En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 845.07 PTS
+0.13 %
5 847.0
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 604.94
+0.14 %
DAX PTS
13 062.07
-0.33 %
Dow Jones PTS
27 941.35
+0.11 %
8 386.12
+0.28 %
1.108
+0.14 %

Perte de son étoile au Michelin: Marc Veyrat réclame les critères du guide

| AFP | 1140 | Aucun vote sur cette news
( Jean-Pierre CLATOT / AFP/Archives )

Le guide Michelin avait retiré à Marc Veyrat sa 3e étoile en janvier pour son restaurant La Maison des Bois : le chef cuisinier savoyard réclame devant la justice mercredi "la trace des débats" expliquant ce déclassement.

Fait rarissime, si ce n'est unique, le célèbre cuisinier au chapeau noir exige notamment devant le tribunal de grande instance de Nanterre des éclaircissements sur les méthodes d'évaluation et la formation des inspecteurs du guide gastronomique qui ont présidé à la rétrogradation de son établissement de Manigod (Haute-Savoie).

"Ce qui est en jeu, c'est l'application par le guide de son propre critère" de classement, a indiqué à l'AFP Me Emmanuel Ravanas, son avocat, avant l'audience. "On nous dit qu'il y a des règles", notamment "que pour l'attribution des plus hautes distinctions, il doit y avoir des débats au niveau européen" au sein des instances du guide. "Alors nous disons +Montrez-nous la trace de ces débats+... Mais on se heurte à un débat avec le vide", a regretté le conseil.

Absent de l'audience de référé (procédure d'urgence) devant le TGI de Nanterre mercredi, Marc Veyrat demande par ailleurs de ne plus être référencé dans les éditions ultérieures du Michelin, ce que le guide refuse. Il réclame également un euro symbolique pour le préjudice subi.

Après le déclassement de son établissement, le cuisinier s'était en effet dit en "dépression".

"La justice a autre chose à faire que de soigner l'ego démesuré de M. Veyrat qui s'intéresse aux conditions d'attribution des étoiles quand il les perd et bizarrement jamais quand il les gagne", a estimé avant l'audience Me Richard Malka, l'avocat du guide gastronomique, interrogé par l'AFP.

"M. Veyrat serait-il mauvais perdant?", s'est encore interrogé le conseil, indiquant défendre pour sa part "la liberté de critique d'un homme public, surtout quand il propose des repas à 500 euros".

Dénonçant une procédure abusive, le Guide Michelin réclame au chef cuisinier 30.000 euros de dommages et intérêts.

La procédure judiciaire aurait notamment pour origine des propos selon lesquels un inspecteur aurait décelé du cheddar dans l'un de ses plats, a expliqué le chef cuisinier qui se targue de n'utiliser que des produits de son terroir natal.

Des propos "invraisemblables et inventés de toutes pièces", selon la partie adverse.

La Maison des Bois fait toujours partie, dans l'édition 2019 du guide, des 85 restaurants français bénéficiant de deux étoiles.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2019

On en sait plus sur la suspension du titre Oeneo depuis lundi...

Publié le 10/12/2019

Atos annonce la signature d'un nouvel accord de mise sur le marché avec Ingram Micro Inc...

Publié le 10/12/2019

Valeo perd du terrain (-3% à 34,5 euros) après la présentation de son nouveau plan stratégique pour la période 2020-2022...

Publié le 10/12/2019

Engie remplacera 1 GW d'actifs au charbon par 1 GW de renouvelables au Pérou et au Chili...

Publié le 10/12/2019

Mcphy est très entouré ce mardi...