En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 119.17 PTS
+0.34 %
5 095.00
-0.13 %
SBF 120 PTS
4 075.16
-0.09 %
DAX PTS
11 488.55
+0.14 %
Dowjones PTS
25 286.49
-0.40 %
6 830.91
+0.00 %
1.130
+0.09 %

Mexique: la caravane de migrants fait route vers Mexico

| AFP | 254 | Aucun vote sur cette news
La caravana de migrantes hondureños parte de Arriaga, Chiapas
La caravana de migrantes hondureños parte de Arriaga, Chiapas ( Guillermo Arias / AFP )

La caravane de migrants centraméricains est arrivée samedi à San Pedro Tapanatepec, dans l'Etat de Oaxaca (sud du Mexique), sur sa route vers Mexico puis les Etats-Unis, après avoir rejeté la veille le plan d'aide proposé par le président mexicain Enrique Peña Nieto.

Le président avait lancé vendredi un plan baptisé "Tu es dans ta maison", offrant aux migrants une couverture médicale, de l'éducation pour leurs enfants et du travail temporaire à condition qu'ils déposent des demandes d'asile dans les Etats du Chiapas et de Oaxaca, dans le sud du Mexique.

La caravane des migrants
La caravane des migrants ( Tatiana MAGARINOS / AFP )

Mais lors d'un vote à main levée, organisé vendredi soir sur la place centrale d'Arriaga (Chiapas) par le directeur de l'ONG Pueblos Sin Fronteras (Peuple sans frontières), Irineo Mujica, la majorité des migrants a préféré poursuivre vers Mexico, où ils déposeront des demandes de permis migratoire pour être autorisés à continuer à traverser le pays en direction des Etats-Unis.

"Je vais faire ce que fait la caravane parce que c'est plus sûr et ainsi personne ne va nous arrêter", a commenté Marvin Perez, un apprenti maçon de 23 ans. "Coûte que coûte, j'irai aux Etats-Unis", a-t-il assuré.

Les milliers de migrants ont été bloqués samedi matin par un barrage policier dans la localité de Las Arenas, à environ 25 kilomètres de San Pedro Tapanatepec, a constaté l'AFP.

Après deux heures de face à face, durant lesquelles les migrants sont restés assis sur l'asphalte, entre forêt tropicale et champs de maïs, ils ont finalement pu reprendre leur route sans incident.

Le gouvernement mexicain avait envoyé une délégation "pour s'assurer que les migrants soient informés du plan proposé hier par le président, et heureusement il n'y a eu aucun affrontement", a expliqué à l'AFP le président de la commission des droits de l'homme du Chiapas, Juan Gabriel Mendoza, qui a servi d'intermédiaire lors de cette discussion.

Migrantes hondureños trepan a un camión cerca de Pijijipan, tras partir de Arriaga rumbo a Ciudad de México, donde pedirán permisos migratorios
Migrantes hondureños trepan a un camión cerca de Pijijipan, tras partir de Arriaga rumbo a Ciudad de México, donde pedirán permisos migratorios ( Guillermo Arias / AFP )

Les autorités mexicaines ont indiqué avoir reçu 1.743 demandes d'asile depuis l'entrée sur le sol mexicain de cette caravane qui comptait alors quelque 7.000 personnes, pour la plupart honduriennes.

Le ministère mexicain de l'Intérieur a indiqué samedi avoir fourni des permis de séjour à onze migrants qui avaient sollicité une demande d'asile, ce qui leur permettra dans l'immédiat de travailler au Mexique.

Selon l'ONG Pueblos Sin Fronteras, qui voyage avec les migrants, la caravane ne compte désormais plus que 4.000 personnes, certains ayant décidé de s'arrêter en route ou ayant préféré retourner en Amérique centrale.

Les migrants parcourent depuis une semaine le sud du territoire mexicain en direction des Etats-Unis malgré les avertissements du président Donald Trump, qui a promis de les empêcher d'entrer en territoire américain et a annoncé l'envoi de 800 militaires à la frontière.

M. Trump a également laissé entendre vendredi qu'il pourrait agir par décret pour suspendre la possibilité pour ces migrants d'entrer aux Etats-Unis pour formuler une demande d'asile politique.

Ces milliers de Honduriens, qui fuient la violence et la misère dans leur pays, doivent encore parcourir plus de 3.000 kilomètres pour atteindre la frontière américano-mexicaine, ce qui devrait leur prendre plus d'un mois, selon leurs calculs.

Partis du nord du Honduras le 13 octobre, ils avaient franchi en force la frontière mexicano-guatémaltèque le 19 octobre.

Après avoir tenté de stopper la caravane à la frontière avec des policiers anti-émeute, le Mexique la laisse désormais progresser sur son sol, parfois escortée par des policiers fédéraux et surveillée depuis des hélicoptères.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/11/2018

Par courrier reçu le 14 novembre 2018 par l'AMF, le groupe familial Deconinck a déclaré à l'Autorité des marchés financiers avoir franchi en hausse,...

Publié le 14/11/2018

Euroland Corporate reste 'acheteur' d'OL Groupe après la publication de chiffres trimestriels qualifiés de 'solides' par le broker...

Publié le 14/11/2018

Walmart, Ford et Postmates vont collaborer ensemble dans le but de créer un service de livraison via des voitures autonomes. Les essais débuteront à Miami-Dade en Floride, où ces derniers…

Publié le 14/11/2018

Iliad grimpe de 6,53% à 106,25 euros, et signe la plus forte hausse du SRD et du SBF 120 dans le sillage d'une publication trimestrielle en demi-teinte. L'opérateur a continué de perdre des…

Publié le 14/11/2018

Des cours à surveiller de près...