En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 942.87 PTS
-0.66 %
4 930.5
-0.59 %
SBF 120 PTS
3 941.75
-0.57 %
DAX PTS
11 175.30
-0.61 %
6 575.66
+0.00 %
1.141
+0.29 %
12 004.05
-0.25 %

Nouveau record de détenus en France avec 70.714 personnes incarcérées

| AFP | 174 | Aucun vote sur cette news
Le nombre de détenus a atteint un nouveau record en septembre 2018, avec 70.714 personnes incarcérées
Le nombre de détenus a atteint un nouveau record en septembre 2018, avec 70.714 personnes incarcérées ( PATRICK HERTZOG / AFP/Archives )

Le nombre de détenus a atteint un nouveau record en septembre, avec 70.714 personnes incarcérées dans les prisons françaises, qui souffrent d'une surpopulation chronique, selon les chiffres de l'administration pénitentiaire publiés jeudi.

Le précédent record avait été établi en juin, avec 70.710 détenus. Le nombre de personnes incarcérées avait ensuite très légèrement diminué en juillet et août, mais cette baisse est conjoncturelle en période estivale, l'activité judiciaire étant traditionnellement ralentie et le nombre de placements en détention moindre.

Avec 70.714 personnes détenues au 1er octobre, la population carcérale est en hausse de 3,12% par rapport au 1er octobre 2017. Elle est en augmentation de 11,92% en dix ans, selon les données statistiques mensuelles mises en ligne par l'administration pénitentiaire.

La barre très symbolique des 70.000 détenus - pour moins de 60.000 places - avait quant à elle été franchie en avril. Pour lutter contre la surpopulation, le gouvernement a promis la création de 7.000 places de prison d'ici à la fin du quinquennat, parallèlement à une redéfinition de l'échelle des peines. Celle-ci fera selon la garde des Sceaux Nicole Belloubet baisser la population carcérale de 8.000 détenus, la ramenant à ses niveaux de 2008-2010.

La ministre de la Justice veut notamment proscrire l'emprisonnement pour les très courtes peines, tout en garantissant l'application des peines d'emprisonnement de plus d'un an et en multipliant les alternatives en milieu ouvert.

La hausse du nombre de détenus est majoritairement due à une augmentation du nombre de prévenus, c'est-à-dire en attente de jugement, qui composent près du tiers des personnes incarcérées. Ainsi, au 1er octobre, on comptait 20.915 prévenus dans les prisons françaises, soit 29,6% de la population carcérale. Ils étaient 19.889 il y a un an.

Record de population carcérale
Record de population carcérale ( Simon MALFATTO / AFP )

Au total, 81.844 personnes étaient placées sous écrou, dont 11.170 faisant l'objet d'un placement sous surveillance électronique ou d'un placement à l'extérieur, un chiffre stable.

La densité carcérale, soit le rapport entre le nombre de personnes détenues et le nombre de places opérationnelles, s'établit à 118,1%. Cette densité atteint 140,3% en maison d'arrêt, c'est-à-dire dans les établissements pénitentiaires accueillant les courtes peines ou les prévenus.

Environ 50 établissements, sur un total de 187, connaissent un taux d'occupation supérieur à 150%. La surpopulation carcérale touche aussi bien les maisons d'arrêt de la région parisienne que des établissements de petite taille dans des petites communes métropolitaines et d'outremer.

L'écart s'est creusé ces dernières années entre personnes détenues et places opérationnelles.

Parmi les détenus, la part des femmes est de 3,8% (3.104 personnes incarcérées). Les mineurs représentent 1% de la population carcérale totale, avec 835 détenus.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2018

CODE OFFRE : CYBER18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : CYBER18 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2018

En hausse de 1,92% à 106,10 euros, Rémy Cointreau signe l'une des plus fortes hausses du SBF 120 et permet à Pernod Ricard (-0,07%) de limiter son repli. Le groupe de vins et spiritueux a dévoilé…

Publié le 22/11/2018

Le français PSA et l’indien Avtec (groupe CK Birla) ont inauguré leur nouvelle usine de Hosur, dans l’État indien de Tamil Nadu. Cet événement marque le démarrage officiel des opérations…

Publié le 22/11/2018

Altice Europe (-10,40% à 1,81 euros) a recruté des clients, mais au prix fort. La maison-mère de SFR a vu ses résultats trimestriels reculés. Et pour cause, l’opérateur s’est lancé dans une…

Publié le 22/11/2018

D'un point de vue graphique, le titre vient de stopper sa correction à l'approche de sa bande de Bollinger inférieure sur le niveau de support des 368.2 euros. Du côté des indicateurs techniques,…

Publié le 22/11/2018

Par courrier reçu le 22 novembre 2018 par l'AMF, la société en commandite simple DNCA Finance, agissant pour le compte de fonds dont elle assure la...