5 436.28 PTS
-0.04 %
5 385.50
+0.07 %
SBF 120 PTS
4 341.86
-0.04 %
DAX PTS
12 622.94
+0.40 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.12
+0.86 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Madagascar: l'épidémie de peste continue de se propager

| AFP | 273 | 4 par 1 internautes
Un employé municipal désinfecte un marché d'Antananarivo le 10 octobre 2017 pour lutter contre la peste qui a déjà fait 74 morts à Madagascar.
Un employé municipal désinfecte un marché d'Antananarivo le 10 octobre 2017 pour lutter contre la peste qui a déjà fait 74 morts à Madagascar. ( RIJASOLO / AFP/Archives )

L'épidémie de peste qui s'est déclarée il y a deux mois à Madagascar continue à se propager, notamment dans sa capitale Antananarivo, et a fait déjà au moins 74 morts, selon un nouveau bilan publié mardi par les autorités locales.

Au total 805 cas de la maladie ont été recensés sur le territoire de la Grande île, a ajouté le ministère de la Santé.

La peste réapparaît presque chaque année à Madagascar, généralement de septembre à avril.

Mais cette année, l'épidémie a débuté dès août et s'est propagée "aux grandes zones urbaines, contrairement aux précédentes épidémies", selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Elle a provoqué un vent de panique parmi la population, malgré les appels au calme du gouvernement.

A titre de précaution, les autorités ont interdit jusqu'à nouvel ordre les manifestations et réunions publiques dans la capitale et suspendu les cours dans plusieurs universités et écoles du pays afin de procéder aux opérations de désinfection.

L'OMS a venu à la rescousse des autorités en livrant 1,2 million de doses d'antibiotiques et, avec des ONG comme la Croix-Rouge, a formé en urgence des centaines de volontaires pour la prévention et l'information de la population.

La bactérie de la peste, qui se développe chez les rats, est véhiculée par les puces. Chez l'homme, la forme pulmonaire de la maladie - transmissible par la toux - peut être fatale en seulement 24 à 72 heures. La forme bubonique est elle moins dangereuse.

La plupart des patients recensés à Madagascar ont été infectés par la peste pulmonaire.

tm-pa/jlb

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2018

Réagissant à l'information du Monde selon laquelle Vincent Bolloré a été placé en garde à vue pour être entendu sur les soupçons de corruption pesant sur l'attribution, en 2010, de…

Publié le 24/04/2018

Les valeurs pétrolières soutiennent notamment la tendance

Publié le 24/04/2018

Vincent Bolloré serait en garde à vue ! Selon les informations du 'Monde', le milliardaire breton a été placé en garde à vue dans le cadre d'une...

Publié le 24/04/2018

PSA (-1,44% à 20,49 euros) accuse l’un des plus fort repli du CAC 40, dans le sillage d’une publication du premier trimestre pourtant globalement en ligne avec les attentes des analystes. Les…