En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-
4 775.5
+0.46 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-
DAX PTS
10 740.89
-
Dowjones PTS
23 675.64
+0.35 %
6 491.52
+0.00 %
1.140
+0.29 %

Macron s'avance sur les routes de la Soie tout en avertissant Xi Jinping

| AFP | 2820 | 3 par 2 internautes
Emmanuel Macron discute avec son homologue chinois Xi Jinping, à Pékin, le 8 janvier 2018
Emmanuel Macron discute avec son homologue chinois Xi Jinping, à Pékin, le 8 janvier 2018 ( Andy Wong / POOL/AFP )

Emmanuel Macron a placé lundi sa première visite en Chine sous le signe des Nouvelles routes de la soie, un projet cher au président Xi Jinping, qu'il a mis toutefois en garde contre le risque d'une "nouvelle hégémonie".

Le président français et Brigitte Macron sont arrivés en fin d'après-midi à Pékin, où ils ont été reçus par le président Xi et son épouse pour un premier entretien, avant un dîner prévu à quatre. Le sommet proprement dit entre les deux hommes aura lieu mardi.

Emmanuel et Brigitte Macron rencontrent Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan, à Pékin, le 8 janvier 2018
Emmanuel et Brigitte Macron rencontrent Xi Jinping et son épouse Peng Liyuan, à Pékin, le 8 janvier 2018 ( Andy Wong / POOL/AFP )

M. Macron a symboliquement entamé sa visite à Xian (nord), ancienne capitale de l'empire chinois qui fut le point de départ de la route de la Soie, ancienne voie commerciale remise au goût du jour par Xi Jinping pour cimenter les liaisons économiques de la Chine et son influence.

Ce dernier a lancé en 2013 un projet colossal de construction de routes, ports, voies ferrées et parcs industriels à destination de l'Europe et même au-delà. Cette initiative des Nouvelles routes de la Soie doit couvrir 65 pays, pour des investissements de plus de 1.000 milliards de dollars.

Emmanuel Macron prononce un discours au palais Daminggong, à Xian, en Chine, le 8 janvier 2018
Emmanuel Macron prononce un discours au palais Daminggong, à Xian, en Chine, le 8 janvier 2018 ( LUDOVIC MARIN / AFP )

"Ma volonté est que la France et l'Europe (...) soient au rendez-vous offert par la Chine", a assuré Emmanuel Macron à Xian dans un long discours, alors que la France était jusqu'ici restée prudente face à un projet jugé parfois dangereusement expansionniste de la part de la deuxième puissance économique mondiale.

Mais Emmanuel Macron a assorti son ralliement d'un avertissement.

"Ces routes sont en partage et elles ne peuvent être univoques", a-t-il lancé. "Elles ne peuvent être les routes d'une nouvelle hégémonie qui viendrait mettre en état de vassalité les pays qu'elles traversent".

- 'Bataille' climatique -

Défendant le multilatéralisme, il s'est toutefois fait le chantre d'une alliance entre l'Europe et la Chine.

Emmanuel et Brigitte Macron visitent la pagode de la Grande pagode de l'oie sauvage, à Xian, en Chine, le 8 janvier 2017
Emmanuel et Brigitte Macron visitent la pagode de la Grande pagode de l'oie sauvage, à Xian, en Chine, le 8 janvier 2017 ( ludovic MARIN / POOL/AFP )

"Nos destins sont liés", a-t-il estimé. "L'avenir a besoin de la France, de l'Europe et de la Chine. Nous sommes la mémoire du monde. Il nous appartient de décider d'en être l'avenir", a assuré le président français.

Face à la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris sur le réchauffement, M. Macron a annoncé qu'il proposerait à Xi Jinping de "relancer la bataille climatique".

Sans la décision de la Chine d'y demeurer, "l'accord de Paris n'aurait pas survécu" à la décision américaine, a-t-il souligné, tout en notant que la Chine reste le premier pays émetteur de gaz à effet de serre.

Les relations franco-chinoises depuis 1964
Les relations franco-chinoises depuis 1964 ( Sophie RAMIS / AFP )

Emmanuel Macron avait auparavant visité à Xian la célèbre armée souterraine du premier empereur, avant de se rendre dans deux lieux évocateurs des routes de la Soie: la Grande pagode de l'oie sauvage et la Grande mosquée, témoins de l'importation du bouddhisme et de l'islam en Chine.

Le président français, qui a offert à son hôte un cheval de la Garde républicaine, comme en réponse à la "diplomatie du panda" chère à Pékin, doit séjourner jusqu'à mercredi dans la capitale chinoise.

Échanges commerciaux France-Chine
Échanges commerciaux France-Chine ( Adrien Lac / AFP )

Mardi, point fort du voyage, il sera reçu de manière beaucoup plus formelle. Au programme, une visite de la Cité interdite, une rencontre avec le président de l'Assemblée nationale populaire et le Premier ministre, une cérémonie d'accueil, la signature d'accords et de contrats, une déclaration conjointe puis un dîner d'Etat.

Paris et Pékin conservent des points de friction. La France, qui souffre d'un déficit commercial de 30 milliards d'euros avec la Chine, veut "rééquilibrer" la relation et prône une réciprocité dans l'ouverture des marchés entre l'Union européenne (UE) et la Chine. Elle pousse aussi pour que l'UE contrôle davantage les investissements, notamment chinois, dans les secteurs stratégiques.

M. Macron est accompagné par une délégation de plus de 50 chefs d'entreprise.

La question des droits de l'homme sera abordée en privé, a assuré l'Elysée. Dans un communiqué, l'association Human Rights Watch demande à M. Macron de réclamer "publiquement" à Xi Jinping des améliorations sur ce front et de soulever notamment le cas de Liu Xia, la veuve du prix Nobel de la paix Liu Xiaobo décédé l'an dernier. Mme Liu reste de facto assignée à résidence sans avoir jamais été poursuivie officiellement.

 ■

Copyright © 2018 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/12/2018

16h00 aux Etats-UnisReventes de logements en novembre20h00 aux Etats-UnisDécision de politique monétaire de la Fedsource : AOF

Publié le 19/12/2018

Paris, le 19 décembre 2018, 8h30 COMMUNIQUE de presse Eramet - Une nouvelle étape pour le projet Lithium,  Hervé Montégu nommé Directeur de l'activité Lithium Les…