En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 353.23 PTS
-1.18 %
5 368.00
-0.90 %
SBF 120 PTS
4 300.07
-0.81 %
DAX PTS
12 536.45
-1.18 %
Dowjones PTS
25 064.50
+0.00 %
7 352.36
+0.00 %
1.171
+0.58 %

Paris SG: la bataille du milieu

| AFP | 274 | Aucun vote sur cette news
Les joueurs du PSG communient avec leurs supporters à l'issue du match remporté sur le terrain de Rennes, le 16 décembre 2017
Les joueurs du PSG communient avec leurs supporters à l'issue du match remporté sur le terrain de Rennes, le 16 décembre 2017 ( JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives )

Le Paris SG est-il bien équipé pour aller loin en Ligue des champions? La question peut surprendre vu l'effectif qualitatif de l'épouvantail français, mais son entraîneur Unai Emery a quand même ciblé une faiblesse, lundi avant le dernier match de 2017 contre Caen mercredi: au poste de milieu défensif.

. Paris sans filet

"Je suis content des joueurs qui sont ici", a commencé Unai Emery lundi quand il a été interrogé sur les ambitions de son club lors du mercato d'hiver, qui ouvre ses portes le 1er janvier en France, après la réception de Caen mercredi pour la 19e journée de Ligue 1. "Mais s'il manque un joueur comme Thiago Motta qui est la sentinelle claire, (...) c'est peut-être le poste que nous pouvons améliorer."

Doubler le poste du vétéran italien, stabilisateur de l'entrejeu mais en perte de vitesse depuis la saison dernière, était déjà un objectif cet été. Mais les arrivées de Neymar puis Kylian Mbappé (plus de 400 millions d'euros déboursés au total) n'ont pas permis à Paris de dénicher la perle rare.

Les Parisiens évoluent donc sans filet à ce poste. Et devraient continuer de la sorte, à en croire le directeur sportif du club qui a indirectement répondu à son entraîneur dans un entretien au quotidien Le Parisien, réalisé jeudi dernier mais diffusé mardi matin.

. 'Ce dont on a besoin'

"Pour le moment, nous n'avons pas de besoin pour le mercato d'hiver. Nous disposons déjà de sept milieux de terrain", a exposé Antero Henrique. En l'absence de Thiago Motta pendant plus d'un mois, à la suite d'une opération du genou, c'est Adrien Rabiot qui a joué les utilités et quand celui-ci s'est blessé à son tour, le 9 décembre dernier, "Giovani Lo Celso s'est montré très performant", plaide l'ancien dirigeant du FC Porto.

Ni l'un ni l'autre ne sont toutefois des milieux défensifs de métier. Et Rabiot a assuré fin novembre que Paris avait "besoin" d'un N.6. "Je pense qu'il faut un milieu de plus, un N.6 de métier. Je pense que le club travaille dessus. C'est important d'en recruter un", a-t-il affirmé sur TF1.

Selon le quotidien L'Equipe, qui consacre lundi un long article à Antero Henrique, ce dernier n'a toutefois pas abandonné l'idée de recruter à ce poste.

. 'Sur une autoroute à 140 km/h'

L'équation est toutefois très complexe: Paris a plus besoin de renfort pour disputer la C1 que la L1, où il compte déjà neuf points d'avance sur son dauphin. A Munich, quand le niveau du Bayern s'est élevé et en l'absence de Motta, le PSG a pris l'eau dans l'entrejeu malgré l'activité d'un Marco Verratti retrouvé.

Or, s'il veut vraiment se renforcer plutôt que faire venir un "N.2" à Motta finalement considéré comme n'étant pas au niveau du PSG (comme ces dernières saisons Yohann Cabaye, Benjamin Stambouli ou le Polonais Grzegorz Krychowiak), Paris doit recruter un joueur de niveau Ligue des champions. Mais les règlements de l'UEFA interdisent à un joueur de disputer la reine des compétitions avec deux équipes dans la même saison.

Surtout, Paris a besoin de vendre cet hiver avant de songer à acheter. Sous le coup d'une enquête de l'UEFA concernant son mercato estival marqué par "deux opérations exceptionnelles", selon Henrique, le PSG doit équilibrer son budget pour dribbler d'éventuelles sanctions. "Nous connaissons notre responsabilité et nous sommes conscients de la situation", explique le dirigeant portugais selon qui "ce n'est pas parce que tu roules sur une autoroute à 140 km/h que tu termines en prison".

En l'absence de recrue, Unai Emery va en tout cas devoir se montrer très adroit dans la gestion de l'état de forme de Thiago Motta. Le Real Madrid, double tenant du titre en Ligue des champions et futur adversaire du PSG en huitième de finale les 14 février et 8 mars, a pour sa part le champion du monde allemand Toni Kroos pour se substituer au milieu défensif axial Casemiro en cas de coup dur.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

Le numéro un mondial du secteur parapétrolier Schlumberger a présenté des comptes en nette amélioration grâce à la hausse des cours du pétrole. Au deuxième trimestre, le bénéfice net a…

Publié le 20/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 20/07/2018

General Electric publie aujourd’hui des résultats du deuxième trimestre 2018 en baisse, mais supérieurs aux attentes. Ainsi, le conglomérat américain a réalisé un bénéfice net part du…

Publié le 20/07/2018

Boiron est malmené à la mi-journée à Paris, en retrait de 4,3% à 69,7 euros...

Publié le 20/07/2018

L'histoire pourrait s'accélérer prochainement