En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 422.54 PTS
-
5 436.00
-
SBF 120 PTS
4 340.58
-
DAX PTS
12 661.54
+0.80 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.63 %
Nikkei PTS
22 898.64
+0.89 %

Macron s'"étonne" que la visite de Trump "suscite autant de débats et de protestations"

| AFP | 267 | Aucun vote sur cette news
Le président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Trieste, dans le nord de l'Italie, le 12 juillet 2017
Le président français Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Trieste, dans le nord de l'Italie, le 12 juillet 2017 ( TIZIANA FABI / AFP )

Emmanuel Macron s'"étonne" que la visite de Donald Trump, arrivé jeudi en France et convié vendredi au défilé militaire du 14 Juillet, "suscite autant de débat et de protestations".

"J'invite le président Trump et je m'étonne que ça suscite autant de débats et de protestations parce que c'est le centième anniversaire de l'intervention à nos côtés des forces américaines lors du premier conflit mondial", a déclaré le président français lors d'une conférence de presse commune avec la chancelière allemande Angela Merkel.

"Il ne faut jamais oublier que notre Histoire nous dépasse. La vie de nos pays nous dépasse. Et les péripéties des caractères ou des tempéraments qui sont les nôtres, les moments que nous vivons, ne doivent pas nous faire oublier cela. C'est ce que nous devons aussi aux Etats-Unis d'Amérique. Et donc c'est pour consacrer ce lien que j'ai invité le président, ses troupes défileront le 14 juillet aux côtés des nôtres, a poursuivi le président français.

Arrivé jeudi matin à Paris, le président américain doit être officiellement accueilli par son homologue français jeudi après midi à l'Hôtel des Invalides. Suivront un entretien en tête à tête suivi d'un entretien élargi, puis une conférence de presse conjointe. Les deux présidents et leurs épouses dineront dans la soirée dans un restaurant de la Tour Eiffel.

"Ensuite je vous confirme que ma philosophie, c'est même lorsqu'on a des désaccords de continuer à discuter. Je dirais même surtout quand on a des désaccords", a-t-il expliqué.

"J'ai un désaccord fort avec le président Trump, il est connu. Je m'en suis expliqué avec lui, nous le partageons avec la chancelière, c'est sur le sujet du climat. Je le lui ai dit, d'abord de vive voix puis lors de réunion de travail. je l'ai ensuite fait savoir publiquement. Nous nous sommes affrontés sur ce sujet dans les enceintes internationales où nous avons eu à nous exprimer. Voilà. Il le sait, je le sais", a poursuivi M. Macron.

"J'espère en tout cas qu'il pourra revenir vers nous sur ce sujet qui est un sujet d'intérêt commun, dont les Etats-Unis ne peuvent faire l'économie. Et je crois d'ailleurs que les grandes villes, les Etats fédérés, la société civile comme le monde des affaires américains le savent profondément, qui soutiennent l'accord de Paris et continuent à s'inscrire dans le droit fil de celui-ci", a ajouté le président français.

Plusieurs voix dans la classe politique française se sont élevées contre cette invitation. M. Trump "n'est pas le bienvenu en France", avait notamment déclaré le leader de la France insoumise (LFI) Jean-Luc Mélenchon, mais aussi l'ancien candidat du PS à la présidentielle Benoît Hamon.

Un rassemblement anti-Trump de militants du Parti démocrate américain en France est par ailleurs prévu en début de soirée, place des Etats-Unis, dans le 16e arrondissement de Paris

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Le premier domaine d'application de ce partenariat concernera le raffinage...

Publié le 17/07/2018

Le Groupe anticipe une légère dégradation de son chiffre d'affaires sur l'exercice 2018-2019...

Publié le 17/07/2018

Le plan national égyptien vise à développer plus de 13 GW de capacité renouvelable...

Publié le 17/07/2018

Les OCA ne portent pas de bons de souscription d'actions (BSA), et portent sur 8 ME maximum de nominal...

Publié le 17/07/2018

Les ampoules seront commercialisées sous la marque AwoX avec le co-branding Deutsche Telekom Magenta SmartHome...