En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Prison avec sursis pour le père de l'enfant sauvé du vide par Mamoudou Gassama

| AFP | 155 | Aucun vote sur cette news
Mamoudou Gassama à Bamako au Mali, le 18 juin 2018
Mamoudou Gassama à Bamako au Mali, le 18 juin 2018 ( Michele CATTANI / AFP/Archives )

Sur les images devenues virales, le garçonnet se trouvait suspendu à un balcon, cinq étages au-dessus du sol, avant d'être sauvé par un jeune sans-papiers malien devenu héros, Mamoudou Gassama. Pour l'avoir laissé seul, le père de l'enfant a été condamné mardi à Paris à trois mois avec sursis.

Cheveux noirs et lunettes, le petit homme de 37 ans debout à la barre du tribunal semble très affecté, mais exprime difficilement ses idées.

Ce 26 mai, père et fils avaient passé la journée à Disneyland et, le soir venu, le père était allé faire des courses pour "lui faire plaisir" en lui rapportant "un dessert", explique-t-il d'un ton hésitant.

Le garçonnet vif et téméraire, qui fête ses cinq ans ce mardi, lui avait expliqué qu'il préférait rester devant la télévision. Le père avait cédé. Le matin-même, son épouse, restée à la Réunion, l'avait pourtant réprimandé pour avoir laissé l'enfant seul alors qu'il descendait au sous-sol.

- "Qui est-ce qui commande ?", l'interroge la présidente.

- "Normalement, c'est moi, mais il m'a expliqué qu'il était fatigué..."

Arrivé en 2017 en métropole pour travailler dans la fonction publique, il n'avait la garde de son fils que depuis deux semaines.

Devant un tribunal visiblement sceptique, il assure ne pas avoir pas réalisé que laisser ouverte la porte-fenêtre d'un balcon situé au 6ème étage pouvait être dangereux.

Absent pendant environ une heure, selon l'accusation, il avait pris du retard en raison d'un jeu sur son portable: "J'ai fait un détour pour attraper un Pokémon", confirme-t-il, penaud, un loisir qui le "rapprochait" de son fils.

L'enfant a expliqué aux policiers que, comme "Papa mettait longtemps", il avait imaginé qu'il était reparti sans lui à Disneyland et avait décidé de le rejoindre.

La porte étant verrouillée, il avait enjambé son balcon, avait chuté et s'était miraculeusement raccroché à la balustrade du 5ème, où il était resté suspendu six longues minutes.

Mamoudou Gassama, le sans-papiers malien dont l'escalade héroïque avait fait le tour des réseaux sociaux, a depuis été naturalisé français pour son acte de bravoure. "Je me suis oublié et j'y suis allé", dira-t-il aux policiers.

La présidente se montre pédagogue: "Un enfant, ça ne pense jamais aux conséquences, c'est à nous d'y penser pour eux. C'est le cas ?"

- "Oui".

Le père l'assure, "un enfant de quatre ans, il ne faut pas le laisser seul. J'ai compris, depuis le temps".

- "Pas l'air traumatisé" -

Selon une représentante du garçonnet mandatée par la justice, celui-ci "n'a pas l'air traumatisé par cette histoire, mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de rebond". Il parle parfois à sa mère de son ongle arraché au pied ou de la casquette que lui avait donnée un policier à l'issue de sa mésaventure.

Dans la foulée de l'audience, le père a été condamné à trois mois d'emprisonnement avec sursis pour soustraction à ses obligations et à un stage de responsabilité parentale.

La présidente du tribunal a émis l'espoir que ce stage lui permette de prendre pleinement conscience de ses devoirs. "On s'est dit: +Il faut qu'il se l'enfonce dans le crâne+", a-t-elle trivialement résumé.

Le parquet avait requis six mois avec sursis.

S'il ne s'était pas rattrapé et "s'il n'avait pas été secouru" par Mamoudou Gassama, l'enfant "serait à l'heure actuelle peut-être bien décédé", avait souligné la procureure, pointant la "compromission d'une gravité exceptionnelle" d'un homme pourtant "profondément attaché à ses enfants".

L'avocat du père, Romain Ruiz, a salué "une décision tout à fait proportionnée", une peine dont son client "comprend l'intérêt".

L'enfant vit désormais avec sa mère dans le sud de la France et le père espère bientôt les rejoindre.

A la fin de son procès, ce dernier a tenu à remercier Mamoudou Gassama: vu sa notoriété, "je n'avais pas eu l'occasion".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...