En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 380.08 PTS
-0.34 %
5 369.00
-0.50 %
SBF 120 PTS
4 298.40
-0.51 %
DAX PTS
12 536.95
-0.19 %
Dowjones PTS
25 026.50
-0.13 %
7 314.65
-0.48 %
1.170
-0.16 %

Mondial-2018: le Mexique confirme, les 8e sont proches

| AFP | 132 | Aucun vote sur cette news
Le Mexique vainqueur de la Corée du Sud à Rostov-sur-le-Don, le 23 juin 2018, est à un pas des 8e de finales du Mondial russe
Le Mexique vainqueur de la Corée du Sud à Rostov-sur-le-Don, le 23 juin 2018, est à un pas des 8e de finales du Mondial russe ( Khaled DESOUKI / AFP )

Le Mexique reste sur six 8e de finale de Coupe du Monde consécutifs et le septième n'est plus très loin: après avoir battu l'Allemagne en ouverture, "El Tri" a confirmé en prenant le meilleur sur la Corée du Sud (2-1), samedi à Rostov.

Les Mexicains n'y sont pas encore tout à fait, mais tout pourrait se décanter en soirée dans ce groupe F, à l'issue d'Allemagne-Suède. Les champions du monde sont d'ailleurs dans une situation extrêmement périlleuse car ils seront tout simplement éliminés s'ils s'inclinent. Et en cas de match nul, ils n'auront ensuite plus leur destin en main.

En attendant, Rafael Marquez (39 ans) et ses héritiers tracent leur route, poussés par leurs formidables supporters qui ont mis une vraie ambiance de Coupe du Monde à la Rostov Arena, mais surtout dans le sillage de leur très excitant trio offensif Vela-"Chicharito" Hernandez-Lozano.

"On a gagné deux matches difficiles mais on doit rester calmes et se concentrer sur la Suède. On doit oublier les critiques mais ne pas trop écouter les éloges non plus", a prévenu Hernandez.

A propos d'éloges, le Mexique fait beaucoup de choses bien, mais il en est une qu'il fait très, très bien: contre-attaquer.

Déjà redoutable face à l'Allemagne, l'arme a encore été fatale samedi sur le but du 2-0 car les attaquants de la "Verde" se transforment en tueurs dès qu'on leur laisse un peu d'espace.

L'attaquant mexicain Carlos Vela prend à contrepied le gardien de la Corée du Sud, sur penalty, pour l'ouverture du score à Rostov, le 23 juin 2018
L'attaquant mexicain Carlos Vela prend à contrepied le gardien de la Corée du Sud, sur penalty, pour l'ouverture du score à Rostov, le 23 juin 2018 ( Pascal GUYOT / AFP )

A la 66e minute, "Chucky" Lozano, la nouvelle terreur du Mexique, a ainsi mené un impeccable trois contre trois. Vela à droite ? Hernandez à gauche ?

- Canta y no llores -

Lozano a choisi Chicharito, un crochet, une frappe au premier poteau et le match était presque bouclé (2-0), la Corée du Sud ne parvenant plus ensuite qu'à distribuer des coups avant un beau but pour l'honneur de sa star Son Heung-min (90e+3).

Auparavant les Mexicains avaient ouvert la marque sur un penalty accordé pour une main de Jang Hyun-soo et transformé sans verser une goutte de sueur par Vela (26e).

Les Mexicains assistent en masse depuis la grand place de Zocalo à Mexico, au match de leur équipe contre la Corée du Sud à Rostov, le 23 juin 2018
Les Mexicains assistent en masse depuis la grand place de Zocalo à Mexico, au match de leur équipe contre la Corée du Sud à Rostov, le 23 juin 2018 ( ULISES RUIZ / AFP )

"Au plan individuel il y a eu de très bonnes choses. Nous sommes très heureux et on partage ça avec tout le Mexique. Mais on se remet tout de suite au travail", a assuré le sélectionneur colombien du Mexique Juan Carlos Osorio, ovationné par le public samedi alors qu'il était encore conspué quelques semaines avant de partir en Russie.

Globalement décevante, la Corée a de son côté encore une petite chance de voir les 8e, à condition que l'Allemagne s'impose ce soir.

Mais, dans la chaleur brutale de Rostov, elle n'a rien montré samedi qui laisse penser qu'elle a les armes pour s'y faire une place.

Le Mexique de son côté a un oeil sur les 8e, comme d'habitude, et ses supporters n'ont pas fini de chanter, "Oh, Chucky Lozano !" ou "Ay ay ay ay, canta y no llores!"

Mondial-2018 : Corée du Sud - Mexique
Mondial-2018 : Corée du Sud - Mexique ( Sophie RAMIS / AFP )

Mais le capitaine Guardado l'a dit vendredi: "On a un rêve". Celui peut-être d'atteindre au moins l'étage du dessus, ces quarts de finale que le Mexique n'a connu qu'à la maison, en 1970 et 1986.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/07/2018

Remboursement anticipé d'une partie des OCA en circulation, avec Yorkville qui accepte de convertir le solde de ses OCA en actions (,5 E/action) et TxCell qui pourra acheter l'ensemble des bons et…

Publié le 23/07/2018

Dans des volumes limités, Vente-unique...

Publié le 23/07/2018

C’est désormais officiel. Alfredo Altavilla, le patron de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) pour les régions Europe, Proche-Orient, Afrique va quitter le groupe fin août afin de « poursuivre…

Publié le 23/07/2018

Atos a dévoilé son projet d'acquisition de Syntel pour 3,4 milliards de dollars, soit 41 dollars par action, entièrement payables en numéraire. Ce prix représente une prime d'environ 14% sur…

Publié le 23/07/2018

Lundi 23 juillet 2018APRRLa filiale autoroutière d'Eiffage communiquera son chiffre d'affaires du deuxième trimestre après la clôture de la Bourse.ICADELa foncière publiera ses résultats du…