En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 398.32 PTS
-0.35 %
5 387.50
-0.51 %
SBF 120 PTS
4 320.54
-0.34 %
DAX PTS
12 561.42
-0.98 %
Dowjones PTS
25 058.12
-0.03 %
7 350.23
-0.03 %
1.173
+0.09 %

Philippines: Manille ouvre une enquête sur l'incendie meurtrier de Davao

| AFP | 419 | Aucun vote sur cette news
Incendie meurtrier dans un centre commercial à Davao, aux Philippines, le 23 décembre 2017
Incendie meurtrier dans un centre commercial à Davao, aux Philippines, le 23 décembre 2017 ( MANMAN DEJETO / AFP )

les autorités philippines ont ouvert lundi une enquête sur un dramatique incendie dans un centre commercial du Sud du pays qui a probablement fait au moins 37 morts.

Ce drame a à nouveau endeuilli l'archipel majoritairement catholique pour les fêtes de Noël, alors que plus de 200 personnes ont par ailleurs été tuées par la tempête tropicale Tembin sur l'île médidionale de Mindanao, dont Davao est la principale agglomération.

"Les décès et les dégâts renforcent la nécessité de déterminer qui a fauté et qui doit être pénalement responsable", a déclaré lundi le secrétaire philippin à la Justice Vitaliano Aguirre, en annonçant une enquête sur l'incendie de Davao.

"En punissant les responsables, nous pouvons créer un exemple afin que ce genre de tragédie ne se répète pas", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le feu a pris samedi matin dans l'immeuble du NCCC Mall, dont le quatrième et dernier étage est occupé par un centre d'appels ouvert 24 heures sur 24 appartenant à la multinationale américaine SSI, une société d'étude de marchés.

Les pompiers, qui n'ont à ce stade récupéré qu'un seul corps qui n'a pas été identifié, se préparaient lundi à pénétrer dans le bâtiment dans l'espoir de retrouver les dépouilles des victimes.

Honeyfritz Alagano, une responsable des pompiers de Davao, avait indiqué que l'incendie pourrait avoir été provoqué par une étincelle au troisième étage, qui abritait des produits textile, des meubles en bois et des marchandises en plastique.

"Le centre commercial est un espace clos sans ventilation. Quand les pompiers ont tenté d'entrer, ils ont été repoussés par la fumée et les flammes", avait-elle dit.

Incendie dans un centre commercial
Incendie dans un centre commercial ( Gal ROMA / AFP )

Les gérants de ce bâtiment ont rejeté dimanche les affirmations des proches des victimes selon lesquels l'édifice manquait d'issues de secours, et que certaines étaient fermées à clé.

"Ces affirmations sont fausses. De fait, ceux qui se sont échappés ont emprunté les issues de secours", a déclaré par sms à l'AFP Thea Padua, responsable des relations publiques du centre commercial.

Certains proches ont également critiqué la lenteur des secours.

"Ils semblent tellement détendus", se lamentait Jolita Basalan, en attendant désespérément des nouvelles de son fils Jonas, 29 ans, qui travaillait dans le centre d'appels.

"On voit bien qu'ils n'ont pas d'enfant à l'intérieur."

Mais les autorités ont expliqué à l'AFP que les pompiers devaient inspecter l'état de la structure du bâtiment avant de s'aventurer à l'intérieur.

Les sinistres meurtriers ne sont pas rares aux Philippines, notamment dans les zones de bidonvilles où aucune réglementation anti-incendie n'est appliquée.

Le plus meurtrier des incendies est survenu en 1996 dans une boîte de nuit de Manille, faisant 162 morts.

Davao, située à environ 1.000 km de Manille, sur l'île de Mindanao, est la plus grande ville du sud des Philippines et compte 1,5 million d'habitants.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

L'ANR triple net EPRA ressort à 54,9 E/action au terme du semestre...

Publié le 20/07/2018

    Compte-rendu de l'Assemblée Générale annuelle du 20 juillet 2018   L'assemblée générale mixte (ordinaire et extraordinaire) des actionnaires de la société BIGBEN…

Publié le 20/07/2018

Luxembourg, 20 juillet 2018 - Aperam annonce avoir mené à terme son programme de rachat d'actions annoncé le 30 janvier 2018 (ci-après le "Programme"). Au total,…

Publié le 20/07/2018

APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du premier…

Publié le 20/07/2018

A l’issue de la période d'acceptation initiale et des périodes de réouverture volontaire et obligatoire de l’offre, près de 96 % des actions de Realdolmen ont été apportées. En…