En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 552.34 PTS
+0.03 %
5 543.00
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 380.30
+0.15 %
DAX PTS
12 260.07
+0.26 %
Dowjones PTS
27 154.20
-0.25 %
7 834.90
-0.88 %
1.122
+0.00 %

Mondial-2019: la grande première des Pays-Bas

| AFP | 156 | Aucun vote sur cette news
Les Pays-Bas se sont qualifiés pour la finale du Mondial féminin en battant la Suède 1-0 après prolongation, le 3 juillet 2019 à Décines-Charpieu, près de Lyon
Les Pays-Bas se sont qualifiés pour la finale du Mondial féminin en battant la Suède 1-0 après prolongation, le 3 juillet 2019 à Décines-Charpieu, près de Lyon ( Jean-Pierre Clatot / AFP )

Les Néerlandaises s'offrent leur première finale de Coupe du monde, contre les redoutables Américaines. Elles ont difficilement battu la Suède mercredi en prolongation (1-0), à l'issue d'un match d'une grande pauvreté à Lyon.

L'héroïne de la soirée se nomme Jackie Groenen, 24 ans et auteure du but de la victoire à la 99e minute, son premier dans le tournoi. Les championnes d'Europe en titre défieront dimanche (17h) les Etats-Unis, triples champions du monde, une tâche qui s'annonce difficile tant elles ont peiné face aux Suédoises.

Ce match historique pour les Oranje ne laissera guère de souvenirs aux amoureux du beau jeu. Il y a un gouffre entre cette demie et celle de la veille, spectaculaire, entre les Etats-Unis et l'Angleterre.

La première période a été d'une indigence rare, entre ballons directement envoyés en touche, fautes et incapacité à enchaîner les passes.

Un match de gardiennes

Seule la gardienne néerlandaise Sari Van Veenendaal s'est distinguée en repoussant les rares actions dangereuses des Suédoises, notamment un ballon à bout portant de Lina Hurtig.

La gardienne de but suédoise Hedvig Lindahl (c) intervient devant la Néerlandaise Vivianne Miedema (g) en demi-finale du Mondial féminin, le 3 juillet 2019 à Décines-Charpieu
La gardienne de but suédoise Hedvig Lindahl (c) intervient devant la Néerlandaise Vivianne Miedema (g) en demi-finale du Mondial féminin, le 3 juillet 2019 à Décines-Charpieu ( FRANCK FIFE / AFP )

A la pause, Lieke Martens, l'attaquante vedette des Néerlandaises, blessée de longue date à un orteil, a dû céder sa place à Jill Roord.

Sans trop d'éclat, la deuxième période s'est doucement animée. Grâce aux Suédoises d'abord et une balle de Nilla Fischer, repoussée sur son poteau par la gardienne Van Veenendaal, décidément précieuse (56e).

Puis côté néerlandais avec un corner puis une tête de Vivianne Miedema, déviée par Hedvig Lindahl sur sa barre (64e). Ce match aura au moins permis de confirmer les progrès réalisés par les gardiennes ces dernières années, elles qui furent longtemps présentées comme le talon d'Achille du football féminin.

L'entrée de la Lyonnaise Shanice Van de Sanden (70e) a apporté de la vitesse côté droit, mais là encore, l'ailière a vu sa frappe repoussée par Lindahl (90e).

Le judo

C'est donc Jackie Groenen qui a délivré sa patrie d'une frappe du pied droit (99e). Une belle histoire pour une joueuse qui vient de signer à Manchester United et qui durant son adolescence partait plutôt pour une carrière dans le judo.

La Néerlandaise Jackie Groenen marque en prolongation l'unique but de la demi-finale du Mondial féminin contre la Suède, le 3 juillet 2019 à Décines-Charpieu
La Néerlandaise Jackie Groenen marque en prolongation l'unique but de la demi-finale du Mondial féminin contre la Suède, le 3 juillet 2019 à Décines-Charpieu ( FRANCK FIFE / AFP )

Son but permet aux Pays-Bas d'être encore une fois le bourreau de la Suède, comme en quart de finale de l'Euro-2017 (2-0).

Cet Euro à domicile, il y a deux ans, aura été un déclic pour la sélection Oranje. Il a suscité un véritable engouement, comme le montre la fête dans les villes de France durant ce Mondial, notamment à Valenciennes, où une cohorte de supporters était venue mettre de l'ambiance en ville.

"Pendant l'Euro, chez nous, personne n'avait de grandes attentes. Puis quand on a gagné, on a rallié de nombreux soutiens dans le pays. A partir de là, tout le monde nous voyait championnes du monde, cela nous a mis beaucoup de pression", a raconté lundi l'attaquante Vivianne Miedema, après la victoire en quart contre l'Italie (2-0).

"Nous n'avons pas joué notre meilleur football au premier tour, même si nous avons gagné et que nous sommes sur le bon chemin", ajoutait-elle.

Sur le niveau de jeu, les interrogations demeurent. Mais qu'importe. Les Néerlandaises sont en finale, une première, et peuvent rêver d'un inattendu exploit contre les Etats-Unis. Qui sait?

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2019

Le chiffre d'affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31,9 KE...

Publié le 19/07/2019

Derichebourg a signé un contrat de prêt de 130 millions d’euros avec la Banque européenne d’investissement, destiné à contribuer au financement à long terme d’un programme pluriannuel…

Publié le 19/07/2019

Le chiffre d’affaires de Nanobiotix au titre du second trimestre 2019 est de 31 900 euros contre 77 300 un an plus tôt. Il provient de la refacturation des frais partagés liés à l’organisation…

Publié le 19/07/2019

Les investissements de ce programme pluriannuel concerneront principalement l'amélioration des taux de valorisation des matières traitées

Publié le 19/07/2019

Le mnémonique deviendra ALUNT