En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 795.46 PTS
-0.09 %
4 795.0
+0.05 %
SBF 120 PTS
3 806.69
-0.14 %
DAX PTS
10 818.38
+0.43 %
Dowjones PTS
23 592.98
-2.11 %
6 448.39
+0.00 %
1.138
+0.34 %

Mondial-2019: tirage "relevé" pour les Bleues

| AFP | 223 | Aucun vote sur cette news
Le trophée du Mondial 2019 exposé lors du tirage au sort à Boulogne-Billancourt le 8 décembre 2018
Le trophée du Mondial 2019 exposé lors du tirage au sort à Boulogne-Billancourt le 8 décembre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )

Les Bleues connaissent leurs adversaires pour le Mondial-2019 "à domicile": la France, hôte de la compétition (7 juin-7 juillet), affrontera la Corée du Sud, la Norvège puis le Nigeria, un "groupe relevé" selon leur sélectionneur, après le tirage au sort réalisé samedi à la Seine Musicale (Boulogne-Billancourt).

Les joueuses de Corinne Diacre disputeront leurs trois premières rencontres le vendredi 7 juin à Paris contre la Corée du Sud pour le match d'ouverture (21h00), puis le mercredi 12 juin à Nice contre la Norvège (21h00) et enfin le lundi 17 juin à Rennes face au Nigeria.

"C'est un groupe relevé mais quand on voit les 23 équipes qualifiées, je ne m'attendais pas à autre chose", a réagi la technicienne tricolore au micro de TMC. "L'idée, c'est de finir premières et d'aller le plus loin possible. Le niveau se relève vraiment, l'écart entre les équipes diminue".

L'entraîneure des Bleues Corinne Diacre (au centre à droite) lors du tirage au sort du Mondial dames 2019 à Boulogne-Billancourt le 8 décembre 2018
L'entraîneure des Bleues Corinne Diacre (au centre à droite) lors du tirage au sort du Mondial dames 2019 à Boulogne-Billancourt le 8 décembre 2018 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP )

Elles ont tout de même réussi à éviter les Pays-Bas, champions d'Europe 2017, le Japon, champion du monde 2011, ou encore le Brésil, vainqueur de la Copa America 2018, pour tomber sur la Norvège dans le "pot" 2.

Les Scandinaves, qui ne pourront pas compter sur Ada Hegerberg, tout juste lauréate du premier Ballon d'Or féminin de l'histoire mais qui s'est mise en retrait de la sélection depuis août 2017, apparaissent comme des adversaires plus accessibles.

"(Hegerberg) a clairement fait comprendre qu'elle ne souhaitait pas jouer pour l'équipe nationale et on doit respecter ce choix", a déclaré le sélectionneur de la Norvège Martin Sjögren. "Nous n'avons aucun contact avec elle pour l'instant".

Deschamps "à la disposition" de Diacre

Dans le pot 3, la France a hérité de la Corée du Sud, alors que des nations comme la Chine présentaient une plus grande menace.

Mais dans le dernier chapeau, les coéquipières de Wendie Renard sont tombées sur l'adversaire le plus dangereux avec le Nigeria, qui vient d'être sacré champion d'Afrique pour la 3e fois d'affilée. En avril dernier, la France l'avait toutefois remporté 8-0 contre le géant africain en amical...

Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps lors du tirage au sort du Mondial 2019 féminin le 8 décembre 2018
Le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps lors du tirage au sort du Mondial 2019 féminin le 8 décembre 2018 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP )

Invité de prestige de la cérémonie du tirage au sort, le sélectionneur des Bleus Didier Deschamps a été logiquement le plus acclamé par le public présent dans la salle de spectacle des Hauts-de-Seine, située loin de la manifestation des gilets jaunes qui a paralysé la capitale.

"Corinne (Diacre) sait que je suis à sa disposition. En tant que pays organisateur, il y a une attente forcément. Elle sait ce qui l'attend mais cela ne doit pas être quelque chose de négatif, elle sait aussi qu'elle aura le soutien du public français", a-t-il conseillé.

Du côté des principaux rivaux pour le sacre suprême, les Etats-Unis, champions du monde en titre et candidats à leur propre succession, ou l'Allemagne, championne olympique en titre, ont connu des fortunes diverses.

Coupe du monde 2019 de football féminin
Coupe du monde 2019 de football féminin ( Jean Michel CORNU / AFP )

Les Américaines seront opposés lors de la phase de groupes à la Thaïlande, le Chili et la Suède dans le groupe F. Un tirage à leur portée, qui pourrait leur permettre de rencontrer la France dès les quarts de finale si les deux nations terminent premières de leurs groupes respectifs...

Un "doublé" pour la France ?

Les Allemandes ont été de leur côté versées dans le groupe B et affronteront la Chine, l'Espagne et l'Afrique du Sud. Un programme un peu plus périlleux.

La Coupe du monde féminine aura lieu du 7 juin au 7 juillet dans neuf villes hôtes: Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes et Valenciennes. La finale aura lieu à Lyon.

Tirage au sort du Mondial 2019 dames à Boulogne Billancourt le 8 décembre 2018
Tirage au sort du Mondial 2019 dames à Boulogne Billancourt le 8 décembre 2018 ( FRANCK FIFE / AFP )

Troisième au classement Fifa, l'équipe de France féminine n'a jamais remporté de titre mondial. Elle a échoué en quart de finale lors de la dernière édition, éliminée par l'Allemagne aux tirs au but.

Le Mondial-2019 féminin sera le 6e tournoi international majeur organisé dans l'Hexagone après le Mondial-1938, l'Euro-1960 (demi-finales et finale), l'Euro-1984, le Mondial-1998 et l'Euro-2016, uniquement des compétitions masculines.

"On se doit d'être neutre à la Fifa mais quand la France a gagné le Mondial cet été, c'était un grand moment parce que je savais que cela pouvait avoir un impact positif pour la Coupe du monde féminine", a confié vendredi Sarai Bareman, directrice du football féminin à la Fifa.

"Qui sait, la France pourra peut-être réaliser le doublé avec une victoire chez les hommes et les femmes", a-t-elle ajouté. C'est le souhait de toute une nation.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

APPLE constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put 6783S émis par SOCIETE…

Publié le 18/12/2018

Euro Repar Car Service, enseigne PSA, s'est implanté dans 6 nouveaux pays cette année, à savoir la Russie, la Bulgarie, le Maroc, la Grèce, l'Arabie...

Publié le 18/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre a stoppé sa correction sur le niveau de support majeur des 30.3 euros, soit la borne basse du trou de cotation haussier ouvert le 13 septembre. Du côté des…

Publié le 18/12/2018

GTT a reçu une commande d'un chantier coréen portant sur la conception des cuves GNL de deux nouveaux méthaniers, d'une capacité de 174 000 m3, pour le compte d'un armateur asiatique. Les…

Publié le 18/12/2018

Engie et le portugais EDPR s’allient avec Sumitomo Corporation pour développer leurs projets éoliens en mer de Yeu-Noirmoutier et de Dieppe-Le Tréport. Dans le cadre de cette alliance, Sumitomo…