En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.46 %
5 445.00
+0.42 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.42 %
DAX PTS
12 765.94
+0.82 %
Dowjones PTS
25 188.97
+0.28 %
7 394.05
-0.13 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Onze attentats déjoués depuis le début de l'année en France

| AFP | 280 | Aucun vote sur cette news
Le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb (d) et le nouveau Directeur général de la sécurité intérieure (DGSI) Laurent Nuñez, le 8 septembre 2017 à Paris
Le ministre français de l'Intérieur Gérard Collomb (d) et le nouveau Directeur général de la sécurité intérieure (DGSI) Laurent Nuñez, le 8 septembre 2017 à Paris ( LIONEL BONAVENTURE / AFP )

Onze attentats ont été déjoués depuis le début de l'année en France et la menace perdure, a annoncé vendredi le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, lors de l'installation du nouveau Directeur général de la sécurité intérieure (DGSI), Laurent Nuñez.

Selon une source proche du dossier, le dernier projet a été déjoué avec l'arrestation la semaine dernière à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) d'un homme voulant s'attaquer aux forces de l'ordre.

Présenté à un juge antiterroriste jeudi, il a été mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de préparer des crimes d'atteinte aux personnes" avant d'être placé en détention provisoire, a ajouté une source judiciaire.

"Onze attentats ont été déjoués depuis le début de l'année et évidemment il peut demain se passer en France ce qui s'est passé à Barcelone", a déclaré le ministre, en référence à l'attaque à la camionnette qui a fait 16 morts le 17 août.

"On voit bien l'importance de la menace et l'équilibre qu'il faut rechercher entre sécurité et liberté", a-t-il ajouté, alors que les opposants au projet de loi antiterroriste, qui y voient "l'instauration d'un état d'urgence permanent", appellent à manifester dimanche.

Dans ce projet de loi, destiné à prendre le relais au 1er novembre du régime exceptionnel de l'état d'urgence instauré après les attentats jihadistes du 13 novembre 2015 à Paris, figure notamment "le renforcement du positionnement de la DGSI comme principal coordinateur de la lutte contre le terrorisme islamiste".

Le ministre a affirmé qu'il souhaitait voir "aboutir prochainement" les réflexions en cours sur l'évolution du dispositif de coordination interne au ministère de l'Intérieur avec la fusion de l'Uclat (l'unité de coordination de la lutte antiterroriste) et de l'Etat-major opérationnel de prévention du terrorisme (Emopt).

"Dans un contexte d'accroissement significatif des moyens, il vous appartiendra de continuer à adapter le profil de vos agents et de veiller à l'évolution constante de vos moyens technologiques", a ajouté le ministre à l'intention de M. Nuñez, soulignant que les effectifs auront été augmentés de 1.200 agents entre 2013 et 2018, pour atteindre 4.368 personnes.

"Si la lutte contre le terrorisme islamiste constitue évidemment notre principale priorité, la DGSI devra rester active pour faire face aux autres formes de menaces", a ajouté M. Collomb, faisant notamment référence à l'espionnage ou aux cyberattaques.

"Nous sommes pleinement mobilisés aux côtés des préfets", a affirmé M. Nuñez, se disant conscient des "efforts qu'il va falloir mettre en place en terme de management, d'immobilier, de formation et d'acculturation de nos équipes", composées majoritairement de policiers.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Forbes France a décerné à Esker le prix de la Croissance...

Publié le 18/07/2018

Deux résultats majeurs sont attendus par Cerenis d'ici la fin de l'exercice 2018...

Publié le 18/07/2018

Le chiffre d'affaires est de 10,17 millions d'euros HT...

Publié le 18/07/2018

L'Assemblée générale annuelle de Wedia approuve la nomination Mme Armelle Carminati-Rabasse...

Publié le 18/07/2018

Il sagit dune correction du communiqué 18:05 18.07.2018 CEST. Explication de la modification: Ajout de l'impact effet jour sur le T3 en commentaires. Pas de modification…