En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 929.97 PTS
+0.42 %
4 915.5
+0.29 %
SBF 120 PTS
3 901.62
+0.00 %
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.00 %
1.138
+0.12 %

Macron et Steinmeier appellent à refonder sans tarder l'Europe

| AFP | 353 | Aucun vote sur cette news
Emmanuel Macron et le président allemand Frank-Walter Steinmeier à Paris le 10 novembre 2017
Emmanuel Macron et le président allemand Frank-Walter Steinmeier à Paris le 10 novembre 2017 ( GONZALO FUENTES / POOL/AFP/Archives )

Les présidents français Emmanuel Macron et allemand Frank-Walter Steinmeier ont insisté vendredi sur l'urgence à "refonder" l'Europe dès qu'un nouveau gouvernement sera en place à Berlin.

"Nous partageons l'un et l'autre le sentiment profond que cette refondation est nécessaire et urgente et que l'année qui s'ouvre est absolument déterminante à cet égard", a déclaré Emmanuel Macron à l'issue de leur entretien à l'Elysée, à l'occasion des commmérations de la fin de la Première guerre mondiale.

"C'est notre responsabilité commune, une fois que le gouvernement de coalition sera établi, d'œuvrer en cela. C'est le travail que je compte conduire avec la chancelière Merkel", a insisté le président français.

Le camp conservateur d'Angela Merkel, les Libéraux et les Verts tentent dans la douleur de former une coalition gouvernementale depuis les élections du 24 septembre, dont la chancelière est sortie affaiblie.

Les discussions achoppent notamment sur la réforme de l'UE, certaines pistes françaises comme un budget commun de la zone euro étant jugées trop audacieuses par les Libéraux (FDP) et une partie des conservateurs.

"Les partenaires de la coalition qui est en train de se former ont tous affirmé pendant la campagne électorale le rôle moteur du couple franco-allemand pour porter un nouveau projet européen", a pointé Emmanuel Macron, en espérant que ses contours soient précisés "dans les prochains mois".

Le président allemand a salué le discours "courageux" d'Emmanuel Macron le 26 septembre à La Sorbonne, qui a tracé une série de pistes de réforme de l'Europe "à un moment où il y avait beaucoup de scepticisme".

"Je suis sûr que cet élan donné par le discours de La Sorbonne portera le futur gouvernement allemand", a dit Frank-Walter Steinmeier.

Les deux chefs d'Etat ont ensuite rejoint ensemble l'Alsace où ils inaugueront dans l'après-midi l'Historial franco-allemand du Hartmannswillerkopf sur l'un des plus sanglants champs de bataille de la Première Guerre mondiale.

Cette inauguration marquera le début des commémorations du 11 novembre, date de l'Armistice qui mit fin aux combats de 14-18.

"Ce déplacement conjoint et ce geste, ce n'est pas revenir sur un passé douloureux pour nos deux pays, c'est exercer ensemble le devoir de mémoire et le devoir d'histoire qui seul permet de ne pas faire bégayer celle-ci", a déclaré Emmanuel Macron.

"Ce que nous faisons aujourd'hui (…) c'est de construire une histoire en commun parce qu'elle est le socle d'un avenir en commun, parce que nous avons beaucoup à faire ensemble", a-t-il ajouté.

Frank-Walter Steinmeier a souligné "l'importance de rappeler encore une fois à nos peuples d'où nous venons", particulièremnt "dans une phase où nous luttons encore pour sortir de la crise européenne".

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/12/2018

Partouche a affiché, au titre de son quatrième trimestre de son exercice, un chiffre d’affaires en repli de 2,9% à 99,2 millions d’euros. Sur la période, le Produit Brut des Jeux (PBJ)…

Publié le 13/12/2018

A l’occasion de son "Investor Day", Plastic Omnium a assuré qu'il portera au cours de la période 2019-2021 une attention particulière à la génération de free cash-flow. L’enveloppe…

Publié le 13/12/2018

TechnipFMC plc annonce que son Conseil d'administration a approuvé un programme additionnel de rachat d'actions de 300 millions de dollars qui sera...

Publié le 13/12/2018

Après la mise en examen le 25 avril 2018 de deux de ses dirigeants et donc de "manière purement mécanique" la holding Bolloré annonce avait été mise en examen hier "pour les mêmes motifs et…

Publié le 13/12/2018

Veolia se voit confier la gestion des déchets des 72 communes des territoires de Lunéville à Baccarat et du Pays du Sânon, dans le cadre d'un contrat...