En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
0. %

Mondial de hand: les Bleues en éclaireuses au Japon

| AFP | 182 | Aucun vote sur cette news
La pivot des Bleues de hand Béatrice Edwige (c) est congratulée par ses coéquipières après le match contre la Russie en finale de l'Euro-2018, le 16 décembre 2018 à Paris
La pivot des Bleues de hand Béatrice Edwige (c) est congratulée par ses coéquipières après le match contre la Russie en finale de l'Euro-2018, le 16 décembre 2018 à Paris ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

Six mois avant l'objectif suprême des Jeux de Tokyo, les handballeuses françaises sont en éclaireuses au Japon, où elles défendent leur titre à partir de samedi au Mondial.

Championnes du monde il y a deux ans en Allemagne, puis d'Europe l'an passé à Bercy, les Bleues commencent par un match abordable contre la Corée du Sud, samedi (10h00 heure française) à Kumamoto, ville du sud de l'archipel, où aura lieu l'ensemble de la compétition.

La priorité est évidemment Tokyo-2020, mais les Françaises n'ont pas l'intention d'escamoter ce Mondial. "On n'a pas quitté nos proches depuis le 17 novembre pour venir en vacances au Japon", assure Béatrice Edwige, résumant l'état d'esprit d'une équipe dont la motivation ne fait aucun doute. La preuve: aucune joueuse n'a saisi la possibilité offerte par le sélectionneur Olivier Krumbholz de faire l'impasse pour s'économiser en vue des Jeux.

Reste un fait: à l'exception de la Norvège en 2011 et 2012, aucune nation n'a été championne olympique en ayant remporté le Mondial précédent. Et on constate la même difficulté chez les hommes: personne n'a touché l'or aux Jeux après avoir gagné la grande compétition précédente (l'Euro en l’occurrence).

Pour jouer le coup à fond

L'entraîneur des Bleues de hand Olivier Krumbholz (g) et Allison Pineau lors du match contre les Pays-Bas à l'Euro-2018, le 14 décembre 2018
L'entraîneur des Bleues de hand Olivier Krumbholz (g) et Allison Pineau lors du match contre les Pays-Bas à l'Euro-2018, le 14 décembre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP/Archives )

"C'est compliqué d'être brillant deux fois la même année. Mais on est venu au complet de nos forces disponibles et à partir de là on va jouer le coup à fond. Mais on n'a pas la prétention de tout gagner", reconnaît Krumbholz, qui a fixé comme objectif un nouveau dernier carré après les quatre médailles internationales consécutives glanées depuis 2016 (argent aux JO-2016, bronze à l'Euro-2016, or au Mondial-2017 et à l'Euro-2018).

Le potentiel pour aller loin est bien sûr toujours là avec des joueuses comme Estelle Nzé-Minko, Béatrice Edwige et la gardienne Amandine Leynaud, partenaires dans le meilleur club d'Europe à Györ (Hongrie), avec un fort contingent de Metz conduit par la demi-centre Grâce Zaadi et Manon Houette, avec les jeunes Orlane Kanor et Méline Nocandy, Messines également, et avec toujours les anciennes Allison Pineau, Alexandra Lacrabère et Camille Ayglon, indispensables en défense.

Dans le champ, la seule absente de marque est l'ailière et capitaine Siraba Dembélé, pour cause de grossesse. L'une des principales nouveautés concerne le poste de gardienne car en l'absence de Cléopâtre Darleux (maternité) et de Laura Glauser (blessure au genou), c'est une joueuse relativement inexpérimentée au plus haut niveau, Catherine Gabriel, qui servira de doublure à Leynaud dans les cages, et qui aura un vrai rôle à jouer car "Amandine ne pourra pas faire dix fois soixante minutes" selon Krumbholz.

Des rivales en quête de ticket

Le premier objectif sera de terminer dans les trois premiers d'un groupe de six assez relevé avec la Corée du Sud, le Brésil, l'Australie, l'Allemagne et le Danemark, puis dans les deux premiers d'une deuxième poule de six pour atteindre les demies. "Ensuite la richesse de l'effectif pourrait faire la différence", espère le technicien français.

Dans ce Mondial où l'or sera accompagné d'un billet pour Tokyo, les Bleues, qui ont le leur depuis leur titre européen de l'an passé, peuvent s'attendre à une féroce concurrence de la part de leurs rivales habituelles, les Norvégiennes, vices-championnes du monde, les Russes, vice-championnes d'Europe, et les Néerlandaises, toujours sur le podium, auxquelles pourraient s'ajouter des équipes comme le Danemark ou la Suède.

"Toutes celles qui ne sont pas encore qualifiées pour les Jeux vont avoir un engagement extrême; si on ne l'a pas aussi on ne va pas exister. Elles vont toutes espérer que la France, parce qu'elle a déjà sa place, sera moins agressive et moins motivée. Je pense qu'elles font une erreur", prévoit l'entraîneur des Bleues.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

L'opération se conclut à 590 ME pour 50% de participation...

Publié le 13/12/2019

La société anglaise Clugston, associée au Groupe CNIM en tant que génie civiliste pour plusieurs contrats de réalisation d'usines de valorisation de...

Publié le 13/12/2019

Wendel et d'autres actionnaires existants d'Allied Universal ont finalisé la cession d'une part majoritaire de leur participation dans la société à...

Publié le 13/12/2019

Au premier semestre, clos fin septembre, EuropCorp a essuyé une perte nette, part du groupe, de 22,7 millions d’euros contre une perte de 88,9 millions d’euros, un an plus tôt. Le premier…

Publié le 13/12/2019

En novembre 2019, le trafic de Paris Aéroport ressort en hausse de 0,9 % par rapport au mois de novembre 2018 avec 7,9 millions de passagers accueillis, dont 5,7 millions à Paris-Charles de Gaulle…