En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 875.93 PTS
+1.70 %
4 872.00
+1.68 %
SBF 120 PTS
3 888.85
+1.75 %
DAX PTS
11 205.54
+2.63 %
Dowjones PTS
24 706.35
+1.38 %
6 784.61
+0.98 %
1.136
+0.00 %

Pavard sort de nulle part pour rebondir au Bayern

| AFP | 110 | Aucun vote sur cette news
Le défenseur français de Stuttgart, Benjamin Pavard (g), lors d'un match de Bundesliga à Francfort, le 24 février 2018
Le défenseur français de Stuttgart, Benjamin Pavard (g), lors d'un match de Bundesliga à Francfort, le 24 février 2018 ( THOMAS KIENZLE / AFP/Archives )

Enfin ! Benjamin Pavard, qui rejoindra en juillet le Bayern Munich, recueille les fruits de son titre de champion du monde. Mais le défi est immense pour un garçon de 22 ans qui n'a pas retrouvé son niveau du Mondial et lutte pour le maintien avec Stuttgart.

"Nous avons engagé Benjamin Pavard pour le 1er juillet 2019, il a signé un contrat de cinq ans", a annoncé mercredi le directeur sportif du Bayern Hasan Salihamidzic au Qatar, où l'équipe est en stage hivernal.

L'indemnité de transfert pour le VfB Stuttgart est estimée à 35 millions d'euros par la presse allemande.

"Il sort de nulle part, une frappe de bâtard, on a Benjamin Pavard" chantaient les fans des Bleus au Mondial après cette frappe d'extra-terrestre face à l'Argentine en quarts de finale (4-3), élu "plus beau but du Mondial". Les fans du Bayern reprendront-ils cet hymne ?

Pour ce défenseur rigoureux, Munich est un défi de taille, mais qui cadre parfaitement avec le plan de carrière qu'il s'est fixé.

"Mentalité allemande"

Le défenseur français de Sttugart, Benjamin Pavard (c), lors d'un match de Bundesliga face au Bayern Munich, à Stuttgart, le 16 décembre 2017
Le défenseur français de Sttugart, Benjamin Pavard (c), lors d'un match de Bundesliga face au Bayern Munich, à Stuttgart, le 16 décembre 2017 ( THOMAS KIENZLE / AFP/Archives )

Ce jeune homme raisonnable ne s'est pas laissé éblouir par la gloire soudaine née de sa reprise venue d'ailleurs en Russie. Cet été, il a refusé des offres de grands d'Europe pour rester une saison de plus à Stuttgart. Par reconnaissance pour un club qui était venu le chercher à Lille en 2016, alors qu'il n'avait que 20 ans et n'était même pas titulaire.

Cette fidélité coûte cher à "Jeff Tuche", surnom hérité de sa coupe de cheveux proche du héros du film. Pavard évolue cette saison avec une équipe qui lutte en toute fin de classement (16e à la trêve, en position de barragiste). Il n'a retrouvé ni la sérénité ni l'assurance qui lui avaient valu d'être repéré par Didier Deschamps la saison dernière.

Actuellement blessé (déchirure musculaire), il ne participe même pas au stage hivernal de son équipe en Espagne.

Au Bayern, il devra impérativement retrouver son niveau, pour espérer s'imposer dans un club du top-10 européen, et réaliser son rêve de jouer la Ligue des champions. Sa polyvalence défensive y sera un atout: il joue aussi bien latéral (en équipe de France) que central (en club).

Mais il est heureux de rester en Allemagne: "J'aime les gens ici. Ce pays me convient parfaitement et convient à mes valeurs. La mentalité, l'engagement, même à l'entraînement on ne lâche rien. C'est comme ça que je fonctionne aussi. Ma mentalité est allemande", disait-il début décembre.

"Frapper fort"

Avec Corentin Tolisso, Pavard sera donc le deuxième champion du monde à évoluer sous le maillot du Bayern, et le troisième international français avec Kingsley Coman, qui n'était pas de l'aventure en Russie. Pavard est aussi le deuxième champion du monde à changer de club depuis la Russie, après Steven Nzonzi (du FC Séville à l'AS Rome).

Le Bosnien Hasan Salihamidzic, directeur sportif du Bayern Munich, lors d'un match de Bundesliga à Munich, le 21 janvier 2018
Le Bosnien Hasan Salihamidzic, directeur sportif du Bayern Munich, lors d'un match de Bundesliga à Munich, le 21 janvier 2018 ( Sven Hoppe / DPA/AFP/Archives )

La presse espagnole évoque également une piste Lucas Hernandez, que Salihamidzic n'a pas démentie mercredi: "C'est un joueur intéressant, il faut voir ce qui est possible", a-t-il déclaré à propos de l'autre latéral champion du monde, qui joue pour l'instant à l'Atlético Madrid, et dont la clause de départ est évaluée à 80 millions.

Uli Hoeness, le bouillant président du Bayern, avait annoncé depuis longtemps que son club allait frapper fort cette année sur le marché des transferts. Après six titres de champion d'Allemagne consécutifs, mais plus de Ligue des champions depuis 2013, les dirigeants veulent opérer un changement de génération.

Plusieurs anciens (Rafinha, 33 ans, Robben, 34 ans, Ribéry, 35 ans) sont en instance de départ, et d'autres "historiques" du club n'ont plus tout à fait le rendement qui était le leur depuis des années, comme Hummels, Boateng ou Müller.

La prochaine décennie devrait être celle des Kimmich, Süle, Coman, Tolisso et autre Gnabry. Pavard a maintenant une chance d'y prendre sa place.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/01/2019

SOITECLe groupe dévoilera son chiffre d'affaires au troisième trimestre.source : AOF

Publié le 18/01/2019

A la suite du communiqué du 7 décembre 2018, MM. Philippe Houdouin, Silvère Baudouin, Christophe Sollet, Michel Picot, Éric Saiz, Dominique Roche, HIFIC ainsi que Financière Arbevel ont annoncé…

Publié le 18/01/2019

En 2018, Biosynex a réalisé un chiffre d'affaires de 31,2 millions d'euros, en hausse de 2,3%. La tendance est similaire à celle constatée au premier semestre avec notamment une forte dynamique de…

Publié le 18/01/2019

Iliad annonce la mise en oeuvre d'un partenariat stratégique avec la société Jaguar Network, fournisseur de service à destination des entreprises et des marchés publics, à travers une prise de…

Publié le 18/01/2019

                                Paris, le 18 janvier 2019    Alliance stratégique entre Iliad et Jaguar Network       Le Groupe Iliad annonce la mise en…