En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 084.66 PTS
-0.63 %
5 084.50
-0.56 %
SBF 120 PTS
4 076.70
-0.66 %
DAX PTS
11 553.83
-0.31 %
Dowjones PTS
25 444.34
+0.26 %
7 107.23
-0.12 %
1.151
+0.00 %

NDDL: premières condamnations après les incidents du week-end

| AFP | 339 | Aucun vote sur cette news
Heurts entre manifestants et forces de l'ordre sur le site de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le 15 avril 2018
Heurts entre manifestants et forces de l'ordre sur le site de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, le 15 avril 2018 ( CHARLY TRIBALLEAU / AFP )

Trois personnes ont été condamnées lundi par le tribunal correctionnel de Nantes à des peines de "5 ou 6 mois" de prison avec sursis pour "violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique", a annoncé dans un communiqué lundi soir le procureur général près la cour d'appel de Rennes, faisant état de nouvelles interpellations.

Ces trois personnes faisaient partie d'un groupe de sept, interpellées pour six d'entre elles durant la manifestation de samedi dernier à Nantes en soutien aux zadistes de Notre-Dame-des-Landes.

Les quatre autres personnes, interpellées pour des faits similaires, ont demandé un délai pour préparer leur défense et seront jugées fin mai. L'une de ces personnes a été maintenue en détention dans l'attente de ce procès et les trois autres ont été laissées en liberté sous contrôle judiciaire avec interdiction de paraître à Nantes ou dans le département de Loire Atlantique, précise le communiqué du procureur général.

Par ailleurs, indique-t-on de même source, trois personnes interpellées dimanche matin dans la zone de Notre-Dame-des-Landes, comparaîtront mardi devant le tribunal correctionnel de Nantes pour "violences volontaires sur personnes dépositaires de l’autorité publique". Elles ont été placées en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention dans l’attente de leur comparution.

Notre-Dame-des-Landes
Notre-Dame-des-Landes ( Paul DEFOSSEUX / AFP )

De leur côté, deux mineurs âgés de 15 ans ont été mis en examen lundi par le juge des enfants de Nantes notamment "pour des faits de participation à un attroupement malgré sommations". Ces mineurs ont fait l'objet d'une mesure de réparation pénale, selon le communiqué.

Enfin, quatre autres personnes ont été interpellées dimanche, à 19h45, dans la zone de Notre-Dame-des-Landes pour des "violences aggravées". Leur garde à vue a été prolongée par le parquet de Saint-Nazaire et elles devraient être déférées mardi "dans la perspective d’une comparution immédiate devant le tribunal correctionnel", indique le procureur général.

De plus, deux autres ont été interpellées lundi matin dans la zone relevant du tribunal de grande instance de Nantes et étaient toujours en garde à vue lundi soir.

Enfin, le procureur général salue, une semaine après le début de l'opération des forces de l'ordre sur le site de Notre-Dame-des-Landes, "l’efficacité de l’organisation spécifique mise en place, au sein de leurs parquets respectifs, par les procureurs de la République de Nantes et de Saint-Nazaire pour être en mesure de conduire l’action publique dans un contexte particulier et difficile."

"Cette organisation a notamment permis au parquet de Nantes de traiter avec diligence les nombreuses mesures de garde à vue prises suite à la manifestation" de samedi dernier, se félicite le procureur général.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/10/2018

SOCIETE DE TAYNINH       Paris, le 19 octobre 2018     COMMUNIQUE DE PRESSE       INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE   3ème TRIMESTRE 2018       Chiffre…

Publié le 19/10/2018

Nanobiotix a annoncé la présentation des résultats positifs de son étude de phase II/III Act.in.sarc évaluant NBTXR3 sur des patients atteints de Sarcome des Tissus Mous (STM) localement avancé…

Publié le 19/10/2018

  CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL SUD RHONE ALPES SOCIETE COOPERATIVE A CAPITAL VARIABLE Au capital actuel de 69 949 310,00 euros Siège social : 12 Place de la résistance…

Publié le 19/10/2018

Getlink a été retenu pour la neuvième année consécutive, par Gaïa Rating, parmi 230 sociétés analysées pour intégrer le Gaïa Index composé des 70 meilleures valeurs françaises. La note…

Publié le 19/10/2018

    Paris, le 19 octobre 2018     CESSATION ET MISE EN OEUVRE D'UN CONTRAT DE LIQUIDITE   À compter du 22 octobre 2018 et pour une période d'un an renouvelable…