En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 878.54 PTS
+0.79 %
4 869.00
+0.65 %
SBF 120 PTS
3 883.05
+0.61 %
DAX PTS
11 128.07
+0.51 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.00 %
1.134
-0.32 %

Maroc: les corps des Scandinaves tuées partis pour Copenhague

| AFP | 419 | Aucun vote sur cette news
Photo distribuée par la police marocaine montrant les trois suspects interpellés le 20 décembre 2018 dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de deux touristes scandinaves, dans le sud du Maroc
Photo distribuée par la police marocaine montrant les trois suspects interpellés le 20 décembre 2018 dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de deux touristes scandinaves, dans le sud du Maroc ( - / MOROCCAN POLICE/AFP )

Un avion transportant les corps des deux randonneuses scandinaves tuées dans le sud du Maroc a quitté vendredi le royaume à destination de Copenhague, alors que la piste terroriste dans ce drame fait de moins en moins de doutes.

Les corps de Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, avaient été découverts lundi sur un site isolé dans le Haut-Atlas, dans un secteur prisé par les amateurs de marche.

L'une d'elles a été décapitée, selon une source proche du dossier, alors que le porte-parole du gouvernement Mustapha Khalfi a dénoncé un acte "terroriste".

Au total, quatre suspects ont été arrêtés dans la grande ville touristique de Marrakech où des habitants se disaient vendredi sous le choc de ces meurtres.

Photo non datée de Maren Ueland, l'étudiante norvégienne tuée dans le sud du Maroc
Photo non datée de Maren Ueland, l'étudiante norvégienne tuée dans le sud du Maroc ( HO / NTB Scanpix/AFP )

L'avion à bord duquel se trouvent les corps des deux jeunes randonneuses a quitté l'aéroport de Casablanca vers 12h15 (11h15 GMT) pour Copenhague, a dit à l'AFP un porte-parole de la Direction générale de la sûreté nationale.

"Sous le choc"

Le premier suspect, appartenant à "un groupe extrémiste", avait été interpellé dès lundi, avant que les trois autres ne soient appréhendés jeudi après diffusion d'un avis de recherche.

Les enquêteurs marocains cherchent encore à authentifier une "vidéo relayée sur les réseaux sociaux, présentée comme montrant le meurtre d'une des deux touristes", selon le procureur de Rabat.

"A ce stade, il n'y a aucune preuve tangible que la vidéo n'est pas authentique", a indiqué vendredi la police criminelle norvégienne (Kripos).

Photo prise le 20 décembre 2018 montrant des officiers de police attendant devant la morgue de Marrakech, dans le sud du Maroc, où se trouvaient les corps des deux Scandinaves ayant été tuées dans la région proche du Haut-Atlas
Photo prise le 20 décembre 2018 montrant des officiers de police attendant devant la morgue de Marrakech, dans le sud du Maroc, où se trouvaient les corps des deux Scandinaves ayant été tuées dans la région proche du Haut-Atlas ( - / AFP )

L'enquête s'emploie à "vérifier le mobile terroriste qui est soutenu par des preuves et par les données de l'enquête", a indiqué jeudi dans un communiqué le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ), une unité de police d'élite chargée des investigations sur le terrain.

A Rabat, le procureur a confirmé jeudi soir l'authenticité d'une autre vidéo montrant cette fois quatre hommes, présentés comme les suspects du meurtre, en train de prêter allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, chef du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Tous ont été arrêtés à Marrakech, à une heure de route du lieu du meurtre.

L'un des suspects, Younes Ouaziyad, 27 ans, vivait avec ses parents dans le quartier populaire Al-Azzouzia, où de modestes immeubles à la construction inachevée font face à des résidences avec piscine.

Ses proches et ses voisins se disaient vendredi "sous le choc". "C'était un garçon sans histoire, discret. Rien ne pouvait laisser croire qu’il pourrait faire ça", déclare à l'AFP Abdelaati, 35 ans, un vendeur de légumes du quartier.

"Crime barbare"

Photo prise le 18 décembre 2018 montrant des enfants marchant près du village touristique d'Imlil, dans la région du Haut-Atlas, dans le sud du Maroc
Photo prise le 18 décembre 2018 montrant des enfants marchant près du village touristique d'Imlil, dans la région du Haut-Atlas, dans le sud du Maroc ( FADEL SENNA / AFP )

Le chef du gouvernement Saad-Eddine el Othmani a dénoncé un "crime odieux", alors que la presse locale faisait part de sa "colère" et son "horreur" devant un acte "barbare".

"Ces assassins nous font honte", écrit le quotidien l'Economiste, qualifiant le meurtre de "terrible choc, pour tout le monde".

"L'opinion publique crie vengeance" et "réclame la peine de mort", ajoute le quotidien marocain qui cite des pétitions en ce sens circulant sur les réseaux sociaux.

Des condamnations à la peine capitale sont toujours prononcées au Maroc, mais un moratoire est appliqué de facto depuis 1993 et son abolition fait débat.

Des médias marocains s’inquiètent par ailleurs des possibles répercussions du meurtre sur le tourisme, secteur clé de l'économie puisqu'il représente 10% de la richesse du pays et constitue le deuxième employeur après l'agriculture.

Épargné jusqu'ici par les attentats de l'EI, le royaume - qui revendique une politique très active en matière de lutte antiterroriste - avait été meurtri par des attaques à Casablanca (33 morts en 2003) et à Marrakech (17 morts en 2011).

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/01/2019

Eurazeo annonce céder à AXA sa participation de 22 % au capital de Capzanine, société de gestion européenne indépendante spécialisée dans l’investissement privé. Cette transaction…

Publié le 24/01/2019

Tikehau Capital, groupe de gestion d’actifs alternatifs et d’investissement, a annoncé la cession de sa participation au capital de Spie batignolles, acteur majeur dans les métiers du bâtiment,…

Publié le 24/01/2019

Le Bélier vient de réaliser son point d’activité au titre de son exercice 2018. Ainsi, le spécialiste en fonderie aluminium pour l’industrie automobile a dévoilé un chiffre d’affaires…

Publié le 24/01/2019

Pour l'année 2018, le groupe Seb (+2,16% à 127,70 euros) affiche un chiffre d’affaires de 6,81 milliards d’euros en progression de 5,1%, dont une croissance organique de +7,8 % et un effet…

Publié le 24/01/2019

AccorHotels a confirmé hier soir le nombre final d’actions Orbis apportées à l’offre publique d’achat, le dénouement de l’offre ayant eu lieu. Ainsi, les investisseurs ont apporté 15,3…