En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 370.13 PTS
-0.52 %
5 369.50
-0.49 %
SBF 120 PTS
4 299.22
-0.49 %
DAX PTS
12 545.75
-0.12 %
Dowjones PTS
25 058.12
+0.00 %
7 350.23
+0.00 %
1.171
-0.10 %

Pérou: après avoir été gracié, Fujimori demande "pardon"

| AFP | 367 | Aucun vote sur cette news
L'ex-président péruvien Alberto Fujimori, le 30 septembre 2009 pendant son procès à Lima
L'ex-président péruvien Alberto Fujimori, le 30 septembre 2009 pendant son procès à Lima ( Raul Garcia / AFP/Archives )

L'ex-président péruvien Alberto Fujimori a demandé mardi "pardon" pour les actes commis par son gouvernement (1990-2000) depuis son lit d'hôpital, deux jours après une grâce controversée accordée par le chef de l'Etat Pedro Pablo Kuczynski.

"Je suis conscient que les résultats sous mon gouvernement ont, en partie, été bien accueillis, mais je reconnais que j'ai également déçu une partie de mes compatriotes. Je leur demande pardon du fond du coeur", a déclaré Fujimori, 79 ans, condamné à 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l'humanité, dans une vidéo publiée sur Facebook.

Dimanche, Pedro Pablo Kuczynski lui a accordé une grâce "humanitaire", alors qu'il s'était engagé durant sa campagne électorale de 2016 à ne pas le libérer.

Cette décision a provoqué une crise politique au Pérou contre le président, qui venait jeudi d'éviter une destitution par le Parlement, après avoir reçu le soutien d'une partie du Fujimorisme, mouvement politique fondé par l'ex-homme fort du Pérou, qui se situe pourtant dans l'opposition.

Plus de 5.000 Péruviens ont manifesté lundi soir à Lima pour dénoncer la grâce accordée à Alberto Fujimori et exiger la démission de PPK (acronyme et surnom du président Pedro Pablo Kuczynski, ndlr), qu'ils accusent d'avoir négocié politiquement cette mesure.

Président de 1990 à 2000, M. Fujimori, d'origine japonaise, purgeait depuis 2007 une peine de 25 ans de prison pour corruption et crimes contre l'humanité pour avoir commandité l'assassinat de 25 personnes aux mains d'un escadron de la mort durant la guerre contre les guérilleros du Sentier lumineux (extrême gauche maoïste).

Il a été hospitalisé samedi pour arythmie et tension artérielle basse.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…