En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

Nucléaire: l'Iran menace de s'affranchir d'autres obligations "dans 60 jours"

| AFP | 150 | Aucun vote sur cette news
Le porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique iranienne, Behrouz Kamalvandi (g), le porte-parole du gouvernement Ali Rabiei, et le vice-ministre des Affaires étrangères Abbas Araghchi, lors d'une conférence de presse, le 7 juillet 2019 à Téhéran
Le porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique iranienne, Behrouz Kamalvandi (g), le porte-parole du gouvernement Ali Rabiei, et le vice-ministre des Affaires étrangères Abbas Araghchi, lors d'une conférence de presse, le 7 juillet 2019 à Téhéran ( HAMED MALEKPOUR / TASNIM NEWS/AFP )

Téhéran a menacé dimanche de s'affranchir d'autres obligations en matière nucléaire dans "60 jours" à moins qu'une "solution" soit trouvée avec ses partenaires au sein de l'accord sur le nucléaire iranien pour répondre à ses demandes.

"Nous espérons que nous pourrons trouver une solution, sinon, dans 60 jours, nous entamerons la troisième étape" du plan de réduction des engagements pris par l'Iran en vertu de cet accord conclu à Vienne en 2015, a déclaré à la presse Abbas Araghchi, vice-ministre des Affaires étrangères.

Rappelant que son pays était en faveur du maintien de cet accord, M. Araghchi a indiqué que les mesures prises depuis mai par l'Iran pour s'affranchir de certains de ses engagements étaient réversibles à tout moment si l'Iran voyait ses demandes satisfaites.

La centrale d'Arak, au sud de Téhéran, en 2006
La centrale d'Arak, au sud de Téhéran, en 2006 ( Atta KENARE / AFP/Archives )

Celles-ci ont trait essentiellement à la possibilité pour l'Iran de continuer de vendre son pétrole et à commercer avec l'extérieur en contournant les sanctions réimposées contre la Républiques islamique par Washington après la décision prise par Donald Trump de sortir unilatéralement les Etats-Unis de l'accord de Vienne en mai 2018.

M. Araghchi n'a pas précisé à quels nouveaux engagements son pays pourrait renoncer à partir de septembre.

Cela sera annoncé au moment "opportun", a-t-il dit.

L'enrichissement de l'uranium
L'enrichissement de l'uranium ( / AFP )

Présent à la même conférence de presse, le porte-parole de l'Organisation de l'énergie atomique iranienne, Behrouz Kamalvandi a déclaré pour sa part que ses services étaient prêts à enrichir "n'importe quelle quantité" d'uranium "a n'importe quel niveau" de pureté en fonctions des ordres qu'il recevra le cas échéant.

L'Iran a confirmé dimanche qu'il s'affranchissait d'un nouvel engagement pris vis-à-vis de la communauté internationale et qu'il allait commencer dans la journée à enrichir de l'uranium 235 au-dessus de 3,67%, la limite fixée par l'accord de Vienne.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT