5 416.32 PTS
+1.25 %
5 409.0
+1.25 %
SBF 120 PTS
4 318.22
+1.20 %
DAX PTS
13 258.86
+1.19 %
Dowjones PTS
24 651.74
+0.58 %
6 466.32
+0.00 %
Nikkei PTS
22 901.77
+1.55 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Mailly: "je suis prêt à défiler avec tout le monde à condition qu'on soit d'accord"

| AFP | 186 | Aucun vote sur cette news
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO à Marseille le 7 septembre 2017
Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO à Marseille le 7 septembre 2017 ( ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP/Archives )

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, a assuré lundi sur RMC/BFM-TV être "prêt à défiler avec tout le monde" dans le cadre de la réforme du Code du travail et des ordonnances qui l'encadrent, "à condition qu'on soit d'accord".

"Je suis prêt à défiler avec tout le monde, ça ce n'est pas un problème, à condition qu'on soit d'accord sur les objectifs", a déclaré M. Mailly, interrogé sur la possibilité qu'il défile dans la rue aux côtés de la CGT, qui a appelé lundi l'ensemble des confédérations syndicales à une réunion commune pour préparer une réponse unitaire aux projets du gouvernement.

"J'ai un mandat pour une journée de mobilisation avant la ratification (des ordonnances). Il y a certains points qu'on n'accepte pas dans les ordonnances, même si le parlement de FO a validé tout ce que nous avons fait cet été, mais je n'ai pas un mandat pour le retrait global des ordonnances", a-t-il cependant ajouté, à quelques heures de cette réunion.

"On verra la discussion ce soir (...). Je ne réponds pas aux convocations", a-t-il dit, questionné sur le "19 ou le 20 octobre", dates déjà avancées par la CGT, en concédant cependant qu'une journée unitaire serait "pas mal".

"A la fois le 12 et le 21 septembre, le bureau confédéral (de FO, NDLR) estimait qu'il n'était pas souhaitable de manifester. Les réunions internes on validé ce qu'on a fait tout l'été. En même temps il y a des points qu'on conteste", a répété M. Mailly en évoquant les "instances représentatives du personnel" et "les problèmes aux prud'hommes".

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 18/12/2017

Le député PS Luc Carvounas à l'Assemblée nationale, le 10 octobre 2017 à Paris ( Bertrand GUAY / AFP/Archives )Le député Luc Carvounas, candidat au poste de Premier secrétaire du Parti…

Publié le 18/12/2017

La dernière semaine à volumes de l'année débute aujourd'hui et le CAC40 se hisse de nouveau au-dessus des 5...

Publié le 18/12/2017

le Fonds monétaire international table sur une croissance mondiale à 3,7% l'an prochain ( BRENDAN SMIALOWSKI / AFP/Archives )Près de dix ans après la faillite de Lehman Brothers, l'embellie de…

Publié le 18/12/2017

Wall Street a inscrit de records à la hausse pour les trois grands indices.

Publié le 18/12/2017

Atos, leader international de la transformation digitale, a pris acte de l'annonce de l'offre de Thales en vue d'acquérir Gemalto, au prix de 51 euros par action. "Conformément à sa discipline…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2017

L'analyste reste acheteur...

Publié le 18/12/2017

Dans des volumes soutenus, Biom'Up bondit de 9% à 11,9 euros en matinée à Paris...

Publié le 18/12/2017

Après la fiction live et le documentaire, l'animation ? Mediawan est entré en négociation exclusive avec les actionnaires de ON kids & family, en vue...

Publié le 18/12/2017

Atos a renoncé à Gemalto. Pour mieux se consacrer à sa filiale ?

CONTENUS SPONSORISÉS