En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 794.37 PTS
-0.34 %
4 796.00
-0.30 %
SBF 120 PTS
3 821.84
-0.29 %
DAX PTS
10 918.62
-0.12 %
Dowjones PTS
24 222.18
+0.06 %
6 683.47
+0.22 %
1.138
-0.09 %

Masters 1000 Paris: Djokovic fait plier Federer à l'issue d'un choc royal

| AFP | 347 | Aucun vote sur cette news
Le Serbe Novak Djokovic (g) et le Suisse Roger Federer après la demi-finale du Masters 1000 de Paris, le 3 novembre 2018
Le Serbe Novak Djokovic (g) et le Suisse Roger Federer après la demi-finale du Masters 1000 de Paris, le 3 novembre 2018 ( Anne-Christine POUJOULAT / AFP )

Roger Federer était tout près de l'exploit. Mais Novak Djokovic, inarrêtable depuis cet été, n'a jamais voulu rompre et s'est finalement imposé samedi 7-6, 5-7, 7-6 à l'issue d'un duel de titans au Masters 1000 de Paris, pour s'offrir une quatrième finale de suite.

Il y a beaucoup à dire après ce match. Mais les deux enseignements principaux sont clairs: le "Maître", 37 ans et souvent enterré, est encore bien là, et Djokovic possède bien ce petit "plus" en ce moment capable de faire la différence.

"Nous avons eu des matches épiques avec Roger depuis notre rivalité, mais clairement, c'est l'un des meilleurs je pense, en terme de niveau de jeu", a reconnu le Serbe après la rencontre.

Si le Suisse devra encore un peu patienter pour soulever son 100e trophée après avoir conquis à Bâle la semaine dernière son 99e titre, il ne devrait pas non plus tarder s'il parvient à rééditer ce genre de match et à proposer le même niveau de jeu.

Son match face au futur N.1 mondial? Un bijou, à peine gâché par une toute fin de rencontre où le Suisse, peut-être un peu éreinté après 3 heures de jeu, s'est rapidement fait distancer (6-1) dans le tie-break. Un retard impossible à combler.

- Djokovic irrésistible -

Le Serbe Novak Djokovic vient de l'emporter contre le Suisse Roger Federer en demi-finale du Masters 1000 de Paris, le 3 novembre 2018
Le Serbe Novak Djokovic vient de l'emporter contre le Suisse Roger Federer en demi-finale du Masters 1000 de Paris, le 3 novembre 2018 ( Anne-Christine POUJOULAT / AFP )

En dehors de ces dernières minutes, le Suisse, qui n'a pas été breaké une seule fois de la rencontre, n'a pas grand chose à se reprocher. Il a tout fait pour tenter de stopper l'inarrêtable Djokovic, décidément irrésistible depuis cet été, et qui vient de signer sa 22e victoire de suite sur le circuit (il n'a plus perdu depuis sa défaite début août à Toronto en 8e de finale face à Tsitsipas).

Le Serbe a pourtant eu chaud, et ce dès le premier set. Federer s'est, en effet, offert une balle de set au tie-break de la première manche, gâchée par une faute en revers. Le Serbe n'a lui pas laissé passé l'occasion en remportant le premier set dès sa première opportunité.

Vu la trajectoire des deux joueurs ces derniers mois, parfois presqu'inquiétante pour Federer, totalement lunaire pour Djokovic, le deuxième set ne semblait pas forcément parti pour durer.

Mais il faut croire que les déclarations de Federer, assurant qu'il ne venait pas à Paris pour gagner, n'étaient pas empreintes d'une grande sincérité. Car, le Suisse a tenu la cadence -élevée- du Serbe, et même mieux que ça. A 6-5, un jeu de retour idéal lui permet de surprendre +Nole+, contraint à un troisième set.

- Regrets -

Jusqu'au dernier tie-break, Federer a tenu le rythme. Et Djokovic, parfois irrité par quelques coups magiques et un peu chanceux de Federer, ne s'est jamais désuni. Un match qui a en tout cas tenu en haleine le public parisien du Masters 1000, qui n'a pas caché un certain penchant pour le Suisse.

Roger Federer après sa défaite contre Novak Djokovic en demi-finale du Masters 1000 de Paris, le 3 novembre 2018
Roger Federer après sa défaite contre Novak Djokovic en demi-finale du Masters 1000 de Paris, le 3 novembre 2018 ( CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP )

"Bien sûr, j'ai quelques regrets. Vous en avez toujours quand vous perdez un match si serré, a reconnu Federer. Mais au final, c'était un bon tournoi. Ca valait définitivement le coup de venir à Paris. L'accueil a été génial, j'ai joué du bon tennis."

Quelles conséquences pourraient avoir ce match pour le Masters de Londres qui débute dans une semaine (11-18 novembre)? Federer était venu à Paris pour trouver du rythme, il l'a assurément trouvé et repart en plus avec un bonus de confiance.

Quant à Djokovic, qui va disputer dimanche sa quatrième finale de suite après l'US Open, Cincinnati et Shanghaï, sa dynamique est telle qu'il va se présenter à Londres dans la peau d'un archi-favori. Pour avoir en plus le label d'un tenant du titre au Masters 1000 de Paris, il devra battre en finale dimanche la jeune sensation russe Karen Khachanov.

Impressionnant de puissance et de maîtrise face à Dominic Thiem en demi-finale (6-4, 6-1), le Russe, 18e mondial, qui jouera sa première finale de Masters 1000, et déjà assuré de grimper au 12e rang dès lundi, évolue ici sans grande pression. Un contexte qui pourrait l'aider à jouer relâché et à profiter peut-être d'un coup de fatigue de Djkokovic.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2019

Martha Bejar, experte américaine dans le domaine des logiciels, est nommée en tant qu'administratrice indépendante de Neopost Paris, le 17 janvier 2019 Neopost, leader…

Publié le 17/01/2019

Fee et Covage ont signé le 17 janvier 2019 un partenariat qui permettra à Free de proposer son offre de Fibre optique sur les Réseaux d’Initiative Publique (RIP) dans les territoires couverts par…

Publié le 17/01/2019

Fnac Darty annonce être en négociations exclusives avec le Groupe Lagardère, en vue de l’acquisition de Billetreduc.com par sa filiale France Billet, spécialiste de la billetterie culturelle et…

Publié le 17/01/2019

Compagnie des Alpes vient de réaliser son point d’activité au titre de son premier trimestre de l’exercice 2018-2019. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié…

Publié le 17/01/2019

Au titre de son quatrième trimestre 2018, Casino a affiché un chiffre d’affaires de 9,9 milliards d’euros, en croissance de 5,1% en organique et de +3,6% en comparable. En France, les ventes…