En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 101.71 PTS
+1.04 %
6 097.00
+1.04 %
SBF 120 PTS
4 800.00
+0.94 %
DAX PTS
13 518.68
+0.66 %
Dow Jones PTS
29 370.58
+0.25 %
9 148.05
+0.25 %
1.109
-0.41 %

Manifestations en Iran: la police a reçu des consignes de "retenue"

| AFP | 163 | Aucun vote sur cette news
Des étudiants iraniens défilent en hommage aux victimes du crash d'un Boeing ukrainien, le 11 janvier 2020 à Téhéran
Des étudiants iraniens défilent en hommage aux victimes du crash d'un Boeing ukrainien, le 11 janvier 2020 à Téhéran ( Atta KENARE / AFP )

Le chef de la police de Téhéran a déclaré lundi avoir reçu des consignes de "retenue" face aux manifestations de colère contre les autorités observées depuis samedi soir après que l'Iran a reconnu avoir abattu par erreur un avion civil ukrainien.

"La police a traité les personnes qui se sont rassemblées avec patience et tolérance. La police n'a pas du tout tiré sur les rassemblements parce que la retenue était à l'ordre du jour des policiers de la capitale", a déclaré le général Hossein Rahimi dans des propos publiés par la télévision d'Etat.

Les forces armées iraniennes ont reconnu samedi que le vol PS572 d'Ukraine International Airlines tombé le 8 janvier après son décollage de Téhéran avait été abattu par un missile tiré "par erreur" alors que la défense du pays était en état d'alerte de niveau "guerre" par crainte d'une attaque américaine.

Photo obtenue du site web du guide suprême iranien Ali Khamenei (d) rencontrant l'émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani (c) en présence du président iranien Hassan Rohani, le 12 janvier 2020 à Téhéran
Photo obtenue du site web du guide suprême iranien Ali Khamenei (d) rencontrant l'émir du Qatar Tamim ben Hamad al-Thani (c) en présence du président iranien Hassan Rohani, le 12 janvier 2020 à Téhéran ( - / IRANIAN SUPREME LEADER'S WEBSITE/AFP )

L'annonce de la responsabilité des forces armées a créé un choc en Iran et une vague d'indignation.

Dès samedi soir, une cérémonie d'hommage aux victimes dans une université de Téhéran a viré à la manifestation contre les autorités, aux cris de "mort aux menteurs", avant d'être dispersée par la police.

Dimanche soir, de nouveau, des rassemblements de colère, d'une ampleur difficile à évaluer, ont eu lieu

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux et qui n'ont pu être authentifiées immédiatement laissent penser que plusieurs personnes pourraient avoir été blessées par des tirs de grenades lacrymogènes.

 ■

Copyright © 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2020

Air France KLM n'observe pas de baisse de la demande liée aux préoccupations climatiques de la population...

Publié le 17/01/2020

Moody's confirme la note senior non garantie d'Imerys à 'Baa2' mais passe la perspective associée à la notation de 'sous revue' à 'négative'...

Publié le 17/01/2020

Gap a annoncé jeudi soir qu'il renonçait à se séparer de sa marque de vêtements bon marché Old Navy. L'habilleur, qui devait à l'origine en faire une marque distincte, considère que les…

Publié le 17/01/2020

Schlumberger a dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. Le bénéfice net de la première compagnie mondiale de services pétroliers a reculé de 38% à 333 millions de dollars.…

Publié le 17/01/2020

Bureau Veritas reste haut perché sur les 25 euros ce vendredi en Bourse de Paris, alors que le broker Barclays reste à 'surpondérer' sur le dossier...