En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 798.85 PTS
+0.26 %
4 793.50
+0.16 %
SBF 120 PTS
3 819.11
+0.25 %
DAX PTS
10 889.13
-0.02 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.65 %
6 669.64
+0.00 %
1.138
-0.21 %

Nicolas Mathieu remporte le Goncourt avec "Leurs enfants après eux"

| AFP | 293 | Aucun vote sur cette news
Nicolas Mathieu dans le studio photo de l'Afp à Paris, le 19 septembre 2018
Nicolas Mathieu dans le studio photo de l'Afp à Paris, le 19 septembre 2018 ( JOEL SAGET / AFP/Archives )

Nicolas Mathieu a reçu mercredi le prix Goncourt, le plus prestigieux des prix littéraires du monde francophone, avec "Leurs enfants après eux" (Actes Sud), fresque politique et sociale, roman d'apprentissage sur l'adolescence.

Le prix Renaudot a été attribué à Valérie Manteau pour "Le sillon" (Le Tripode), qui évoque la figure du journaliste et écrivain Hrant Dink, militant de la cause arménienne assassiné par un nationaliste turc. Elle ne figurait pas dans la liste des finalistes du prix.

Les jurés du prix Renaudot ont en outre attribué un "prix spécial" à Philippe Lançon pour "Le lambeau", qui a déjà remporté le prix Femina.

"J'ai passé 18 mois enfermés dans une pièce seul et là je suis tout d'un coup comme un lapin devant les phares d'une voiture", a commenté Nicolas Mathieu devant une nuée de micros au restaurant Drouant.

"Ce prix va changer forcément ma vie. Je pense à mon fils Oscar. Dans ces cas là on revient aux fondamentaux, je pense à ma famille, mes parents, la ville ou je suis né (Epinal, ndlr), aux gens dont je parle dans le livre. Tout ça, ça remonte", a-t-il déclaré.

"Leurs enfants après eux" est le deuxième livre de Nicolas Mathieu, 40 ans.

Comment se faire une vie quand à 14 ans on habite Heillange, une ville fictive mais qui ressemble à tant d'autres villes saignées par la mondialisation, avec ses hauts-fourneaux muets et l'ennui pour seul horizon?

"Un roman d'apprentissage c'est un roman de désillusion", soulignait récemment l'écrivain interrogé par une journaliste de l'AFP.

Nicolas Mathieu suit une poignée d'adolescents, au cours de quatre étés (1992, 1994, 1996 et 1998). Tous ces gamins rêvent "de foutre le camp" mais que faire d'ici là? Dans la torpeur de l'été, on tente de tuer l'ennui en matant les filles rassemblées au bord du lac. Il y a l'espoir que "quelque chose arrive" même si les eaux du lac "ont la lourdeur de pétrole".

Les adultes ne sont pas mieux lotis. Le père d'Anthony, ancien métallo, vivote en faisant de l'entretien de jardins et s'épuise dans l'alcool et la rancœur.

Le titre du livre provient d'une citation biblique (Livre de Ben Sira le Sage) rappelant la vanité de toute chose: "Il y en a d'autres dont le souvenir s'est perdu; ils sont morts et c'est comme s'ils n'avaient jamais existé, c'est comme s'ils n'étaient jamais nés et de même leurs enfants après eux".

Malgré leurs rêves, les adolescents sont condamnés à vivre la vie étriquée de leurs parents. Les désirs demeurent inassouvis, même la rage de vivre s'étiole.

"J'ai voulu raconter le monde d'où je viens. C'est une tentative littéraire et politique. Dès qu'on parle des gens, de la façon dont ils vivent, dont ils s'aiment c'est un acte politique. Il y a un peu de moi forcément. Mon effort a été de restituer le temps présent, comprendre comment marchent nos vies. Ça passe par des détails, un ancrage maximum dans le réel. Le réel c'est mon souci", a encore dit Nicolas Mathieu mercredi.

L'an dernier, le Goncourt avait été attribué à Eric Vuillard pour "L'ordre du jour" (Actes Sud).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

A part Londres, les principaux marchés européens sont en hausse en dépit de l’incertitude créée par l’échec cuisant de Theresa May à la Chambre des Communes. Cette dernière a voté dans…

Publié le 16/01/2019

Société Générale Corporate & Investment Banking (SG CIB) a annoncé la nomination de Peter McGahan au poste de Responsable Relations Clients et Banque d’Investissement pour le Royaume-Uni à…

Publié le 16/01/2019

Auditionné au Sénat, Ben Smith, le patron d'Air France KLM a indiqué que l'amélioration de la marge de la compagnie française était la priorité de...

Publié le 16/01/2019

Valneva bondit de 6,8% à 3,695 euros, soutenu par de bonnes nouvelles. La société franco-autrichienne a confirmé ses prévisions 2018 et publié ses premières perspectives pour 2019 grâce au…

Publié le 16/01/2019

Paris Aéroport a accueilli un total de 105,3 millions de passagers en 2018, soit une hausse de 3,8 % par rapport à l`année précédente. Ce chiffre comprend 72,2 millions de passagers à…