En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 805.71 PTS
+0.41 %
4 806.00
+0.42 %
SBF 120 PTS
3 826.17
+0.44 %
DAX PTS
10 913.20
+0.20 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+0.00 %
1.141
+0.07 %

Procès des "sept de Briançon": le jugement attendu jeudi à Gap

| AFP | 268 | Aucun vote sur cette news
Manifestation de soutien aux sept militants poursuivis pour avoir aidé des migrants à entrer en France, le 8 novembre 2018 à Gap, dans les Hautes-Alpes
Manifestation de soutien aux sept militants poursuivis pour avoir aidé des migrants à entrer en France, le 8 novembre 2018 à Gap, dans les Hautes-Alpes ( JEAN-PIERRE CLATOT / AFP/Archives )

Le tribunal correctionnel de Gap doit statuer ce jeudi à 14H00 sur le sort des sept militants poursuivis pour avoir aidé des migrants à entrer en France lors d'une manifestation au printemps, ce qu'ils ont contesté lors de leur procès en novembre.

Au cours de l'audience, six mois de prison avec sursis ont été requis à l'encontre de cinq prévenus par le procureur Raphaël Balland qui a renoncé dans son réquisitoire à la circonstance aggravante de "bande organisée".

Douze mois de prison - dont quatre fermes - ont en revanche été réclamés pour les deux autres prévenus qui avaient déjà été condamnés par le passé et sont également poursuivis pour rébellion.

Les débats, suivis à l'extérieur du palais de justice par quelque 850 partisans de la cause des réfugiés, s'étaient achevés tard dans la nuit du 8 au 9 novembre.

Le parquet reproche aux prévenus - une Italienne absente à l'audience, un Suisse, un Belgo-Suisse et quatre Français, âgés de 22 à 52 ans - d'avoir facilité le 22 avril l'entrée d'une vingtaine de migrants en les mêlant aux manifestants et en forçant le barrage des forces de l'ordre.

À la barre, les accusés ont évoqué une "manifestation spontanée" et souligné que leur intention était simplement de réagir à la démonstration d'hostilité aux migrants menée, la veille, par le groupuscule Génération Identitaire (GI).

"Chacun ici peut se mobiliser pour défendre ses idées, même les plus radicales, mais sans franchir les frontières de la loi (...). À qui a profité ce passage en force ? A-t-il fait progresser la cause des migrants ou la législation sur le droit d'asile ?", s'est interrogé le procureur.

"Tous ces marcheurs solidaires ne se sont jamais enquis de la situation de ces personnes et c'est tout à leur honneur", a rétorqué Me Yassine Djermoune, l'un des six avocats des accusés, réclamant la relaxe.

"Sur les vidéos, je ne vois pas ce passage en force. Je ne vois pas de violences mais des manifestants qui contournent le barrage policier", a-t-il ajouté au cours de sa plaidoirie.

Le procès initial, prévu en mai, avait été rapidement reporté, le temps pour le Conseil constitutionnel de statuer sur le "délit de solidarité".

En juillet, les Sages ont estimé qu'au nom du "principe de fraternité", une aide désintéressée au "séjour" irrégulier ne saurait être passible de poursuites, l'aide à "l'entrée" restant cependant illégale.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

Gemalto, spécialiste de la sécurité numérique, et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), ont été choisies pour fabriquer des cartes de santé sécurisées et novatrices pour…

Publié le 16/01/2019

Vente-unique.com a enregistré sur l'exercice 2017-2018, clos fin septembre, un chiffre d’affaires de 87,2 millions d'euros, en hausse de 14%. " Compte tenu d’une très forte activité commerciale…

Publié le 16/01/2019

Nexity et Morning Coworking (Groupe BAP) ont annoncé leur rapprochement pour renforcer et développer leur place sur le marché du coworking. Le promoteur immobilier a pris une participation de 54%…

Publié le 16/01/2019

La Française de l’Energie a totalisé sur le 1er semestre 2018-2019 un chiffre d’affaires de 3,3 millions d'euros, en repli de 2%. " Comme prévu, l’installation à Avion de deux nouveaux…

Publié le 16/01/2019

Valneva a annoncé la signature d'un contrat de 59 millions de dollars avec le Département de la Défense américain pour la fourniture de son vaccin contre l'encéphalite japonaise IXIARO. Selon les…