Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 472.35 PTS
-0.63 %
6 472.0
-0.25 %
SBF 120 PTS
5 006.87
-0.65 %
DAX PTS
13 573.93
-0.65 %
Dow Jones PTS
32 803.47
+0.23 %
13 207.69
-0.78 %
1.018
+0.04 %

Okhtyrka, la ville ukrainienne qui a dit "niet" à l'occupation russe

| AFP | 374 | Aucun vote sur cette news
Un enfant passe trottinette devant les ruines de la mairie d'Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine
Un enfant passe trottinette devant les ruines de la mairie d'Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine ( Genya SAVILOV / AFP )

A Okhtyrka, un automobiliste hurle sur un cycliste, des fidèles de l'église évitent un marchand ambulant, une retraitée en survêtements dévore du pain à l'ail et les miettes tombent attirant l'attention d'un pigeon.

Si l'on ignore les décombres qui parsèment la rue, cette scène pourrait se dérouler dans nombre de villes européennes. Mais Okhtyrka, dans le nord-est de l'Ukraine, n'est pas un endroit comme un autre.

Alors que les villes et villages de cette région située près de la frontière russe sont tombées comme des quilles lors de l'invasion par les forces de Moscou lancée le 24 février, cette localité de 48.000 habitants située sur la rivière Vorskla a dit "niet".

Ailleurs, les morts de civils se sont multipliées dans les premières semaines de la guerre, avec par exemple plus de 50 personnes tuées lors de la bataille pour la ville voisine de Trostianets, beaucoup plus petite.

Le maire d'Okhtyrka, Pavlo Kouzmenko, explique, lui, être parvenu à laisser ses administrés libres et relativement en sécurité en gardant la tête froide.

Des habitants passent devant des bâtiments en ruine à Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine
Des habitants passent devant des bâtiments en ruine à Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine ( Genya SAVILOV / AFP )

"Seuls 18 civils sont morts. Je ne veux pas me vanter, mais c'est grâce à l'administration de la ville, aux bénévoles, aux personnes qui sont restées dans les abris", dit-il à l'AFP. Le "plus grand défi" était d'éviter la panique, qui aurait "ruiné la défense de la ville".

Une colonne de chars russes a déferlé sur Okhtyrka le premier jour de l'invasion, le 24 février, avec l'intention de la capturer et de se diriger vers la capitale, Kiev. "Ils pensaient qu'ils passeraient très rapidement", se souvient M. Kouzmenko.

Un mois de siège

Le maire -- soudainement propulsé au sommet de la hiérarchie du commandement, les responsables régionaux étant soit indécis soit indisponibles -- a décidé que cette incursion des troupes russes ne passera pas.

Le maire d'Okhtyrka, Pavlo Kouzmenko, lors d'une interview, le 1er août 2022 en Ukraine
Le maire d'Okhtyrka, Pavlo Kouzmenko, lors d'une interview, le 1er août 2022 en Ukraine ( Genya SAVILOV / AFP )

M. Kouzmenko a pris la tête d'une riposte immédiate qui a vu les troupes ukrainiennes forcer une retraite précipitée de leurs adversaires, qui ont laissé derrière eux des chars et d'autres équipements.

Un siège d'un mois a suivi, les Russes bombardant presque quotidiennement la ville avec des roquettes Ouragan, Smertch et Grad et détruisant l'hôtel de ville, un centre commercial, les systèmes d'approvisionnement en eau et d'assainissement, un dépôt de carburant et la centrale thermique locale.

Ils ont également tué au moins 70 soldats ukrainiens dans une base militaire avec une bombe thermobarique, selon l'ambassadeur d'Ukraine aux États-Unis.

L'ONG Amnesty International a pour sa part évoqué une attaque aux bombes à sous-munitions d'une école maternelle, le deuxième jour du siège, qui a fait trois morts, dont un enfant.

Parmi les autres bâtiments détruits, le centre culturel local, vieux de 108 ans, qui a été attaqué lors d'un bombardement nocturne le 8 mars.

La directrice du centre culturel, Tetyana Bartchenko, devant le bâtiment endommagé, le 1er août 2022 à Okhtyrka, en Urakine
La directrice du centre culturel, Tetyana Bartchenko, devant le bâtiment endommagé, le 1er août 2022 à Okhtyrka, en Urakine ( Genya SAVILOV / AFP )

La directrice du centre, Tetyana Bartchenko, 59 ans, retient ses larmes en revivant le tir de missile qui a privé la communauté de son coeur battant.

