En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.14 PTS
-0.39 %
4 785.5
-0.40 %
SBF 120 PTS
3 811.04
-0.55 %
DAX PTS
10 740.55
-0.44 %
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.141
+0.18 %

Population: 66,1 millions d'habitants en France début 2015

| AFP | 382 | Aucun vote sur cette news
Plus de 66 millions de personnes vivaient en France métropolitaine et dans quatre départements d'outre-mer au 1er janvier 2015, selon des chiffres définitifs publiés mercredi par l'Insee
Plus de 66 millions de personnes vivaient en France métropolitaine et dans quatre départements d'outre-mer au 1er janvier 2015, selon des chiffres définitifs publiés mercredi par l'Insee ( THOMAS SAMSON / AFP/Archives )

Plus de 66 millions de personnes vivaient en France métropolitaine et dans quatre départements d'outre-mer au 1er janvier 2015, selon des chiffres définitifs publiés mercredi par l'Insee, qui montrent une hausse annuelle moyenne de population de 0,5% depuis 2010.

La France, hors Mayotte, comptait 66.190.280 habitants, selon ces chiffres des "populations légales", soit une hausse de 283.294 habitants par rapport aux données arrêtées au 1er janvier 2014, et publiées il y a un an par l'Insee.

Calculé à partir des informations collectées lors des enquêtes de recensement, ce chiffre définitif inclut les départements de Guadeloupe, Guyane, Réunion et Martinique. Mayotte, devenue officiellement le 101e département français le 31 mars 2011, n'est pas prise en compte dans ce total.

Selon l'institut national de la statistique, en 2015 la France comptait 1,5 million d'habitants de plus qu'en 2010, soit une hausse moyenne de 0,5% par an.

Sur les 35.399 communes de France, 261 comptaient moins de 30 habitants. Une personne sur cinq vivait dans l'une des 100 communes les plus peuplées du pays.

Les chiffres de populations légales, qui feront l'objet d'un décret publié au Journal officiel avant le début de l'année 2018, déterminent le montant de la dotation que l'Etat verse à chaque commune pour assurer son fonctionnement, le niveau de l'indemnité des conseillers municipaux, le mode de scrutin qui s'applique pour les élections municipales, ou encore le nombre de pharmacies qui peuvent être implantées dans la commune, précise l'Insee dans un communiqué.

Entre 2010 et 2015, 75 départements ont vu leur population augmenter. Néanmoins, selon un focus sur les populations départementales, les évolutions sont différentes d'un territoire à l'autre en fonction des mouvements naturels (naissances et décès) et des mouvements migratoires (entrées et sorties sur un territoire).

L'Ile-de-France, les départements d'outre-mer, et ceux où sont établies les grandes métropoles (Rhône, Bouches-du-Rhône) concentrent la jeunesse. Les excédents naturels (plus de naissances que de décès) ont ainsi culminé en Guyane (+2,3% de solde naturel), dans les départements franciliens ou encore à La Réunion (+1%).

A l'inverse, dans les départements du centre et du quart sud-ouest (Gers, Lot, Charentes), où la population est plus âgée, les décès ont été supérieurs. Le solde naturel est "particulièrement déficitaire" dans la Creuse (-0,8%), la Nièvre ou le Cantal (-0,5%), selon l'Insee.

Mais les évolutions de population dues aux migrations "offrent une image presque inversée" du territoire, souligne-t-il.

Ainsi, les départements du nord-est de la France, jusqu'au nord de l'Ile-de-France, Paris inclus, ont connu plus de départs que d'arrivées sur leur territoire, tandis qu'au sud de cette ligne, les arrivées de population ont été supérieures.

La contribution de l'excédent migratoire à la croissance démographique a été particulièrement élevée en Corse, dans l'Hérault, la Gironde, les Landes ou les Pyrénées-Orientales (plus de 1% de solde migratoire). La bordure méditerranéenne (Bouches-du-Rhône, Alpes-Maritimes) a connu en revanche un léger fléchissement.

En comptant à la fois mouvements naturels et migratoires, c'est en Guyane, Auvergne-Rhône-Alpes, sur la façade atlantique, en Occitanie, Ile-de-France et Corse que la population a crû le plus fortement sur cette période.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

Les marchés européens évoluent en baisse à l’approche de la mi-séance. Les craintes s’accumulent du côté des investisseurs. Les tensions commerciales sino-américaines s’intensifient et…

Publié le 10/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre a stoppé sa correction sur le niveau de support clé des 91.9 euros, niveau qui soutient les cours en clôture depuis avril 2017. Du côté des indicateurs…

Publié le 10/12/2018

  Luxembourg, 10th December 2018   SHARES REPURCHASE PROGRAMME Authorized by the shareholders' meeting held on 28th June 2017 Implemented upon the decision of…

Publié le 10/12/2018

PSA propose les premières mesures de reclassement des salariés du site de Saint-Ouen. Ainsi, le constructeur automobile a fait part d’un projet porté par les pouvoirs publics d’implanter un…

Publié le 10/12/2018

Près de 7% du capital a tourné...