En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 372.31 PTS
-0.34 %
5 374.00
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 310.01
-0.31 %
DAX PTS
12 695.16
+0.14 %
Dowjones PTS
24 684.38
-0.06 %
7 288.37
+0.83 %
Nikkei PTS
22 555.43
-

Mondial-2017 de rugby féminin: la France abonnée au bronze

| AFP | 284 | Aucun vote sur cette news
Les Françaises ont dominé les Américaines, ici un essai en coin de la demi de mêlée Jade Le Pesq, lors de la petite finale du Mondial dames à Belfast, le 26 août 2017
Les Françaises ont dominé les Américaines, ici un essai en coin de la demi de mêlée Jade Le Pesq, lors de la petite finale du Mondial dames à Belfast, le 26 août 2017 ( Paul FAITH / AFP )

L'équipe de France féminine de rugby a terminé son Mondial-2017 en Irlande par une dernière prestation de qualité qui lui a permis de prendre la 3e place aux Etats-Unis, battus 31-23 samedi à Belfast.

La dernière marche du podium, c'est finalement une vieille tradition pour les Bleues. En huit éditions, c'est la 6e fois que les Françaises, qui n'ont jamais réussi à aller plus loin, finissent avec la médaille de bronze autour du cou.

Remportée presque haut la main face aux Américaines, celle-ci ravive en partie les regrets nés de l'élimination en demi-finale face à l'Angleterre mardi (3-20).

Notamment pour Julie Annery, qui avait échoué de peu à inscrire l'essai de l'espoir face aux Anglaises. La troisième ligne aile de Bobigny a tué le match avec un 5e essai français à l'heure de jeu (31-16), alors que les Américaines venaient de revenir à huit points.

Après un premier quart d'heure passé à subir, les Françaises ont pourtant récité leur rugby comme elles l'avaient fait en poules.

- Festival offensif -

Mais quelques erreurs défensives ont permis aux Eagles d'y croire, grâce à un essai en force de Gustaitis juste avant la pause et surtout la botte précise de Kelter, auteure de la transformation et de trois pénalités.

Pas grand-chose, finalement, comparé au festival offensif français. La surpuissante deuxième ligne Lenaïg Corson, excellente tout le tournoi, avait sonné le réveil des troupes en marquant le premier essai français sur une action initiée par la demi de mêlée Jade Le Pesq (5-3, 21e).

Marjorie Mayans, au large (31e), et la capitaine Gaëlle Mignot, en transperçant le rideau adverse (35e), ont donné en cinq minutes une avance confortable à la France (19-3).

La réaction américaine après la pause fut de courte durée, le temps pour Le Pesq de plonger côté fermé pour le 4e essai français (24-13, 51e).

Une dernière réaction des Etats-Unis, récompensés par un essai d'Emba (71e), a relancé le suspense final. Mais les Eagles n'avaient plus le jus pour renverser des Françaises supérieures.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/06/2018

"Nous souhaitions nous rapprocher d'un industriel partageant nos valeurs"...

Publié le 20/06/2018

Communiqué de presse - 20 juin 2018       La société Autolib' conteste vigoureusement les allégations contenues dans le communiqué du Syndicat…

Publié le 20/06/2018

Deux acquisitions dont le montant n'est pas dévoilé...

Publié le 20/06/2018

Les partenaires vont proposer une solution de dosage d'insuline complète s'inscrivant dans le continuum des soins...

Publié le 20/06/2018

A la suite de cette opération, le capital social d'Eiffage s'élève à 392.000.000 euros...