Mais, comme beaucoup d'habitants avec lesquels l'AFP s'est entretenue, elle est pleine de confiance et de gratitude envers les soldats ukrainiens.

"Cette ville n'a jamais été prise, et c'est grâce à l'armée, grâce aux forces de défense territoriale, et grâce au patriotisme des citoyens", se félicite-t-elle.

"Ville héros"

Après un mois d'encerclement, les troupes russes ont reculé, comme dans d'autres régions, le 26 mars.

Un quartier de la ville d'Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine
Un quartier de la ville d'Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine ( Genya SAVILOV / AFP )

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a désigné Okhtyrka de "ville héros", titre honorifique décerné seulement à une autre ville du nord-est, Kharkiv.

La population est tombée à 20.000 habitants au plus fort des combats, la ville aidant environ 1.000 personnes par jour à fuir, mais elle est aujourd'hui revenue à un nombre proche de celui d'origine.

Nina Kolot, retraitée, explique la coopération qui s'était instaurée entre les civils et les troupes ukrainiennes retranchées à quelques mètres de leurs domiciles.

"Ils étaient là, ils se battaient pour la ville et nous les aidions -- en préparant de la nourriture", raconte à l'AFP cette septuagénaire. "C'est grâce aux soldats que nous sommes restés en sécurité".

Un immeuble endommagé à Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine
Un immeuble endommagé à Okhtyrka, le 1er août 2022 en Ukraine ( Genya SAVILOV / AFP )

Une récente reprise des bombardements fait craindre aux habitants que les Russes puissent bientôt revenir, mais le maire Pavlo Kouzmenko reste confiant.

S'il admet cette éventualité, même faible, il assure que les Russes ne peuvent mener ici que des frappes, mais non s'emparer des villes. "Ils peuvent tenir quelques quelques petits villages, mais ils ont besoin de ressources et ils en ont moins chaque jour".

 ■

Copyright © 2022 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 septembre 2022

CODE OFFRE : SUMMER22

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SUMMER22 lors de votre ouverture de compte.

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 06/08/2022

Un jet militaire chinois survole l'île de Pingtan, proche de Taïwan, le 6 août 2022 ( Hector RETAMAL / AFP )Taïwan a accusé samedi l'armée chinoise de simuler une attaque de l'île et…

Publié le 06/08/2022

Le député du Rassemblement national (RN) Jean-Philippe Tanguy, le 21 juin 2022 à Paris ( JULIEN DE ROSA / AFP/Archives )"Démagogue" pour les uns, doté "d'un certain talent" pour les autres:…

Publié le 06/08/2022

Joe Biden à la Maison Blanche, le 1er août 2022 ( JIM WATSON / POOL/AFP )Moqué par Donald Trump et les républicains comme un président potiche et presque sénile, Joe Biden marque pourtant…

Publié le 06/08/2022

Un navire de guerre chinois au large de l'île de Pingtan, proche de Taïwan, le 5 août 2022 ( Hector RETAMAL / AFP )La Chine a suspendu vendredi sa coopération avec les Etats-Unis sur le…

Publié le 05/08/2022

Une pancarte de recrutement devant un restaurant d'Arlington, le 3 juin 2022 en Virginie ( OLIVIER DOULIERY / AFP/Archives )Le marché du travail aux États-Unis a montré en juillet un dynamisme…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 05/08/2022

Les marchés actions européens ont clôturé en baisse. La journée aura été marquée par la publication d’un rapport américain sur l'emploi bien meilleur que prévu pour juillet. S’il…

Publié le 05/08/2022

10h30 en zone euroIndice Sentix du sentiment des investisseurs en aoûtsource : AOF

Publié le 05/08/2022

Fin de semaine difficile pour le compartiment du luxe à Paris, victime des craintes d'escalade entre les Etats-Unis et la Chine après la visite...

Publié le 05/08/2022

Cap tenu !

Publié le 05/08/2022

Au deuxième trimestre 2022, le fabricant de pneumatiques italien Pirelli (+4,25% à 4,44 euros, soit la seconde plus forte hausse de la Bourse de Milan) a publié un bénéfice net en hausse de 37,8%…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne