5 368.29 PTS
-0.36 %
5 373.50
-0.18 %
SBF 120 PTS
4 282.77
-0.43 %
DAX PTS
12 990.10
-0.41 %
Dowjones PTS
23 164.76
+0.03 %
6 092.62
-0.36 %
Nikkei PTS
21 448.52
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Les Rwandais fêtent la réélection de Paul Kagame

| AFP | 275 | Aucun vote sur cette news
Le président rwandais Paul Kagame, le 2 août 2017 à Kigali
Le président rwandais Paul Kagame, le 2 août 2017 à Kigali ( MARCO LONGARI / AFP/Archives )

Les Rwandais fêtaient samedi la victoire du chef de l'État sortant Paul Kagame, plébiscité par plus de 98% des votants et réélu pour un troisième mandat de sept ans à la tête d'un pays qu'il dirige d'une main de fer depuis 23 ans.

La large victoire de M. Kagame, 59 ans, salué pour avoir mis fin au génocide de 1994 et redressé économiquement le Rwanda, mais aussi critiqué pour le manque d'ouverture démocratique de son pays, était attendue avant même le scrutin.

"Je suis très heureuse. J'espérais cette victoire", a confié samedi Yvette Uwineza, une informaticienne de 36 ans. "La continuité est rassurante", a-t-elle ajouté, créditant M. Kagame d'avoir donné "une meilleure vie" aux Rwandais.

La Commission électorale (NEC) a publié samedi après-midi les résultats complets portant sur l'ensemble des bulletins dépouillés, qui donnent M. Kagame très largement vainqueur avec 98,63% des suffrages exprimés, soit mieux encore qu'en 2003 (95%) et 2010 (93%).

La NEC a confirmé que le taux de participation s'élevait à 96,42% des 6,9 millions d'électeurs inscrits.

L'indépendant Philippe Mpayimana obtient 0,73% des suffrages exprimés, et Frank Habineza, leader du Parti démocratique vert, le seul parti d'opposition autorisé au Rwanda, recueille 0,47% des voix.

Le pourcentage de voix obtenu par M. Kagame correspond à celui par lequel les Rwandais avaient approuvé en 2015 une modification de la Constitution lui permettant de se présenter pour un troisième mandat et de potentiellement de diriger le pays jusqu'en 2034.

- "Un choix basé sur l'avenir" -

Près de 98% des Rwandais avaient voté en faveur de cette réforme, critiquée par les observateurs.

"Cela confirme que les Rwandais ont fait un choix basé sur l'avenir qu'ils veulent", avait déclaré dans la nuit de vendredi à samedi le chef de l'État devant des milliers de supporteurs réunis auprès du nouveau quartier général de son parti, le Front patriotique rwandais (FPR), à Kigali.

"Nous allons continuer le travail que nous avons commencé pour promouvoir un meilleur Rwanda", avait-il ajouté.

Dépouillement dans un bureau de vote de Kigali, le 4 août 2017
Dépouillement dans un bureau de vote de Kigali, le 4 août 2017 ( MARCO LONGARI / AFP )

Ses deux adversaires, qui étaient passés quasiment inaperçus dans une campagne phagocytée par le FPR, parti contrôlant toutes les sphères de la société de ce petit pays de la région des Grands Lacs, ont admis leur défaite.

"J'accepte le résultat et je félicite le FPR et Paul Kagame", a déclaré à l'AFP M. Mpayimana. "Je ne vais pas m'arrêter là. Je demande à tous les citoyens de me rejoindre pour que nous puissions être plus forts à la prochaine élection".

M. Habineza a reconnu être déçu par son résultat et a regretté les difficultés rencontrées lors de la campagne. "Vous m'avez tous donné plus de courage et de confiance pour continuer une lutte plus démocratique", a-t-il cependant déclaré à l'attention de ses électeurs.

Samedi, les Etats-Unis se sont dit "troublés" par des "irrégularités" observées selon eux lors du scrutin. "Nous sommes troublés par les irrégularités observées au cours du scrutin et nous réitérons nos inquiétudes de longue date sur l'intégrité du processus de totalisation des votes", a déclaré la porte-parole du département d'Etat américain, Heather Nauert, dans un communiqué.

La diplomatie américaine fait également part de ses inquiétudes concernant "le manque de transparence pour déterminer l'éligibilité des candidats potentiels", selon le même communiqué.

- Liberté d'expression bafouée -

Les Rwandais se sont rassemblés en divers endroits du pays pour célébrer discrètement cette victoire, sans grande effusion dans les rues, dont ils sont peu coutumiers.

Vendredi soir et jusque tard dans la nuit, après un scrutin s'étant déroulé dans le calme, plusieurs centaines de personnes s'étaient réunies à Kigali dans un gymnase proche du stade national pour danser et faire la fête.

"Nous fêtons Paul Kagame", avait lancé un jeune homme dansant au rythme d'une musique pop assourdissante.

Rwanda
Rwanda ( Simon MALFATTO / AFP )

Paul Kagame est l'homme fort du Rwanda depuis que le FPR a renversé en juillet 1994 le gouvernement extrémiste hutu ayant déclenché un génocide qui a fait 800.000 morts entre avril et juillet 1994, essentiellement parmi la minorité tutsi.

Il a d'abord été vice-président et ministre de la Défense, dirigeant de facto le pays, avant d'être élu président en 2000 par le Parlement, puis réélu au suffrage universel en 2003 et 2010.

M. Kagame est crédité du spectaculaire développement, principalement économique, d'un pays exsangue au sortir du génocide. Mais il est aussi accusé de bafouer la liberté d'expression et de réprimer toute opposition.

De nombreuses voix critiques ont été emprisonnées, forcées à l'exil et pour certaines assassinées. Des observateurs assuraient que les candidatures de MM. Habineza et Mpayimana n'étaient qu'une "façade" à destination de la communauté internationale.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 09/10/2017

Des débris de l'avion dans lequel l'ancien président du Rwanda Juvenal Habyarimana a trouvé la mort en avril 1994 ( GERARD GAUDIN / BELGA/AFP/Archives )Le juge français qui enquête sur…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2017

Le déploiement du plan stratégique (Believe and Act) s'est poursuivi...

Publié le 19/10/2017

Baccarat a pris connaissance de la signature du contrat d'acquisition portant sur 88,8% de son capitalAprès obtention de l'avis positif du comité...

Publié le 19/10/2017

La structure financière de PAT reste saine avec un endettement net de 1,28 ME...

Publié le 19/10/2017

L'opération devrait être finalisée début 2018...

Publié le 19/10/2017

Bonne tenue malgré les effets calendaires impactant le trafic poids-lourds...

CONTENUS SPONSORISÉS