En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 613.84 PTS
-0.01 %
5 616.50
+0.04 %
SBF 120 PTS
4 424.95
+0.02 %
DAX PTS
12 435.16
+0.03 %
Dowjones PTS
27 335.63
-0.09 %
7 927.08
+0.00 %
1.121
+0.02 %

Procès d'un trafiquant de migrants en Italie: un jury admet une erreur d'identité

| AFP | 47 | Aucun vote sur cette news
Un homme soupçonné d'être Medhanie Yehdego Mered, chef d'un réseau de trafic de migrants, mais affirmant s'appeler Medhanie Tesfamariam Behre, lors de son procès à Palerme le 14 février 2019 en Sicile
Un homme soupçonné d'être Medhanie Yehdego Mered, chef d'un réseau de trafic de migrants, mais affirmant s'appeler Medhanie Tesfamariam Behre, lors de son procès à Palerme le 14 février 2019 en Sicile ( Andreas SOLARO / AFP/Archives )

La cour d'assises de Palerme, en Sicile, a reconnu vendredi une erreur d'identité dans l'affaire d'un Erythréen accusé d'avoir dirigé un vaste réseau de trafiquants de migrants.

En juin 2016, les autorités italiennes avaient annoncé l'arrestation au Soudan et l'extradition pour être jugé en Italie de Medhanie Yehdego Mered, soupçonné en particulier d'avoir affrété le bateau dont le naufrage avait fait plus de 366 morts le 3 octobre 2013 devant l'île de Lampedusa.

Mais très vite, les témoignages se sont multipliés pour affirmer que l'homme arrêté n'était pas Mered mais Medhanie Tesfamariam Berhe, un réfugié érythréen n'ayant qu'un prénom en commun avec l'homme recherché.

Après un long procès, la cour a reconnu que l'homme jugé était Behre et a ordonné sa libération.

Cependant, elle a assorti cette décision d'une condamnation à cinq ans de prison -- une peine couverte par sa détention préventive -- pour aide à l'immigration clandestine, en raison de contacts établis entre Behre et un passeur en Libye.

Le parquet avait requis 14 ans de réclusion.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2019

Troisième séance de forte hausse sur EuropaCorp ! Dans de gros volumes, le titre bondit encore de 15% à 1,44 euro en ce milieu de semaine...

Publié le 17/07/2019

Repli exagéré ?

Publié le 17/07/2019

Ericsson chute de 5,37% à 86,30 couronnes suédoises, l'équipementier télécoms ayant affiché une rentabilité inférieure aux attentes en dépit d’une croissance des revenus plus élevée que…

Publié le 17/07/2019

Virbac progresse de 2,02% à 171,4 euros après la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel sans grande surprise et surtout, la confirmation de ses perspectives annuelles. Cette publication…

Publié le 17/07/2019

Air France KLM évolue autour de l'équilibre à la mi-journée...