En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
+0.00 %

Nicaragua: marche de l'opposition après les attaques d'Ortega

| AFP | 281 | Aucun vote sur cette news
Le président Daniel Ortega lors d'un rassemblement de ses partisans pour le 39e anniversaire de la révolution sandiniste, le 19 juillet 2018 à Managua, au Nicaragua
Le président Daniel Ortega lors d'un rassemblement de ses partisans pour le 39e anniversaire de la révolution sandiniste, le 19 juillet 2018 à Managua, au Nicaragua ( MARVIN RECINOS / AFP )

Une marche de l'opposition nicaraguayenne doit se dérouler samedi à Managua au moment où le dialogue avec le pouvoir est quasi rompu après les propos du président Daniel Ortega accusant l'Eglise et l'opposition de fomenter un "coup d'Etat".

La marche prévue à Managua a été appelée par l'opposition en solidarité avec la ville de Masaya, bastion de l'opposition violemment repris mercredi par les forces fidèles au président nicaraguayen.

Lundi, une autre manifestation est prévue afin de réclamer la libération des manifestants actuellement détenus, et justice pour les personnes tuées depuis le début de la crise, il y a trois mois.

"La lutte du peuple nicaraguayen se poursuivra par une insurrection de la société contre la dictature d'Ortega", a averti Azahálea Solis, de l'Alliance Civique pour la Justice et la Démocratie.

Jeudi, lors de la commémoration du 39e anniversaire de la révolution de 1979, M. Ortega a accusé les évêques de ne pas être des médiateurs mais d'"être engagés aux côtés des putschistes" ayant pour objectif de le destituer.

Des manifestants de l'opposition lors d'une marche à Managua, le 12 juillet 2018 au Nicaragua
Des manifestants de l'opposition lors d'une marche à Managua, le 12 juillet 2018 au Nicaragua ( Marvin RECINOS / AFP )

"Nous allons méditer les paroles du président et prendre ensuite une décision", a déclaré vendredi en réponse le cardinal Leopoldo Brenes, président de la Conférence épiscopale du Nicaragua (CEN).

L'opposition a apporté vendredi son soutien aux évêques, affirmant qu'elle ne permettra pas que leur action de médiateurs soit "criminalisée".

L'Alliance citoyenne pour la démocratie, qui groupe des étudiants, des chefs d'entreprise et des représentants de la société civile, a exigé comme préalable au dialogue "la fin de la répression" et la remise en liberté de deux de ses membres.

Depuis mi-mai, un dialogue tendu s'est engagé entre le président et l'opposition sous l'égide de l'Eglise catholique pour parvenir à une réconciliation nationale. La dernière session plénière des pourparlers remonte au 15 juin.

La crise politique au Nicaragua
La crise politique au Nicaragua ( Anella RETA / AFP )

"Ce qu'il (Ortega) fait, c'est disqualifier la médiation des évêques parce qu'il ne veut plus négocier" car il doit "aborder la question de la démocratisation", a déclaré à l'AFP le politologue José Antonio Peraza, directeur exécutif du Mouvement pour le Nicaragua.

"Ortega a disqualifié les évêques pour avoir son propre dialogue, un dialogue qu'il peut contrôler", a déclaré à l'AFP Azahálea Solís, l'un des délégués de l'opposition qui participe aux négociations avec le gouvernement.

Les évêques "sont la conscience morale du pays et nous devons serrer les rangs avec eux", a déclaré sur Twitter l'ancien vice-président et écrivain Sergio Ramirez.

L'ambassadeur des États-Unis auprès de l'Organisation des Etats américains (OEA), Carlos Trujillo a de son côté assuré vendredi que "les États-Unis vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour ramener le Nicaragua à la démocratie".

De son côté, l'église catholique du Venezuela a adressé une lettre aux évêques et au peuple du Nicaragua, dans laquelle elle exprime sa solidarité et condamne la "mort d'innocents".

Depuis le 18 avril, plus de 280 personnes ont perdu la vie dans une vague de manifestations pour réclamer la destitution de Daniel Ortega.

Il est accusé d'avoir durement réprimé les manifestations et mis en place avec son épouse une "dictature" marquée par la corruption et le népotisme.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Deuxième séance consécutive de correction pour l'indice parisien...

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...