5 406.62 PTS
+0.50 %
5 398.50
+0.46 %
SBF 120 PTS
4 299.59
+0.41 %
DAX PTS
13 089.83
+0.62 %
Dowjones PTS
23 526.18
+0.00 %
6 386.12
+0.00 %
Nikkei PTS
22 550.85
+0.12 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Pamela Anderson dénonce la captivité des animaux devant le Marineland d'Antibes

| AFP | 240 | 3 par 1 internautes
L'actrice américano-canadienne Pamela Anderson, le 22 août 2017 devant le Marineland d'Antibes
L'actrice américano-canadienne Pamela Anderson, le 22 août 2017 devant le Marineland d'Antibes ( VALERY HACHE / AFP )

L'actrice Pamela Anderson a demandé mardi "la fin de la capture et de la captivité des animaux" devant le parc Marineland d'Antibes, a constaté un journaliste de l'AFP présent sur place.

L'actrice d'"Alerte à Malibu" a déployé devant l'entrée du parc une petite pancarte clamant : "La captivité tue, fermez Marineland", signée du logo de l'association Peta (People for the ethical treatment of animals) dont elle est membre du bureau directeur depuis vingt-cinq ans.

La star, qui était venue seule, a précisé à l'AFP qu'elle voulait "encourager les gens à ne pas aller dans ce genre de parc, que ce soit à Marineland en France ou à Sea World aux États-Unis."

"L'argument selon lequel les enfants apprennent des choses dans les parcs est faux, à l'heure des nouvelles technologies", a-t-elle estimé, ajoutant qu'il valait "mieux voir les animaux dans leur environnement naturel".

"Je défends cette cause tout autour du monde", a expliqué l'actrice américano-canadienne, précisant: "Maintenant que je vis en France, je veux continuer à être active dans le pays où je réside."

Pamela Anderson, 50 ans, assure par ailleurs "travailler beaucoup" sur ces sujets avec Brigitte Bardot, autre grande militante de la cause animale.

Récemment, elle avait organisé le même type de happening devant les arênes de Nîmes (Gard), contre la corrida. Elle attend actuellement une réponse du maire de Nîmes à qui elle a demandé une rencontre à ce sujet.

L'actrice américano-canadienne Pamela Anderson, le 22 août 2017 devant le Marineland d'Antibes
L'actrice américano-canadienne Pamela Anderson, le 22 août 2017 devant le Marineland d'Antibes ( VALERY HACHE / AFP )

Elle était aussi allée à Luc-en-Provence (Var), pour dénoncer les conditions de vie des animaux dans les cirques.

Sa prise de position contre les delphinariums intervient alors que le précédent gouvernement français a pris un arrêté interdisant la reproduction des dauphins et des orques en captivité, principales attractions de Marineland. La décision a été contestée en justice par plusieurs parcs animaliers.

"Je m'étais battue aux États-Unis pour obtenir une telle décision et cela avait été une grande victoire", a indiqué l'actrice, qui a bon espoir de rencontrer Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, pour évoquer notamment la vie des animaux de cirque.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/11/2017

Oddo BHF et Natixis étudient un rapprochement de leurs activités de courtages actions dans la perspective de la mise en place en 2018 de la directive européenne Mifid II, révèle Reuters…

Publié le 24/11/2017

Les discussions entre les deux groupes sont compliquées...

Publié le 24/11/2017

Dans la tourmente, Teva tranche dans le vif. Le numéro un mondial des génériques envisagerait de supprimer de 20 à 25% de ses 6 860 salariés en Israël ainsi que plus de 10% de ses 10 000…

Publié le 24/11/2017

La société anonyme de droit luxembourgeois Vesalius Biocapital, agissant pour le compte des fonds Vesalius Biocapital Holdings SA et Vesalius...

Publié le 24/11/2017

Valorisation généreuse

CONTENUS SPONSORISÉS