En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 853.70 PTS
-0.88 %
4 844.0
-0.92 %
SBF 120 PTS
3 850.75
-1.07 %
DAX PTS
10 852.80
-0.66 %
Dowjones PTS
24 249.42
-1.41 %
6 690.58
-1.14 %
1.129
-0.55 %

Mayotte relève le défi de recenser sa population dans les bidonvilles

| AFP | 329 | Aucun vote sur cette news
Des recenseurs dans un bidonville de l'île française de Mayotte, le 22 septembre 2017
Des recenseurs dans un bidonville de l'île française de Mayotte, le 22 septembre 2017 ( Ornella LAMBERTI / AFP )

L’île française de Mayotte s'est lancée au début du mois dans une grande opération de recensement, une véritable gageure sur ce département marqué par une forte immigration irrégulière, dont la croissance démographique exponentielle s'accompagne d'une extension inexorable des bidonvilles.

Zakaria et Justin Moustapha, deux des 530 recenseurs recrutés pour cette tâche titanesque devant s'achever le 2 octobre, arpentent le quartier de La Vigie, sur la commune de Labattoir (Petite-Terre). Dans cette zone prioritaire de la politique de la ville, près de 60% des résidents vivent dans des maisons en tôle, comme un ménage mahorais sur trois, selon l’Insee.

En raison du fort taux d’illettrisme et d’un manque de maîtrise de la langue française à Mayotte, ils collectent les données sous forme d’interviews.

Des enfants jouent à La Vigie, en Petite -Terre, un bidonville de Mayotte, le 22 septembre 2017
Des enfants jouent à La Vigie, en Petite -Terre, un bidonville de Mayotte, le 22 septembre 2017 ( Ornella LAMBERTI / AFP )

Dans le quartier, les familles vivent en communauté sur plusieurs générations au sein d’une "shanza", une parcelle de terre nue accueillant plusieurs cases et délimitée par des murs de tôle.

Pour parvenir aux maisons, les agents-recenseurs empruntent des chemins de terre battue, très étroits ou creusés par d’immenses ravines dégorgeant de détritus de toutes sortes – déchets verts, cannettes, appareils électroménagers, etc. – à moitié brûlés par les habitants n’ayant pas immédiatement accès à un système de ramassage des poubelles.

L’habitat est particulièrement précaire dans le 101e département français: 28% des logements ne disposent pas d’eau courante, 59% n’ont pas de toilettes à l’intérieur de l’habitation et 52% n’ont ni baignoire ni douche.

"La principale difficulté de ce recensement est l’accès aux logements", dit Justin Moustafa, qui fait état d'une certaine réticence chez nombre d’habitants : "On leur avait dit lors du dernier recensement que ça permettrait de changer les choses. Or ils ne notent aucune amélioration, et ne veulent plus répondre aux questions".

Une femme dans le quartier de La Vigie, en Petite-Terre à Mayotte, le 22 septembre 2017
Une femme dans le quartier de La Vigie, en Petite-Terre à Mayotte, le 22 septembre 2017 ( Ornella LAMBERTI / AFP )

Le dernier recensement de l'Insee à Mayotte remonte à 2012, contrairement au reste des départements français, dont un 7e de la population est recensée chaque année, ce qui permet de calculer un chiffre annuel (qui donc n'inclut pas Mayotte).

Il y a cinq ans, 212.600 habitants avaient été recensés, un chiffre que nombre d'observateurs jugent obsolète et largement sous-évalué aujourd'hui.

Le résultat du nouveau recensement est donc très attendu après qu’une partie de la population s’est soulevée lundi pour protester contre l’immigration illégale ainsi que la gratuité des visas entre les Comores et Mayotte, annoncée par le ministère des Affaires étrangères.

-"on ne maîtrise rien"-

Mikidache Houmadi, adjoint au maire de Labattoir, mène de grandes campagnes de sensibilisation pour expliquer la nécessité du recensement qui va permettre de revoir à la hausse la dotation globale de fonctionnement de la commune.

Des enfants jouent dans le district de La Vigie, en Petite-Terre, à Mayotte, le 22 septembre 2017
Des enfants jouent dans le district de La Vigie, en Petite-Terre, à Mayotte, le 22 septembre 2017 ( Ornella LAMBERTI / AFP )

"Le cas de La Vigie nous pose problème. On ne maîtrise rien là-bas. On ne peut pas estimer les besoins en eau, en électricité, le nombre d’enfants à scolariser, etc.", regrette l’élu.

La fécondité élevée du département (plus de 3,5 enfants par femme contre 2 en métropole selon l'Insee) et la forte pression migratoire des îles voisines des Comores saturent rapidement les infrastructures, notamment les établissements scolaires et l’unique hôpital du territoire.

Sur le terrain, la croissance de population brouille les pistes : "Au départ, sur cette zone, nous avions 156 logements identifiés. A une semaine de la fin du recensement, nous en avons déjà 100 à 200 de plus", explique Dominique Etévenaux de l’Insee, superviseur pour le recensement à Mayotte. Un travail de cartographie du bâti avait été mené en 2016, en préalable à ce recensement.

Le recensement ne permettra pas de connaître le nombre de personnes en situation irrégulière car rien sur le formulaire ne permet de faire la distinction entre une personne légalement sur le territoire et un clandestin.

Recencement dans le district de La Vigie, en Petite-Terre, à Mayotte, le 22 septembre 2017
Recencement dans le district de La Vigie, en Petite-Terre, à Mayotte, le 22 septembre 2017 ( Ornella LAMBERTI / AFP )

"Ce n'est pas à nous d’expulser les gens, on est là pour savoir qui vit là et quels sont ses besoins. A chaque autorité sa compétence", rassure Mikidache Houmadi.

L’élu ajoute que les étrangers en situation irrégulière consentent généralement à participer au recensement, désireux d’intégrer les statistiques et d’être pris en compte lors du dimensionnement des infrastructures et de l’identification des besoins des populations.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/12/2018

    CASINO, GUICHARD-PERRACHON Société anonyme au capital de 167 886 006,48 EUR Siège social : 1, Cours Antoine Guichard 42000 Saint-Etienne 554 501 171 R.C.S.…

Publié le 14/12/2018

11h00 en zone euroInflation définitive de novembreBalance commerciale d'octobre14h30 aux Etats-UnisIndice manufacturier "Empire State" de décembre16h00 aux Etats-UnisIndice de confiance (NAHB) des…

Publié le 14/12/2018

Par courriers reçus le 14 décembre 2018 par l'AMF, la société JP Morgan Chase & Co...

Publié le 14/12/2018

Eiffage Construction remporte un contrat de réhabilitation de 360 logements à Lille...

Publié le 14/12/2018

Royole Corporation et le Centre d'innovation d'Airbus China (ACIC) ont signé officiellement un protocole d'accord stratégique (PE)...