5 366.15 PTS
-
5 364.00
-
SBF 120 PTS
4 270.60
-
DAX PTS
13 167.54
+0.83 %
Dowjones PTS
23 590.83
+0.69 %
6 378.63
+1.11 %
Nikkei PTS
22 646.08
+1.02 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Ouverture saoudienne en direction du Qatar avant le pèlerinage de La Mecque

| AFP | 257 | Aucun vote sur cette news
Des mulsumans prient à La Mecque, lors du dernier vendredi du mois du ramadan, le 23 juin 2017 en Arabie Saoudite
Des mulsumans prient à La Mecque, lors du dernier vendredi du mois du ramadan, le 23 juin 2017 en Arabie Saoudite ( BANDAR ALDANDANI / AFP/Archives )

Détente dans la crise du Golfe ou simple geste de bonne volonté ? Le roi Salmane d'Arabie saoudite a ordonné mercredi soir l'ouverture de la frontière saoudienne pour permettre aux Qataris d'effectuer le pèlerinage annuel de La Mecque à la fin du mois.

Cette décision a été annoncée par l'agence officielle SPA après que le prince héritier Mohammed ben Salmane, fils du souverain, a reçu à Jeddah (ouest du royaume) un émissaire de Doha, cheikh Abdallah ben Ali Al Thani.

Il s'agit de la première rencontre à ce haut niveau depuis la rupture le 5 juin des relations diplomatiques entre l'Arabie saoudite et le Qatar, et la fermeture des frontières aériennes, maritimes et terrestres.

Outre Ryad, les Emirats arabes unis, Bahreïn et l'Egypte avaient coupé tout lien avec Doha en l'accusant de soutenir des groupes extrémistes et de se rapprocher de l'Iran chiite, grand rival du royaume saoudien sunnite.

Pendant la rencontre à Jeddah, l'émissaire de Doha a "souligné que les relations entre le royaume d'Arabie saoudite et le Qatar sont des relations fraternelles ancrées dans l'histoire", selon l'agence SPA.

Le prince Mohammed a abondé dans ce sens, évoquant "la profondeur des relations historiques" entre les peuples saoudien et qatari, ainsi qu'entre leurs dirigeants.

Des termes qui n'étaient plus utilisés depuis le début de la crise du Golfe, en dépit de multiples tentatives de médiation du Koweït et des Etats-Unis, notamment.

- Avions saoudiens à Doha -

L'émissaire de Doha a évoqué l'ouverture de la frontière terrestre saoudo-qatarie à Salwa pour l'entrée des pèlerins du hajj en Arabie, a indiqué SPA.

Et, sur proposition du prince Mohammed, le roi Salmane a approuvé l'entrée des pèlerins qataris par le poste frontalier de Salwa et leur transport depuis l'aéroport international du roi Fahd vers Dammam et Al-Ahsa, a précisé l'agence saoudienne.

Le roi a également ordonné l'envoi d'avions saoudiens à Doha pour transporter "tous les pèlerins qataris à ses frais vers la ville de Jeddah", toujours selon SPA.

En juillet, les autorités de Doha avaient accusé l'Arabie saoudite de mettre des obstacles à la participation des ressortissants qataris au hajj.

Les autorités saoudiennes refusaient notamment que ces pèlerins arrivent directement de Doha à bord de vols de la compagnie Qatar Airways, qui ne peut plus survoler l'espace aérien saoudien.

Des analystes, comme Ali Shihabi de l'Arabia Foundation à Washington, ont mis en garde contre tout excès d'optimisme après l'annonce de mercredi soir.

Il a estimé qu'il s'agissait d'un simple "geste de bonne volonté" de l'Arabie à l'égard du peuple qatari.

Depuis le début de la crise du Golfe, le Qatar a toujours nié les accusations de ses voisins, y voyant une tentative de mettre sa politique étrangère sous tutelle et une volonté d'étrangler son économie.

Fort d'une population d'à peine 2,6 millions de personnes, dont 80% d'étrangers, le minuscule émirat gazier est l'un des pays les plus riches au monde en termes de PIB par habitant.

Sur le plan politique, les relations étroites du Qatar avec la confrérie des Frères musulmans font régulièrement l'objet de critiques.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Lors de la conférence annuelle de la RSNA 2017La toute dernière technologie offre de nouvelles modalités d'imagerie avec des vitesses et des...

Publié le 21/11/2017

L'Iran a mis en garde Total contre la perte de son investissement s'il se désengageait du champ gazier géant South Pars.

Publié le 21/11/2017

Le chiffre d'affaires du 3e trimestre de l'exercice 2017 d'ESI s'établit à 24,9 ME, en recul de 2,4% à taux constants par rapport à la même période...

Publié le 21/11/2017

Sur les 9 premiers mois de l'exercice 2017, le groupe réalise un chiffre d'affaires de 51 ME

Publié le 21/11/2017

Au troisième trimestre, ESI Group a réalisé un chiffre d'affaires de 24,9 millions d'euros en baisse de 2,4% à taux de change constant. L'effet de change sur la période est négatif à hauteur de…

CONTENUS SPONSORISÉS