En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 134.71 PTS
-0.20 %
5 139.00
-0.10 %
SBF 120 PTS
4 121.03
-0.06 %
DAX PTS
11 676.74
-0.33 %
Dowjones PTS
25 536.46
-0.66 %
7 208.46
-0.96 %
1.148
-0.15 %

Marseille-Paris SG: et si c'était fondateur pour Marseille...

| AFP | 203 | Aucun vote sur cette news
Le milieu de Marseille Florian Thauvin buteur face à Marseille au Vélodrome, le 22 octobre 2017
Le milieu de Marseille Florian Thauvin buteur face à Marseille au Vélodrome, le 22 octobre 2017 ( Valery HACHE / AFP )

"C'est un match référence pour nous": Florian Thauvin, buteur contre le Paris SG et auteur d'une prestation très complète, lors d'un Clasico de haut vol (2-2), estime, comme beaucoup de ses coéquipiers, que l'OM peut désormais capitaliser sur cette prestation.

Si la déception transpire chez les Olympiens au sortir de leur bon match contre "une équipe bâtie pour gagner la Ligue des champions", selon Adil Rami, il flotte aussi le sentiment que le contenu pourrait leur servir jusqu'à la fin de la saison.

Le capitaine Dimitri Payet le confirme déjà d'ailleurs. "Si, pendant quelques temps, on va se demander pourquoi et comment on a encaissé ce coup franc à la dernière seconde, à tête reposée, on se dira qu'on reste invaincu et qu'on a su répondre présent."

"Cela faisait un bout de temps qu'on prenait de belles raclées face à cette équipe", enchaine le N.10 marseillais. "On a montré un autre visage. Montré qu'on avait appris de la saison dernière et que, face aux grosses équipes, dans les grands rendez-vous, on pouvait répondre présent si on mettait le bleu de chauffe."

- Mandanda: "Ne pas s'enflammer" -

Agressifs, volontaires, solidaires, disciplinés, les Marseillais ont été au rendez-vous du niveau d'exigence requis pour ce type de rencontres. Ils ont aussi donné au Stade Vélodrome l'occasion de s'enflammer et surtout de voir une véritable équipe, très collective dans ses mouvements défensifs. Un gage pour l'avenir.

"On est fier car peu de personne nous attendaient à ce niveau", reconnait Thauvin. "Les supporters ont dû apprécier."

Le buteur marseillais, très impliqué sur les phases de repli, poursuit: "On a affiché une solidarité incroyable. On a montré que, lorsqu'on travaillait tous, bien ensemble, on pouvait faire de grandes choses, même tenir une équipe comme le PSG avec des joueurs au talent incroyable".

Le gardien de Marseille Steve Mandanda (en haut) arrête un tir du PSG lors du Clasico au Vélodrome, le 22 octobre 2017
Le gardien de Marseille Steve Mandanda (en haut) arrête un tir du PSG lors du Clasico au Vélodrome, le 22 octobre 2017 ( Valery HACHE / AFP )

Reste désormais à garder ce niveau d'excellence à chaque sortie. Ce qui n'est pas assuré. "On a gagné à Nice et pris un point contre Paris", précise Steve Mandanda. "Il y a du mieux. Mais il ne faut pas s'enflammer". Moins expérimenté mais tout aussi lucide, le latéral Jordan Amavi souligne: "C'est encourageant pour la suite. Cela prouve qu'on peut répondre présent dans n'importe quelle situation. Il faut continuer ainsi."

Car les soubresauts sont récurrents et légion à Marseille. Payet l'explique d'ailleurs: "Si on avait mis la même implication et la même générosité à Strasbourg la semaine dernière (3-3) que contre Paris, on n'en prenait pas trois et on repartait avec trois points".

- Garcia: "Pas suffisant" -

L'entraîneur de Marseille Rudi Garcia donne des instructions lors du Clasico contre le PSG au Vélodrome, le 22 octobre 2017
L'entraîneur de Marseille Rudi Garcia donne des instructions lors du Clasico contre le PSG au Vélodrome, le 22 octobre 2017 ( Valery HACHE / AFP )

Et l'entraîneur Rudi Garcia ne peut se satisfaire du résultat de dimanche. Certes, pour lui "tout le monde a été bon", "sinon on ne peut pas produire ce contenu contre l'une des meilleures équipes d'Europe", prévient-il. Mais si Marseille ne l'a pas emporté, c'est d'abord de sa propre faute. Et Garcia le sait. "Quelques détails font que Neymar a pu égaliser", peste-t-il. "On a aussi manqué de précision de placement ou de déplacement."

Voilà pourquoi lorsqu'on lui dit que ce Clasico presque victorieux pourrait fonder un nouvel OM, il demeure dubitatif. "On a dit ça à Nice déjà (victoire 4-2, NDLR)", relance-t-il. "Depuis, on n'a pas gagné tous les matches (...) Il y a du progrès. Mais ce n'est pas suffisant pour battre l'un des favoris pour gagner la Ligue des champions. On continue. On construit. On travaille et ça doit nous mener plus haut que notre classement actuel, 5e, qui ne nous satisfait pas."

Une ambition affichée qui sonne comme la vraie renaissance de l'"OM Champions Project", tant décrié jusqu'à aujourd'hui...

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

Trader sur le CAC40 avec du levier
Mardi 6 novembre de 12h15 à 13h15

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 13/10/2018

Des milliers de personnes défilent à Paris pour défendre le climat, le 13 octobre 2018 ( FRANCOIS GUILLOT / AFP )Avec une banderole "Il est encore temps" en tête de cortège, quelques milliers…

Publié le 09/10/2018

A Marseille, des milliers de manifestants contre "la casse du service public", le 9 octobre 2018 ( GERARD JULIEN / AFP )Des retraités, des professeurs, mais aussi des infirmières et des…

Publié le 05/10/2018

Le capitaine marseillais Dimitri Payet contre Apollon Limassol en Ligue Europa, le 4 octobre 2018 à Nicosie ( Matthieu CLAVEL / AFP )Soirée noire en Ligue Europa pour les clubs français:…

Publié le 01/10/2018

Logo de la Coupe d'Europe, lors d'un match de Montpellier face au Leinster, au stade Altrad de Montpellier, le 23 octobre 2016 ( SYLVAIN THOMAS / AFP/Archives )Les finales des Coupes d'Europe de…

Publié le 30/09/2018

L'attaquant ivoirien de Lille Nicolas Pepe félicité par son équipe après son but à domicile face à Marseille le 30 septembre 2018 ( PHILIPPE HUGUEN / AFP )Lille, grâce à sa nette victoire…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/10/2018

Les valeurs bancaires sous-performent les marchés en Europe, plombées par les établissements espagnols qui décrochent fortement suite à une décision...

Publié le 18/10/2018

PEPSICO constituera ce jour le sous-jacent de notre conseil sur le produit dérivé à destination des investisseurs les plus actifs. L’outil sélectionné est le warrant Put K815S émis par SOCIETE…

Publié le 18/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 18/10/2018

Suite à la signature en juin 2018 de l’accord de licence exclusif avec le studio Wargaming, Innelec Multimedia annonce le lancement de sa gamme de périphériques gaming World of Tanks sous la…

Publié le 18/10/2018

L'IMMOBILIERE HOTELIERE Société Anonyme au capital 13.007.451 EUR Siège social : 66, rue de Miromesnil -75008 Paris R.C.S. Paris 784 335 333   La société L'IMMOBILIERE…