En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 159.30 PTS
-0.18 %
5 154.50
-0.21 %
SBF 120 PTS
4 090.95
-0.23 %
DAX PTS
11 289.32
-0.09 %
Dowjones PTS
25 867.78
-0.06 %
7 062.43
+0.10 %
1.132
+0.10 %

Procès du viol au "36": sept ans de prison requis contre les deux policiers

| AFP | 329 | Aucun vote sur cette news
Une peine de sept ans d'emprisonnement a été requise mercredi contre les deux policiers jugés aux assises à Paris pour le viol d'une touriste canadienne en avril 2014 au 36 Quai des orfèvres. 
Une peine de sept ans d'emprisonnement a été requise mercredi contre les deux policiers jugés aux assises à Paris pour le viol d'une touriste canadienne en avril 2014 au 36 Quai des orfèvres.  ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )

Une peine de sept ans d'emprisonnement a été requise mercredi contre les deux policiers jugés aux assises à Paris pour le viol d'une touriste canadienne en avril 2014 au 36 Quai des orfèvres.

"Ce soir-là, ils n'étaient pas la police mais des usurpateurs indignes de brassards et ils se sont comportés comme ceux qu'ils pourchassent. Ce soir-là, ils avaient basculé du mauvais côté", a déclaré l'avocat général Philippe Courroye.

"Mon intime conviction, c'est qu'au cours de cette nuit du 22 au 23 avril, dans les locaux de la BRI, Emily Spanton a bien été une victime non consentante d'actes sexuels", a-t-il ajouté.

Les accusés et la plaignante ont deux versions "totalement opposées", a souligné l'avocat général. Mais les versions des policiers "recèlent des dissimulations évidentes et des incohérences manifestes".

Les deux ex-policiers de la prestigieuse BRI (Brigade de recherche et d'intervention), jugés depuis le 14 janvier pour "viol en réunion", ont toujours clamé leur innocence. Ces accusés, qui comparaissent libres, encourent 20 ans de réclusion criminelle.

La jeune femme et les accusés s'étaient rencontrés le 22 avril 2014 dans un pub, lors d'une soirée très arrosée. Ils s'étaient ensuite rendus au "36", alors siège de la police judiciaire.

Selon des témoins, quand Emily Spanton est entrée dans les locaux à 00H40, en titubant, elle était joyeuse, alors qu'à 02H00, la touriste canadienne était en état de choc, effondrée. Elle affirme avoir été violée par les deux accusés, et par un troisième homme qui n'a jamais été identifié.

Le verdict est attendu jeudi.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2019

Empreinte climatique...

Publié le 19/02/2019

En partenariat avec la start-up Zelros, CNP Assurances a déployé un assistant virtuel utilisant des technologies d’intelligence artificielle pour faciliter le travail de ses équipes de gestion de…

Publié le 19/02/2019

Actuellement en test sur la ligne 1...

Publié le 19/02/2019

Dans la sclérodermie systémique