En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 304.34 PTS
-1.83 %
5 312.50
-1.67 %
SBF 120 PTS
4 262.34
-1.56 %
DAX PTS
12 174.66
-1.49 %
Dowjones PTS
25 030.30
-1.07 %
7 333.83
-1.52 %
1.132
-0.19 %

Nord-est du Nigeria: au moins 50 morts dans un attentat-suicide

| AFP | 160 | Aucun vote sur cette news
Un Nigérian s'éloigne de la scène d'une attaque suicide qui a fait 13 morts le 23 octobre 2017 à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria
Un Nigérian s'éloigne de la scène d'une attaque suicide qui a fait 13 morts le 23 octobre 2017 à Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria ( STRINGER / AFP )

Au moins 50 personnes ont été tuées mardi dans un attentat-suicide à Mubi, dans le nord-est du Nigeria, foyer de l'insurrection du groupe jihadiste Boko Haram depuis huit ans, selon un bilan de la police.

"Pour l'instant nous avons au moins 50 morts" et plusieurs blessés après une attaque kamikaze mardi contre une mosquée de Mubi, a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police de l'Etat d'Adamawa, Othman Abubakar.

Le kamikaze "s'est mêlé aux fidèles" pour entrer dans la mosquée et "a déclenché ses explosifs" durant les prières, a précisé ce responsbale.

Plus tôt, le responsable de l'Agence de gestion des urgences (Sema) de l'Etat d'Adamawa, Haruna Furo, et le président du gouvernement local de Mubi nord, Musa Hamad Bello, avait fait état d'une quinzaine de morts.

De nombreux blessés ont été transférés vers les hôpitaux de la région pour être soignés en urgence, selon les différentes sources qui n'ont pu en préciser le nombre.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais porte la marque de Boko Haram, qui mène régulièrement des attaques contre des villages et des attentats-suicides.

L'insurrection du groupe jihadiste qui dure depuis huit ans a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés dans le nord-est du Nigeria.

L'Etat d'Adamawa, touché par les violences au pic de l'insurrection en 2014-2015, avait connu un progressif et fragile retour au calme, en comparaison avec l'Etat voisin du Borno, épicentre du conflit qui n'a connu aucun répit.

Mais les attaques jihadistes ont repris ces dernières semaines dans cette région frontalière du Cameroun et proche des monts Mandara, où Boko Haram a plusieurs camps.

Au moins deux femmes et un soldat ont été tués début novembre dans une attaque menée par des dizaines de jihadistes à Gulak, dans la région de Madagali, dans le nord de l'Etat de l'Adamawa.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 15/08/2018

En outre, le FCP renforce la position sur Econocom

Publié le 15/08/2018

Le net repli des métaux et autres matières provoque de lourds dégagements sur les valeurs liées de près ou de loin aux 'commodities'

Publié le 15/08/2018

Constellation Brands, groupe américain spécialisé dans les boissons alcoolisées, connu pour sa marque Corona, investit près de quatre milliards de...

Publié le 15/08/2018

Après un exercice 2017 décevant

Publié le 15/08/2018

Air France-KLM (+0,73% à 8,842 euros) est une nouvelle fois à l'honneur à la Bourse de Paris. A l'affût de toute information suggérant un règlement rapide de la question de la gouvernance de la…