En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 919.02 PTS
+0.59 %
5 934.5
+0.86 %
SBF 120 PTS
4 655.99
+0.57 %
DAX PTS
13 282.72
+0.46 %
Dow Jones PTS
28 135.38
+0.01 %
8 487.71
+0.25 %
1.112
+0.06 %

Macron se félicite d'avoir "réveillé" l'Otan avec ses propos controversés

| AFP | 332 | 4 par 4 internautes
Emmanuel Macron à l'Elysée avec le  secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg le 28 novembre 2019
Emmanuel Macron à l'Elysée avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg le 28 novembre 2019 ( Bertrand GUAY / AFP )

Le président français Emmanuel Macron a assumé jeudi ses propos controversés sur l'état de "mort cérébrale" de l'Otan, en appelant l'alliance militaire à se concentrer sur les enjeux stratégiques, en particulier la lutte contre le terrorisme.

"J'assume totalement d'avoir levé les ambiguïtés", a déclaré le chef de l'État français à l'issue d'un entretien d'une heure avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg à l'Elysée.

Les deux hommes ont affirmé leur volonté d'"assurer le succès" du sommet des dirigeants des 29 pays membres de l'Otan mardi et mercredi à Londres, à l'occasion des 70 ans de l'Alliance atlantique.

La préparation de cette réunion, à laquelle participera notamment l'Américain Donald Trump, a été troublée par Emmanuel Macron qui a déclaré le 7 novembre, dans un entretien à l'hebdomadaire britannique The Economist: "Ce qu'on est en train de vivre, c'est la mort cérébrale de l'Otan.

Cette mise en cause frontale avait été aussitôt dénoncée à Washington, Berlin, Londres, Varsovie ou Ankara.

Interrogé sur ses propos, Emmanuel Macron a expliqué les avoir tenus après avoir constaté "une déconnexion criante et inacceptable" lors des deux derniers sommets de l'Otan, qui "ont été uniquement consacrés à savoir comment on pouvait alléger le coût financier pour les États-Unis", de loin le principal contributeur de l'Alliance.

Pendant ce temps, n'étaient pas "résolues" des questions stratégiques sur "la paix en Europe, la relation avec la Russie, le sujet de la Turquie" ou sur "qui est l'ennemi ?" de l'Otan, a ajouté le chef de l'Etat, en citant la lutte contre le terrorisme comme une nouvelle priorité pour les alliés.

"Il fallait peut-être un +wake-up call+ (une alarme, ndlr). Il a été donné et je me félicite que la priorité est plutôt de réfléchir à nos finalités et nos objectifs stratégiques", a-t-il ajouté devant la presse.

Appel au Sahel

Otan
Otan ( AFP / AFP )

En réponse, Jens Stoltenberg a assuré que l'Otan avait modernisé sa doctrine et son mode de fonctionnement, tout en renforçant ses moyens d'action, notamment dans l'est de l'Europe.

Mais, a-t-il insisté, en l'état actuel, l'Union européenne seule "n'est pas à même de défendre l'Europe" et "ne peut se substituer à l'Alliance atlantique". "Les deux sont les faces d'une même médaille", selon lui.

Allant dans le même sens, la nouvelle présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait affirmé mercredi que l'UE et l'Otan n'étaient "pas rivales" mais "complémentaires".

"L'Europe ne peut pas se défendre seule pour le moment" et "il est important (...) que nous assumions davantage de responsabilités", avait également souligné la chancelière Angela Merkel mercredi devant les députés allemands.

Cherchant à calmer le jeu entre eux, Paris et Berlin ont déjà proposé, le 20 novembre, la mise en place d'un comité d'experts destiné à renforcer le processus politique au sein de l'Otan.

Selon l'Élysée, Emmanuel Macron devrait s'entretenir avec plusieurs autres dirigeants d'ici au sommet des 3 et 4 décembre. Il aura également des rencontres à Londres avec ses homologues, dont une à quatre avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, Angela Merkel et Boris Johnson.

Après la mort de 13 soldats français dans une collision de deux hélicoptères au Mali, le président a fait savoir qu'il allait, à cette occasion, réclamé à ses alliés une "plus grande implication" contre "le terrorisme" au Sahel. Où la France, qui y déploie quelque 4.500 hommes, "agit pour le compte de tous".

Il a indiqué être prêt à revoir "toutes les options stratégiques" de la France au Sahel et que, dans ce cadre, "une plus grande implication des alliés serait tout à fait bénéfique". "Proclamer son attachement à la sécurité collective ne suffit pas. Une véritable alliance, ce sont des actes, pas des mots", a-t-il ajouté.

Pour Paris, cet appel s'adresse surtout aux autres pays européens, dont certains sont déjà impliqués comme l'Allemagne et le Danemark, et ne passe pas par le lancement d'une opération de Otan.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 décembre 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

PRIMÉ MEILLEUR NOUVEAU CONTRAT D’ASSURANCE VIE

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Deux des principaux actionnaires de PSA Groupe, la famille Peugeot et la banque publique BPI, auraient demandé des assurances sur la gouvernance du nouvel ensemble en cas de départ de Carlos…

Publié le 13/12/2019

Au cours du 1er semestre de l'exercice 2019/2020, les discussions engagées avec les créanciers du Groupe afin de restructurer les dettes se sont poursuivies, avec différentes avancées positives...

Publié le 13/12/2019

L'action Digigram est sur un dernier cours de 0,61 euro...

Publié le 13/12/2019

Depuis le début de l'année, le trafic de Paris Aéroport est en progression de +2,8% avec un total de 99,9 millions de passagers...