En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 432.97 PTS
+0.73 %
5 435.5
+0.78 %
SBF 120 PTS
4 358.41
+0.73 %
DAX PTS
12 285.05
+0.54 %
Dowjones PTS
26 405.76
+0.61 %
7 490.32
+0.00 %
1.171
+0.37 %

Parcoursup: un peu plus de 3.000 bacheliers" toujours sans affectation

| AFP | 182 | Aucun vote sur cette news
Il reste jeudi
Il reste jeudi "un peu plus de 3.000 bacheliers sans affectation" inscrits sur la plateforme d'entrée dans les études supérieures Parcoursup, a indiqué la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal sur RMC et BFMTV, alors que s'est achevé la phase principale de la procédure la nuit dernière ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

"Un peu plus de 3.000 bacheliers" inscrits sur la plateforme d'entrée dans les études supérieures Parcoursup étaient toujours sans affectation jeudi, a indiqué la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal, soit un total, avec les étudiants en réorientation, de l'ordre de 7.700 jeunes sans proposition.

Parcoursup, dont la phase principale de la procédure s'est achevée la nuit dernière, décomptait mercredi un nombre total de 7.745 jeunes sans affectation. La ministre, interrogée sur RMC et BFM, n'a pas fourni de chiffre global jeudi.

L'an dernier, le nombre de bacheliers sans affectation en toute fin de procédure, le 26 septembre, était de 3.729, dont quasiment tous issus de bacs technologiques et professionnels.

Parcoursup se poursuit jusqu'au 21 septembre, date de clôture de la phase complémentaire, qui recense toutes les places encore disponibles dans les études supérieures. Cette plateforme, critiquée par une partie des syndicats enseignant, étudiant et lycéen, a remplacé cette année la plateforme d'inscription APB, décriée pour son système de tirage au sort en vigueur dans les filières très demandées.

Sur les 127.000 places disponibles actuellement sur la phase complémentaire de Parcoursup, figurent 86.000 places en licence générale, dont un millier en Staps (sport) et 6.700 en Paces (médecine), deux filières très demandées. Figurent également 21.000 places en BTS.

Pas de liste d'attente en phase complémentaire mais les filières sélectives (BTS, prépas, double-licences etc.) peuvent refuser un candidat.

Au total, sur les 812.000 jeunes inscrits sur Parcoursup, quelque 583.000 ont accepté une proposition, 180.000 ont quitté la plateforme et 40.000 sont "inactifs".

Parcoursup : le nouvel accès à l'enseignement supérieur
Parcoursup : le nouvel accès à l'enseignement supérieur ( Paul DEFOSSEUX / AFP )

Ces "inactifs" sont des jeunes qui se sont inscrits sur Parcoursup et ont émis des vœux en mars dernier, mais qui n'ont ensuite pas répondu aux sollicitations. Ce sont, en majorité, des bacheliers ou étudiants en réorientation qui ont renoncé aux études ou qui ont trouvé une formation hors Parcoursup.

Quelque 15% des places dans l'enseignement supérieur ne figurent en effet pas sur la plateforme, dont les instituts de Sciences politiques, les instituts infirmiers (30.000 jeunes), des écoles d'art etc. Toutes les formations reconnues par l’État auront l'obligation d'être sur Parcoursup à partir de 2020.

Selon les syndicats étudiants cependant, dont la Fage, qui a soutenu la mise en place de Parcoursup, certains jeunes sans affectation disaient n'avoir reçu aucun mail leur demandant de contacter les commissions d'accès à l'enseignement supérieur créées cette année dans chaque académie.

"La loi Orientation et réussite des étudiants a porté ses fruits", a estimé Frédérique Vidal. "Il faudra évidemment qu'on fasse le bilan et qu'on travaille la sensation de lenteur du dernier mois, qui a été probablement éprouvante", a-t-elle ajouté, précisant que 25.000 propositions avaient été acceptées en août.

Un bilan chiffré et qualitatif sera effectué fin septembre, avec une série de mesures pour améliorer le dispositif.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2018

Les marchés actions européens avancent d’un pas tranquille à la mi-séance. Les investisseurs relativisent les derniers développements du différend commercial opposant la Chine et les…

Publié le 20/09/2018

Avec des semestriels de mauvaise qualité...

Publié le 20/09/2018

Le discount. C’est le nouveau pari du géant britannique de la distribution Tesco (+0,55 à 237,10 pence). La nouvelle chaîne de magasins du groupe, baptisée « Jack ‘s», d’après le nom du…

Publié le 20/09/2018

Le secteur automobile européen est une nouvelle fois bien orienté à l'image de Renault (+1,8% à 78,3 euros), de Faurecia (+2,6% à 55 euros) ou de PSA...

Publié le 20/09/2018

Transgene abandonne 4,8% à 3,08 euros après la publication de résultats semestriels sans surprise et la mise à jour de son portefeuille de produits en développement. L'"update" a conduit à deux…