En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 451.59 PTS
-
5 457.0
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 365.94
-
DAX PTS
12 326.48
-
Dowjones PTS
26 656.98
+0.95 %
7 569.03
+0.00 %
1.178
+0.04 %

Pas-de-Calais: 4 morts dont 2 pompiers dans l'incendie d'une maison

| AFP | 765 | Aucun vote sur cette news
Les pompiers devant la maison qui a brûlé à Estrée-Blanche, le 7 janvier 2018
Les pompiers devant la maison qui a brûlé à Estrée-Blanche, le 7 janvier 2018 ( PHILIPPE HUGUEN / AFP )

Quatre jeunes gens, dont deux sapeurs-pompiers volontaires qui tentaient d'éteindre le sinistre, sont morts dans la nuit de samedi à dimanche lors de l'incendie d'une maison dans le Pas-de-Calais qui a aussi fait trois blessés, dont un autre pompier sérieusement brûlé.

Selon le préfet du département Fabien Sudry, accouru sur les lieux dans la petite commune d'Estrée-Blanche, entre Saint-Omer et Béthune, à l'ouest de Lille, le feu s'est déclaré aux alentours de 02H30 dans une maison individuelle mitoyenne, pour une raison encore inconnue. Il n'a été circonscrit qu'à 05H00, au bout de deux heures et demi d'efforts.

Agés d'une cinquantaine d'années, les parents des deux jeunes qui se trouvaient dans la maison sont vivants. Mais l'épouse, lourdement handicapée et qui se déplace en fauteuil roulant, selon le maire de la commune Bernard Deletré, a été admise "en urgence absolue" au service des grands brûlés du CHRU de Lille. Le père a été plus légèrement atteint et hospitalisé à Saint-Omer (Pas-de-Calais).

Pompiers et gendarmes sur les lieux d'un grave incendie à Estrée-Blanche, nord de la France, le 7 janvier 2018
Pompiers et gendarmes sur les lieux d'un grave incendie à Estrée-Blanche, nord de la France, le 7 janvier 2018 ( PHILIPPE HUGUEN / AFP )

Quant au sapeur-pompier blessé, dirigé sur le CHRU de Lille, il se trouvait en fin de matinée "dans un état stationnaire", a affirmé sur place le lieutenant-colonel des pompiers Dominique Guilhem. "Il est brûlé aux membres supérieurs et plus légèrement aux membres inférieurs. Il est conscient."

"C'est atroce", a commenté M. Deletré, arrivé presqu'aussitôt sur les lieux. "Tout était en flamme, ça sortait de partout, c'était impressionnant." Les victimes, a-t-il relevé, appartenaient à "une famille honorable (...) Nous sommes un petit village, on connaît tout le monde."

Cette famille habitait une maison en brique rouge à un étage, habitat typique du Nord. Juste derrière, un champ. Elle est située dans l'Allée des coquelicots de ce village de moins de 1.000 habitants.

Incendie meurtrier d'une maison
Incendie meurtrier d'une maison ( AFP / AFP )

Au lever du jour, l'encadrement noirci des deux fenêtres côté rue, et les dégâts à la charpente abîmée où manquent désormais des tuiles, trahissait la violence du sinistre, a témoigné une journaliste de l'AFP sur les lieux.

- "Feu propagé très vite" -

Les enfants du couple qui ont péri sont, a précisé la préfecture après vérifications, une fille de 20 ans et son frère qui allait avoir 16 ans (l'âge des deux enfants avait d'abord été interverti). Selon un proche de la famille, elle cherchait un travail de secrétaire, lui étudiait au collège, le père travaillait à la célèbre cristallerie d'Arques, près de Saint-Omer.

Pompiers et gendarmes tentent de circonscrire un incendie à Estrée-Blanche, le 7 janvier 2018
Pompiers et gendarmes tentent de circonscrire un incendie à Estrée-Blanche, le 7 janvier 2018 ( PHILIPPE HUGUEN / AFP )

Quant aux deux pompiers tués, affectés au centre de Lillers, ils étaient âgés respectivement de 20 et 32 ans. C'est "lors des actions de reconnaissance et d'attaque" qu'ils ont été gravement blessés. "Pris en charge rapidement, les deux sapeurs-pompiers étaient en arrêt cardio-respiratoire. Malgré les soins prodigués, ils ont été déclarés décédés à 03H50", a rapporté la préfecture dans un communiqué.

"Le centre départemental est meurtri", a déclaré le lieutenant-colonel Dominique Guilhem. "C'étaient des sapeurs-pompiers engagés depuis quelques années, des pompiers volontaires impliqués et très investis dans le fonctionnement du centre de secours".

"La corporation est entraînée" au risque de perdre un homme, "mais quand ça touche l'un des nôtres, nous ne sommes jamais vraiment préparés", a-t-il dit. Une cellule psychologique a été mise en place pour le personnel des secours.

Plus d'une dizaine de pompiers sont morts en service depuis cinq ans, dont au moins cinq étaient des volontaires.

Au total, 80 pompiers venus de trois centres de secours ont été mobilisés, selon la préfecture.

Aucune indication n'a été fournie sur les causes possibles de l'incendie. Une enquête a été ouverte par le parquet de Béthune et confiée à la section de gendarmerie de Lille.

"Mes pensées vont aux familles et aux proches des pompiers décédés et des victimes de cette tragédie. Les Français savent ce qu’ils doivent à tous ceux qui risquent leur vie pour les protéger", a tweeté le président Emmanuel Macron. Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a fait part dans un communiqué "de son immense tristesse".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Le résultat opérationnel du premier semestre 2018 de Soft Computing s'élève à 1...

Publié le 20/09/2018

Comme publié précédemment, Mauna Kea a enregistré une baisse de son chiffre d'affaires de 18% à 2,707 ME, principalement imputable au T1, mais avec...

Publié le 20/09/2018

Kerlink, spécialiste et leader mondial des réseaux et solutions dédiés à l'Internet des Objets (IoT), annonce aujourd'hui que la société a été choisie...

Publié le 20/09/2018

Au 1er semestre 2018, Alpha MOS a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,6 ME en baisse de (0,5) ME par rapport à la même période de l'année...

Publié le 20/09/2018

Balyo annonce le recrutement d'un Directeur Industriel et le déploiement d'un plan de recrutement ambitieux pour accompagner sa croissance...