En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.60 PTS
+0.46 %
5 450.50
+0.53 %
SBF 120 PTS
4 361.21
+0.48 %
DAX PTS
12 748.99
+0.69 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

ND-des-Landes: randonnée sur la ZAD pour les opposants à l'aéroport

| AFP | 220 | Aucun vote sur cette news
Randonnée d'opposants au transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2017 sur le site prévu pour l'infrastructure
Randonnée d'opposants au transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), le 26 novembre 2017 sur le site prévu pour l'infrastructure ( FRED TANNEAU / AFP )

Plusieurs centaines d'opposants au transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) ont randonné dimanche matin sur le site prévu pour l'infrastructure, à cinq jours de la remise du rapport de la médiation gouvernementale sur ce projet contesté, a constaté une journaliste de l'AFP.

Munis de chaussures de randonnée et de bâtons de marcheurs, riverains et opposants de toutes générations se sont élancés peu avant 10H00 de la ferme de Bellevue sur deux boucles de 10 et 12,5 km, parcourant les routes, sentiers et sous-bois de l'ouest et du centre de la "ZAD", la zone d'aménagement différé dédiée au projet, rebaptisée "zone à défendre".

Inaugurés début juillet, ces sentiers balisés de randonnée visent "à montrer que la ZAD vit, que les habitants des environs s'y sentent bien et (...) à rompre avec l'ostracisme qui frappe la ZAD et ses habitants", a dit à l'AFP Dominique Le Lay, habitante du bourg de Notre-Dame-des-Landes.

"On a souhaité refaire des tracés qui mettaient en valeur la zone, pour que les gens voient quelle nature allait être détruite si le projet se faisait", a-t-elle expliqué.

Délimitée depuis 1974, la ZAD est une zone de 1.650 hectares, en plein bocage nantais, occupée à temps plein par 200 à 300 "zadistes" qui ont promis de la "défendre" en cas d'intervention des forces de l'ordre.

"Aujourd'hui, on vient randonner, avec nos bâtons de marche, mais si le chef de l’État faisait le mauvais choix, ces bâtons de marche se transformeront en bâtons de défense", a prévenu Greg, membre du groupe d'entretien des sentiers.

Pour Jocelyne, randonneuse nantaise d'une soixantaine d'années, peu habituée des mobilisations anti-aéroport, cette grande balade dans la ZAD "est à double détente". "C'est une manière de montrer que c'est une zone accessible, contrairement aux clichés totalement ridicules, mais aussi de marquer le coup, à quelques jours de l'échéance", dit-elle.

Les trois médiateurs, nommés il y a six mois, doivent remettre vendredi leur rapport, censé aider le gouvernement à trancher sur cet épineux dossier, enlisé depuis des années.

Samedi, les partisans de la nouvelle infrastructure ont choisi de mettre l'accent sur les nuisances sonores et les risques que fait peser, selon eux, le maintien d'un aéroport à proximité d'une agglomération de 620.000 habitants, en simulant un accident d'avion en plein centre-ville de Nantes.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Atari rebondit de 9,9% désormais à 0,49 euro ce mercredi dans un volume de 2 millions de pièces...

Publié le 18/07/2018

Fin d'action de concert au capital

Publié le 18/07/2018

Ericsson bondit de 9,13% à 74,10 couronnes suédoises à la faveur de deux bonnes nouvelles : des comptes moins dégradés que prévu au deuxième trimestre et une activité dynamique aux Etats-Unis.…

Publié le 18/07/2018

EOS imaging retombe en bourse, sur la place parisienne ce mercredi...

Publié le 18/07/2018

Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le...