En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 822.0
-1.37 %
SBF 120 PTS
3 857.72
-0.89 %
DAX PTS
10 865.77
-0.54 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
-2.56 %
1.130
-0.01 %

Mexique: plus de 2000 migrants sont arrivés à Tijuana à la frontière américaine

| AFP | 299 | Aucun vote sur cette news
Des migrants d'Amérique centrale essayant de pénéterr aux Etats-Unis font la queue pour une distribution de nourriture à Tijuana au mexique le 15 novembre 2018
Des migrants d'Amérique centrale essayant de pénéterr aux Etats-Unis font la queue pour une distribution de nourriture à Tijuana au mexique le 15 novembre 2018 ( ALFREDO ESTRELLA / AFP )

Plus de 2.000 migrants de la caravane se trouvaient vendredi à Tijuana, à la frontière avec les Etats-Unis, au nord-ouest du Mexique, où le maire exige leur expulsion.

"Tijuana est une ville de migrants, mais nous ne les voulons pas de cette manière. Cela a été différent avec les Haïtiens (arrivés en 2016), eux avaient des papiers, ils étaient ordonnés, ce n'était pas une horde" s'est plaint le maire Juan Manuel Gastelum du Parti action nationale (PAN, conservateur).

Les autorités locales ont toutefois aménagé un centre sportif pour ces migrants où 2.000 d'entre eux ont passé la nuit dont 400 enfants. Quelques centaines d'autres sont répartis dans d'autres refuges de la ville.

"Dans les trois prochains jours, nous allons avoir ici près de 5.000 personnes et il va être important de pouvoir y faire face" a prévenu Irineo Mujica, de l'ONG Pueblo sin Fronteras, qui accompagne la caravane.

Mercredi soir, 300 habitants de Tijuana ont protesté contre leur présence, entonnant l'hymne mexicain et leur jetant parfois des pierres.

Cinq migrants ont été interpellés par la police mexicaine, deux pour atteinte à l'ordre public et trois pour avoir fumé de la marijuana dans le refuge, selon un communiqué de la police.

La caravane, composée en majorité de Honduriens fuyant la pauvreté et la violence dans leur pays, a quitté le 13 octobre la ville hondurienne de San Pedro Sula et parcouru 4.300 km, à pied, en camion ou en autobus, pour atteindre la frontière, espèrent gagner les Etats-Unis.

Le président américain Donald Trump a déployé 6.000 militaires face à cette "invasion" et signé un décret qui permet de rejeter automatiquement les demandes d'asile déposées par des migrants ayant traversé illégalement le Mexique.

Soulignant le "discours ouvertement hostile" aux migrants de la part du gouvernement américain, le ministre mexicain de l'Intérieur a déclaré jeudi que leurs chances d'entrer aux Etats-Unis étaient "pratiquement nulles".

"Il y a un risque énorme d'incident sur la frontière", a également prévenu Alfonso Navarrete Prida, assurant que les autorités mexicaines tenteraient d'empêcher ces migrants d'entrer en force aux Etats-Unis.

Selon le ministère de l'Intérieur, il y a environ 8.000 migrants traversant actuellement le Mexique en route vers les Etats-Unis, répartis dans différentes caravanes, dont la plupart se sont fragmentées au cours de leur périple.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/12/2018

La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa à l'Assemblée nationale, le 27 novembre 2018 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP/Archives )La secrétaire d'Etat…

Publié le 16/12/2018

Alexandre Benalla le 19 septembre 2018 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )L'ex-collaborateur déchu de l'Élysée Alexandre Benalla a de nouveau été mis en examen le 29 novembre pour des…

Publié le 16/12/2018

Emmanuel Macron en visite à Strasbourg, le 14 décembre 2018 ( Jean-Francois BADIAS / POOL/AFP/Archives )La popularité d'Emmanuel Macron est remontée de deux points, à 31% de satisfaits, au…

Publié le 16/12/2018

L'attaquant portugais de Lille Rafaël Leao buteur lors de la victoire 3-2 à Nîmes en 18e journée de L1 le 16 décembre 2018 ( PASCAL GUYOT / AFP )Lille a eu chaud, mais il aime le Sud. Après…

Publié le 16/12/2018

Nicolas Bay lors d'un meeting à Nice, le 1er mai 2018 ( YANN COATSALIOU / AFP/Archives )L'eurodéputé du Rassemblement national Nicolas Bay a affirmé dimanche qu'il "ne croyait pas" à la fin…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

Vivendi invoque un "manque substantiel d'indépendance" de 5 administrateurs...

Publié le 14/12/2018

Carbios annonce la nomination de Ian Hudson au poste de Président du Conseil d’administration. Il succède à Jean Falgoux et prendra ses nouvelles fonctions le 1er Janvier 2019, après avoir été…

Publié le 14/12/2018

Le Conseil d'Administration de SoLocal Group, tenu ce jour, a pris acte de la démission d'Arnaud Marion, qui suite à la prise de ses nouvelles fonctions exécutives au sein de Smovengo, a souhaité…

Publié le 14/12/2018

Dans la continuité de la politique de distribution de dividendes des derniers exercices, le Conseil d’administration de Kering a décidé, lors de sa réunion du 14 décembre 2018, le versement…

Publié le 14/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France...