfaiteurs terroriste criminelle, l'avocat a indiqué avoir réclamé au juge une transcription intégrale qui lui a été refusée. "Or, un certain nombre d'entre eux n'ont aucun rapport avec le comportement adopté par Mohamed Merah", a-t-il souligné.

Eric Dupont-Moretti s'est également interrogé sur ce qui différencie le cas d'Abdelkader Merah, accusé d'extrémisme religieux, complicité dans le vol du scooter et l'achat d'un blouson utilisés par le tueur, de celui de Mohamed Meskine. Les mêmes charges pesaient sur Meskine mais il a, lui, bénéficié d'un non-lieu grâce au revirement d'un témoin.

"Il y a la proximité entre les deux frères au moment des faits", lui a répondu le juge.

"Mais, que savez-vous de leurs conversations ?", a répliqué l'avocat.

"On a retenu un certain nombre de rencontres à des moments particuliers qui devaient être prises en considération même si on ne sait pas ce qu'ils se sont dit", a expliqué le magistrat, qui a relevé cinq rencontres pendant la période des attentats.

Pour le blouson acheté par Abdelkader Merah à son frère avant les attaques, élément à charge de l'accusation, "savez-vous que Merah ne le portait pas à l'école juive ?", a interrogé Eric Dupont-Moretti. "Dans toute votre procédure, vous n'avez même pas été capable de voir cela", a-t-il lancé au juge, sans être contredit.

Abdelkader Merah est jugé pour "complicité" des sept assassinats perpétrés par son frère Mohamed en mars 2012, dont quatre dans une école juive de Toulouse. Il est également accusé d'avoir participé "à un groupement criminel affilié à Al-Qaïda prônant un islamisme jihadiste (...) en appliquant à lui-même et à son frère Mohamed les recommandations de cette organisation dont il possédait les enseignements et les conseils opérationnels".

Il comparaît auprès d'un délinquant, Fettah Malki, qui a fourni l'une des armes et un gilet pare-balles utilisés par Mohamed Merah.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 21/02/2018

La filière viticole française face au défi de la baisse des pesticides ( PATRICK HERTZOG / AFP/Archives )La filière viticole française n'a pas échappé à la pression grandissante de…

Publié le 21/02/2018

Une pénurie croissante de talents en cybersécurité est mise en exergue dans la nouvelle étude du Digital Transformation Institute de Capgemini. Parmi les entreprises interrogées, 68% ont exprimé…

Publié le 21/02/2018

le réalisateur tchèque Jan Gebert, auteur de "When the war comes" ("Quand la guerre arrive") à la Berlinale, le 17 février 2018, à Berlin ( John MACDOUGALL / AFP )Le festival du film de…

Publié le 20/02/2018

Un militant de Greenpeace manifeste à Stuttgart, dans le sud-ouest de l'Allemagne, le 19 février 2018 ( Sebastian Gollnow / dpa/AFP )"L'air est mauvais, on tousse et on a la gorge qui gratte,…

Publié le 19/02/2018

Laurent Wauquiez lors de sa campagne pour la tête du parti, en novembre 2017 à Paris ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )Alors que Les Républicains avaient opté pour la contre-attaque…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/02/2018

Le propriétaire d'Hippopotamus et des Tavernes de Maître Kanter souffre toujours, au sortir d'une année de transition...

Publié le 22/02/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette d'endettement, hors avances remboursables, s'élève donc à 28,6 ME...

Publié le 22/02/2018

La trésorerie nette est solide à fin décembre 2017, à 34 ME...

CONTENUS SPONSORISÉS