En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 144.95 PTS
-0.54 %
5 156.50
-0.29 %
SBF 120 PTS
4 123.52
-0.43 %
DAX PTS
11 715.03
-0.52 %
Dowjones PTS
25 706.68
-0.36 %
7 278.63
+0.03 %
1.150
-0.01 %

Mort du politologue Antoine Sfeir, spécialiste du monde arabe

| AFP | 305 | 5 par 1 internautes
Antoine Sfeir intervient en 2012 lors du rassemblement annuel du Modem
Antoine Sfeir intervient en 2012 lors du rassemblement annuel du Modem ( FRED TANNEAU / AFP/Archives )

Le journaliste et politologue franco-libanais Antoine Sfeir, spécialiste du monde arabe et musulman, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi, à l’âge de 70 ans, ont annoncé sur Twitter les Cahiers de l'Orient, revue qu'il avait fondée.

Sa disparition a suscité un grand nombre de réactions dans le monde médiatique et politique, à droite comme à gauche.

"Antoine Sfeir était un passeur entre deux mondes, l'Orient et l'Occident. Il avait de l'islam, dans ses multiples visages et dans son histoire, une connaissance profonde et chaleureuse. Il aimait décrypter et transmettre. Et il était un ami", a réagi le président du MoDem François Bayrou sur les réseaux sociaux.

"Il prônait le dialogue des cultures et refusait tous les fanatismes", a souligné Valérie Pécresse, la présidente LR de la région Ile-de-France, insistant sur la capacité d'Antoine Sfeir à "faire la pédagogie des complexités de l'islam et du monde arabe".

"Chaque conversation avec lui nous grandissait", a souligné la maire de Paris, Anne Hidalgo (PS) sur Twitter, saluant "une conscience qui nous éclairait avec beaucoup de lucidité sur l'Orient et l'Occident".

Conférencier, auteur, Antoine Sfeir a longtemps été "consultant d'Europe 1 pour le Moyen-Orient", ont rappelé des journalistes de la station, émus par sa disparition.

Né en 1948 à Beyrouth, il a été coresponsable du service étranger au quotidien francophone libanais L'Orient-Le Jour, jusqu'à son enlèvement en 1976, en pleine guerre civile au Liban, par des milices palestiniennes qui l'ont torturé pendant une semaine.

Une expérience qu'il évoquera par la suite et dont il garda toute sa vie des séquelles.

Il sera par la suite journaliste à La Croix et à Pèlerin avant de créer au milieu des années 80 la revue trimestrielle Les Cahiers de l'Orient.

Auteur d'une vingtaine d'ouvrages sur le monde arabe et l'islam, il sera accusé de complaisance envers le régime de Ben Ali, avec le livre "Tunisie, terre de paradoxes", publié en 2006, et exhumé au moment du printemps arabe.

Avec son dernier opus, "L'Islam contre l'Islam: l'interminable guerre des sunnites et des chiites" (2012), il remporta le prix Livre et droits de l'Homme à Nancy.

Antoine Sfeir a multiplié au fil des ans les collaborations et interventions dans les médias et a été un invité régulier d'Yves Calvi pour son émission "C'est dans l'air".

En 2003, il avait dépeint l'universitaire Tariq Ramadan comme un "spécialiste du double langage", dont l'influence sur la jeunesse serait plus dangereuse que celle des islamistes violents, ce qui lui vaudra une plainte en diffamation. Il sera relaxé.

En 2005, il lancera, avec Jean-Michel Quillardet, ancien grand maître du Grand Orient de France, l'Observatoire de la laïcité, qui se voulait "un groupe d'étude et de prospective afin de renforcer le principe de laïcité".

Chevalier de la Légion d'honneur, Antoine Sfeir présidait depuis 2014 l'ILERI (Institut libre d'étude des relations internationales), qui a fait part de "sa grande tristesse".

Au cours de sa carrière, il a également donné des cours à l'école de journalisme du Celsa, en région parisienne.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

Contrat en vue pour Derichebourg pour la cession des activités de collecte de déchets ménagers, de nettoiement urbain et de traitement de déchets en Italie...

Publié le 17/10/2018

Cette nouvelle implantation remplacera la boutique de 480 m2 située au 100 rue Réaumur, qui fermera ses portes courant janvier 2019...

Publié le 17/10/2018

Ces données positives du JTA-004 complètent les récentes avancées cliniques et de fabrication obtenues par Bone Therapeutics...

Publié le 17/10/2018

Cette seconde génération LIFI propose un produit plus performant avec un débit en hausse de 30%...

Publié le 17/10/2018

Spineway marque ainsi une première étape dans la reconquête du marché américain...