5 420.72 PTS
+1.34 %
5 413.0
+1.33 %
SBF 120 PTS
4 322.74
+1.31 %
DAX PTS
13 314.29
+1.61 %
Dowjones PTS
24 849.86
+0.80 %
6 504.76
+0.59 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Natation: pas de grand chelem pour Ledecky, battue par Pellegrini

| AFP | 185 | Aucun vote sur cette news
Le podium du 200 m nage libre: Federica Pellegrini (or) devant Katie Ledecky (argent) et Emma McKeon, le 26 juillet 2017 àBudapest
Le podium du 200 m nage libre: Federica Pellegrini (or) devant Katie Ledecky (argent) et Emma McKeon, le 26 juillet 2017 àBudapest ( FERENC ISZA / AFP )

On la pensait imbattable après douze titres mondiaux de rang, mais l'Américaine Katie Ledecky a perdu sa première finale dans un championnat majeur... Et l'honneur est revenu à l'Italienne Federica Pellegrini, sacrée mercredi sur 200 m nage libre aux Mondiaux-2017 à Budapest.

Ledecky, qui compte déjà trois sacres en Hongrie (400 m, 1500 m et 4x100 m nage libre), a dû se contenter cette fois de l'argent, ratant son pari incroyable de six médailles d'or en un seul championnat du monde.

Mais l'Américaine n'a que 20 ans et elle aura encore l'occasion de dominer la natation mondiale. Et ce dès jeudi, puisqu'il lui reste le 4x200 m et le 800 m pour glaner deux nouvelles médailles.

"Je savais que ce serait une finale difficile, mais je ne peux pas me plaindre de cette médaille d'argent", a admis la jeune Américaine, qui n'avait plus perdu depuis quatre ans et trois championnats du monde.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé, il faudra que je revoie la course pour voir ce que j'aurai pu faire de mieux. Ca va me motiver pour les prochaines années", a-t-elle ajouté.

Pellegrini, elle, avait du mal à atterrir au sortir du "dernier 200 m nage libre" de sa carrière.

"C'est une médaille incroyable. Je pensais pouvoir être sur le podium mais je ne pensais pas à l'or. J'étais sûre que Ledecky allait gagner", a confessé l'Italienne, qui avait terminé au pied du podium aux JO-2016.

Elle devient ainsi la première, hommes et femmes confondues, sept fois médaillée dans la même course individuelle (or en 2009, 2011 et 2017, argent en 2005, 2013 et 2015, bronze en 2007).

- Doublé 50-100 pour Peaty -

Une autre idole est tombée à Budapest, ce mercredi. Il s'agit de l'icône locale, Laszlo Cseh. Véritable dieu vivant en Hongrie, le tenant du titre sur 200 m papillon a dû s'incliner à domicile devant Chad Le Clos.

Sacré à Barcelone en 2013, le Sud-Africain avait vu Cseh lui passer devant à Kazan en 2015. Cette fois, Le Clos a repris son bien, terminant en tête avec 39 centième d'avance sur son adversaire.

C'est d'ailleurs avec une émotion non feinte que le champion olympique de Londres a reçu sa médaille, des larmes pleins les yeux sur le podium de la Danube Arena.

Déjà sacré sur 200 et 400 m nage libre, Sun Yang a lui aussi dû abdiquer. Le Chinois est, en effet, passé à côté de sa finale du 800 m: il est seulement 5e et abandonne son titre à l'Italien Gabriele Detti.

Le Britannique Adam Peaty après la conquête du titre mondial sur 50 m brasse à Budapest, le 25 juillet 2017
Le Britannique Adam Peaty après la conquête du titre mondial sur 50 m brasse à Budapest, le 25 juillet 2017 ( FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP )

Bien calé en troisième position tout au long de la course, Detti a su faire la différence dans la dernière ligne droite pour passer devant le Polonais Wojciech Wojdak et son compatriote Gregorio Paltinieri.

Avant ça, Adam Peaty est passé à quatre centièmes de battre le record du monde du 50 m brasse pour la troisième fois en deux jours.

S'il a amélioré le temps de référence en séries puis en demies, pour la porter à 25 sec 95, le Britannique s'est contenté d'un "petit" 25 sec 99 pour terminer devant le Brésilien Joao Gomes Junior et le Sud-Africain Cameron van der Burgh, tenant du titre.

"Je crois que je vais devoir prendre ma retraite et attendre quelques années pour revenir quand il est plus vieux", a plaisanté le Sud-Af' de 29 ans.

- Bonnet et Metella en finale -

"C'est vraiment impressionnant. Ca ne ressemble plus à de la brasse, il nage un nouveau type de nage, une sorte de mélange entre le papillon et la brasse."

Enfin, pour la deuxième finale du 4x100 m 4 nages mixte de l'histoire des Mondiaux, les Etats-Unis, deuxièmes en 2013, ont battu le record du monde, qu'ils avaient établi en série plus tôt dans la journée.

En 3 min 38 sec 56, Matt Grevers, Lilly King, Caeleb Remel Dressel ont pris l'or devant l'Australie, le Canada et la Chine, 3e ex aequo.

Le Français Mehdy Metella vainqueur de sa série du 100 m libre en demi-finale aux Mondiaux de Budapest, le 26 juillet 2017
Le Français Mehdy Metella vainqueur de sa série du 100 m libre en demi-finale aux Mondiaux de Budapest, le 26 juillet 2017 ( CHRISTOPHE SIMON / AFP )

Ces Mondiaux hongrois ont également souri aux Bleus: Charlotte Bonnet a atteint la finale du 200 m et Mehdy Metella celle du 100 m.

La Niçoise a cependant dû se contenter de la 8e et dernière place, loin derrière Pellegrini en 1 min 56 sec 62. Pour Metella, qui a signé en 47 sec 65 le meilleur temps des demi-finales et mis une claque à son précédent record personnel (48.08), verdict jeudi.

Mathilde Cini, elle, a été éliminée en séries du 50 m dos avec le 32e temps (28.79).

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

Effectives à compter du 1er janvier 2018...

Publié le 18/12/2017

Sensorion s'adjuge 5% à3,13 euros actuellement sur la place parisienne, porté par la signature d'un accord stratégique de collaboration avec la...

Publié le 18/12/2017

CNP Assurances et Malakoff Médéric ont signé un accord d’une durée de cinq ans pour développer l’assurance santé, la prévoyance et l’épargne patrimoniale auprès de leur clientèle…

Publié le 18/12/2017

L'Autorité de la Concurrence vient d'accorder son feu vert au rachat de la Martinière Groupe (Le Seuil, Points…) par la société Médias-Participations (Dargaud, Dupuis…). L'Autorité a…

Publié le 18/12/2017

Avec le passage de la " Maturity Gate 6.2 ", ArianeGroup et ses partenaires industriels franchissent une nouvelle étape majeure du développement d'Ariane 6, programme phare de l'Agence spatiale…

CONTENUS SPONSORISÉS