En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 860.88 PTS
+0.22 %
5 862.0
+0.25 %
SBF 120 PTS
4 614.51
+0.2 %
DAX PTS
13 152.09
+0.62 %
Dow Jones PTS
27 845.34
-0.13 %
8 382.00
+0.33 %
1.109
+0.02 %

Nouvelle journée tendue à Hong Kong après une nuit de violences

| AFP | 257 | Aucun vote sur cette news
Affrontements entre policiers et manifestants à l'Université chinoise de Hong Kong dans la nuit du 12 au 13 novembre 2019
Affrontements entre policiers et manifestants à l'Université chinoise de Hong Kong dans la nuit du 12 au 13 novembre 2019 ( DALE DE LA REY / AFP )

Hong Kong vivait mercredi une nouvelle journée de tension, après une nuit d'affrontements ultraviolents dans une université entre manifestants pro-démocratie et forces de l'ordre.

Les travailleurs matinaux étaient confrontés mercredi à la fermeture de plusieurs stations de métro et d'une ligne de chemin de fer et à l'arrêt de plusieurs lignes de bus, après deux journées marquées par les pires violences en 24 semaines de mobilisation.

"L'Etat de droit à Hong Kong a été poussé au bord de l'effondrement total", a affirmé mardi le porte-parole de la police, Kong Wing-cheung.

A l'Université chinoise de Hong Kong, les forces de l'ordre ont multiplié mardi les tirs de grenades lacrymogènes et de balles en caoutchouc pour essayer de déloger les centaines de manifestants qui y avaient érigé des barricades. Ces derniers ont alors jeté des pavés et des cocktails Molotov dans leur direction.

Une fois la nuit tombée, cette zone s'est transformée en véritable champ de bataille, des flammes s'élevant dans le ciel. Les policiers ont également fait usage d'un canon à eau avant de se retirer, laissant l'université aux mains de contestataires. Ces derniers ont passé la nuit derrière des murs de protection improvisés.

Des manifestants rassemblent des pavés devant l'Université chinoise de Hong Kong, le 12 novembre 2019
Des manifestants rassemblent des pavés devant l'Université chinoise de Hong Kong, le 12 novembre 2019 ( DALE DE LA REY / AFP )

Mercredi matin, de nombreux carrefours de Hong Kong étaient jonchés de débris et d'obstacles divers placés par des protestataires, qui ont obéi à des appels lancés sur les réseaux sociaux pour essayer de déborder la police et de l'empêcher de revenir en force sur le campus.

Hong Kong, rétrocédé à la Chine par les Britanniques en 1997, est une région semi-autonome jouissant de libertés inconnues dans le reste de la Chine, et ce jusqu'en 2047. Mais les Hongkongais militant pour des réformes démocratiques accusent Pékin d'augmenter son emprise politique.

Les graves violences des derniers jours ont incité les puissances occidentales, Etats-Unis et Royaume-Uni en tête, à exhorter la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam à trouver un compromis avec les manifestants. La diplomatie chinoise a quant à elle rejeté les "arrière-pensées" de Londres et de Washington.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 11/12/2019

Bertrand Restauration a annoncé ce mercredi avoir achevé son offre publique d'achat simplifiée sur les actions du Groupe Flo, initiée le 21 novembre dernier en collaboration avec Financière Flo,…

Publié le 11/12/2019

Des perturbations et des retards restent néanmoins possibles...

Publié le 11/12/2019

Propriétaire de Micromania en France, GameStop, décline de 18,97% à 5,28 dollars en raison de résultats décevants et du nouvel abaissement des objectifs annuels. Le distributeur de jeux vidéo…

Publié le 11/12/2019

Solocal accompagne les agences IN&FI Crédits dans leur stratégie de présence digitale...

Publié le 11/12/2019

DMS Biotech, division de Diagnostic Medical Systems Group consacrée aux biotechnologies et spécialisée dans le développement de solutions techniques innovantes pour l’utilisation du tissu…