En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 514.57 PTS
-0.13 %
5 506.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 340.77
-0.09 %
DAX PTS
12 228.44
-0.38 %
Dowjones PTS
26 639.28
-0.33 %
7 643.39
-1.03 %
1.137
-0.18 %

Mondiaux d'athlétisme au Qatar: le patron du PSG, Nasser Al-Khelaïfi, mis en examen pour "corruption active"

| AFP | 570 | 4.43 par 7 internautes
Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi en conférence de presse, le 22 février 2019 à Paris
Le président du PSG Nasser Al-Khelaïfi en conférence de presse, le 22 février 2019 à Paris ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Le patron de la chaîne BeIn Sports et du Paris SG, Nasser Al-Khelaïfi, a été mis en examen pour "corruption active" dans l'enquête sur des soupçons de corruption en marge des candidatures de Doha aux Mondiaux d'athlétisme de 2017 et 2019, a-t-on appris jeudi de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Il avait déjà été placé en mars sous le statut intermédiaire de témoin assisté dans cette information judiciaire ouverte à Paris, qui vise également les conditions d'attribution des JO de Tokyo-2020 et de Rio-2016.

Convoqué à nouveau le 16 mai par le juge Renaud van Ruymbeke, Nasser Al-Khelaïfi ne s'était pas présenté, invoquant sa présence à la finale de la Coupe de l'émir du Qatar de football, et a été mis en examen par courrier, selon des sources concordantes.

Les magistrats financiers s'interrogent sur deux versements d'un total de 3,5 millions de dollars, réalisés à l'automne 2011 par la société Oryx Qatar Sports Investment, détenue à égalité par Nasser Al-Khelaïfi et son frère Khalid, au profit d'une société de marketing sportif dirigée par Papa Massata Diack, le fils de l'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme Lamine Diack.

A cette époque, Doha ambitionnait d'accueillir les Mondiaux d'athlétisme de 2017, organisés par l'IAAF, et les JO de 2020.

Les juges d'instruction cherchent à déterminer si, en contrepartie de ces versements, Lamine Diack, patron de l'athlétisme mondial de 1999 à 2015, a œuvré d'une part au report des dates d'organisation de ces deux compétitions, en raison des conditions météo du pays. Et d'autre part, à l'obtention de votes de membres de l'IAAF en faveur du Qatar pour les Mondiaux.

Dans une réaction transmise à l'AFP, l'avocat de Nasser Al-Khelaïfi, Me Francis Szpiner, a contesté toute malversation de son client. Il y assure que les fonds versés par Oryx étaient "parfaitement tracés" et que le patron de BeIn Sports "n'a validé aucun paiement de quelque nature que ce soit en lien avec les faits allégués".

"Nasser Al-Khelaïfi n'est ni un actionnaire, ni un dirigeant, de la société Oryx en 2011. Il n'intervient ni directement, ni indirectement, dans la candidature de la ville de Doha (...) Ces faits ne le concernent pas", a-t-il insisté.

Dans ce dossier, un proche du dirigeant du Paris SG, Yousef Al-Obaidly, directeur général du groupe de médias BeIn, a été mis en examen le 28 mars, également pour "corruption active".

Lamine Diack l'a, pour sa part, été pour "corruption passive" la veille. Son fils est par ailleurs visé depuis le 18 avril par un mandat d'arrêt émis par les juges d'instruction pour des soupçons de "corruption passive" et de "blanchiment aggravé", selon une source proche du dossier.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
7 avis
Note moyenne : 4.43
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 08 juillet 2019

CODE OFFRE : EVASION19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : EVASION19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2019

Patrick Schein, Président de Gold by Gold, "remercie l'ensemble des actionnaires et administrateurs pour leur présence"...

Publié le 25/06/2019

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, annonce aujourd'hui avoir atteint une étape déterminante dans le cadre de...

Publié le 25/06/2019

Le Conseil d'Administration communique

Publié le 25/06/2019

Roctool, spécialiste des technologies de chauffage et de refroidissement des moules pour les plastiques et les composites, annonce aujourd'hui les...

Publié le 25/06/2019

Le règlement et la livraison des actions et leur admission sur Euronext Paris interviendront le 28 juin