En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 181.22 PTS
+0.16 %
5 177.00
+0.11 %
SBF 120 PTS
4 150.09
+0.22 %
DAX PTS
11 731.10
-0.39 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.155
-0.17 %

Maldives: l'opposition demande l'aide de l'Inde et des États-Unis pour "évincer" le président

| AFP | 291 | Aucun vote sur cette news
L'ex-président des Maldives Mohamed Nasheed (c), le 22 janvier 2018 à Colombo, au Sri Lanka
L'ex-président des Maldives Mohamed Nasheed (c), le 22 janvier 2018 à Colombo, au Sri Lanka ( LAKRUWAN WANNIARACHCHI / AFP/Archives )

L'opposant maldivien Mohamed Nasheed a appelé mardi les gouvernements étrangers, en particulier l'Inde et les États-Unis, à l'aider à "évincer" le président Abdulla Yameen, dont la répression a plongé l'archipel dans le chaos politique.

"Le président Yameen a illégalement déclaré la loi martiale et s'est emparé de l'État. Nous devons l'évincer du pouvoir. Le peuple des Maldives a une requête légitime envers les gouvernements du monde, notamment l'Inde et les États-Unis", a déclaré l'ex-président dans un communiqué, réclamant une intervention militaire indienne et un blocage financier américain.

Image fournie par le journal Mihaaru montrant des forces de sécurité devant la Cour suprême après l'état d'urgence décrété par le président Abdulla Yameen, le 5 février 2018 à Malé, aux Maldives
Image fournie par le journal Mihaaru montrant des forces de sécurité devant la Cour suprême après l'état d'urgence décrété par le président Abdulla Yameen, le 5 février 2018 à Malé, aux Maldives ( STR / Mihaaru/AFP )

"Nous voudrions que le gouvernement indien envoie un représentant, appuyé par son armée, pour libérer les juges et les détenus politiques, dont l'ancien président Maumoon Abdul Gayoom, de leur détention et les ramener chez eux. Nous demandons une présence physique", a-t-il indiqué.

"Nous voudrions aussi que le gouvernement américain s'assure que les institutions financières américaines interrompent toutes les transactions en dollars des responsables du régime aux Maldives", poursuit le texte.

Le président de la Cour suprême des Maldives et un autre juge de haut rang ont été arrêtés mardi lors d'un raid des forces de l'ordre conduit à l'aube, nouveau tour de vis du président Abdulla Yameen qui a décrété l'état d'urgence.

Le président des Maldives, Abdulla Yameen, le 25 octobre 2015
Le président des Maldives, Abdulla Yameen, le 25 octobre 2015 ( HO / MALDIVES PRESIDENCY/AFP/Archives )

Défiant l'ordre de libération d'éminents prisonniers politique par la Cour suprême, M. Yameen a intensifié ces derniers jours la répression contre ses opposants malgré les protestations et pressions internationales, ternissant l'image de ce haut-lieu du tourisme de luxe.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

D'un point de vue graphique, le titre rebondit après avoir consolidé sur la zone des 77.2 euros qui fait désormais office de support à court terme. Du côté des indicateurs techniques, le titre…

Publié le 17/10/2018

Le Crédit Agricole soutient les PME et ETI à l'international...

Publié le 17/10/2018

Jérôme Barrier...

Publié le 17/10/2018

Premier vol prévu en 2022...

Publié le 17/10/2018

Cdiscount, filiale e-commerce du groupe Casino, a annoncé l'achat du vendeur en ligne de pneumatique 1001Pneus, pour un montant de 500 000 euros. Cette acquisition a fait l'objet d'un jugement du…