En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 847.53 PTS
-0.42 %
4 822.50
-0.86 %
SBF 120 PTS
3 868.16
-0.38 %
DAX PTS
11 090.11
-0.41 %
Dowjones PTS
24 359.65
-1.40 %
6 656.87
-1.88 %
1.137
-0.02 %

Ligue: Mbappé offre à Tuchel son premier 'clasico' et un record européen au PSG

| AFP | 244 | Aucun vote sur cette news
L'attaquant du PSG Kylian Mbappé, buteur dès son entrée en jeu face à l'OM, le 28 octobre 2018 au Vélodrome
L'attaquant du PSG Kylian Mbappé, buteur dès son entrée en jeu face à l'OM, le 28 octobre 2018 au Vélodrome ( Boris HORVAT / AFP )

Les prouesses de Kylian Mbappé n'ont pas de limites : remplaçant au coup d'envoi, l'attaquant parisien a offert à Thomas Tuchel sa première victoire dans un 'clasico' OM-PSG (2-0), synonyme de record de victoires d'affilée (11) depuis le début de saison égalé sur le plan européen pour Paris, dimanche.

L'ambiance assourdissante du stade Vélodrome s'est momentanément tu l'espace de quelques secondes. L'auteur de cet exploit ? Mbappé, le prodige du foot français, qui a réussi à ouvrir le score, à peine quelques minutes après son entrée en jeu (66e). Il est impliqué sur le second but signé Julian Draxler en fin de match (90+5).

Un prestation remarquable qui permet à son équipe de poursuivre son incroyable sans-faute en Ligue 1 avec 11 victoires en 11 matches, d'égaler le record européen jusque-là détenu seul par Tottenham depuis le début saison 1960-61... et de caracoler en tête du championnat avec huit points d'avance sur son dauphin Lille, son prochain adversaire.

S'ils ont réussi à mettre en échec le PSG pendant plus d'une heure, les Marseillais ont encore une fois été incapables de mettre fin à la série d'invincibilité parisienne, sept ans après leur dernier succès dans un "clasico" en novembre 2011.

Pour son baptême du feu, quatre jours après la leçon collective reçue par Naples (2-2) en Ligue des champions, Tuchel a longtemps vu sa mini révolution dans son onze de départ se révéler inefficace. Outre Mbappé, le technicien allemand avait aussi laissé sur le banc son milieu Adrien Rabiot. Sanctions en raison d'un problème de comportement ou coup tactique voulu ?

- "Ney" muselé pour sa revanche -

Toujours est-il que son 3-3-3-1, digne de la formation préférée de l'ancien entraîneur olympien Marcelo Bielsa, a eu toute les peines du monde pour contrôler le ballon et empêcher les vagues marseillaises menées par Florian Thauvin, l'invité surprise de l'équipe de Rudi Garcia.

Privé de son capitaine Thiago Silva, blessé, et du défenseur Presnel Kimpembe, suspendu, Tuchel a fait confiance aux jeunes Thilo Kehrer et Stanley Nsoki pour accompagner Marquinhos, tandis que Eric Maxim Choupo-Moting, Draxler, et Angel Di Maria, étaient chargés de combiner avec Neymar sur le plan offensif.

Si "Ney" aura enfin réussi à jouer un "clasico" jusqu'au coup de sifflet final -un an après son carton rouge reçu au Vel' et sa dramatique blessure au retour à Paris- il n'aura jamais été en mesure de faire la différence, entre déchets techniques et marquage ultra serrée du milieu marseillais incarné par Luiz Gustavo. Hormis sur la dernière action du match pour offrir le but du break à Draxler (90+5).

Sifflé comme jamais au moindre ballon touché, la superstar brésilienne, qui s'est plaint à plusieurs reprises du turbulent public olympien, a même vécu un calvaire sur certaines actions : Lucas Ocampos s'est amusé à lui mettre un petit pont (12e), tandis que Dimitri Payet et Bouna Sarr ont ruiné successivement ses tentative de coup "sombrero", puis de retourné accrobatique (12e, 15e) !

Car, loin de sa prestation insipide contre la Lazio Rome (défaite 3-1) jeudi, l'OM a tenté de prendre les choses en main d'entrée de jeu dans un 4-3-3 "new-look", sans véritable attaquant de pointe.

- Mbappé, entrée marquante -

Mais à l'image de la frappe de Gustavo (29e), l'action mal négociée par Thauvin sur un bon mouvement initié par Strootman (31e), ou encore la tête sans danger d'Ocampos sur corner (34e), Marseille n'a pas été capable de faire mal à son adversaire.

Et quand Paris s'est mis à accélérer, cela a failli faire mouche juste avant la mi-temps quand Di Maria a vu sa frappe croisée tromper Mandanda... mais repoussé in extremis sur la ligne par Strootman (45e) ! Dès le retour des vestiaires, la frappe vicieuse de Di Maria a été repoussée par Mandanda (46e).

Après avoir vu Aréola réalisé un bel arrêt sur coup franc dangereux de Payet (57e), Tuchel, qui a vu son adjoint être exclu du banc parisien, a décidé de faire entrer son joker Mbappé (62e). L'inspiration de la soirée.

A peine quatre minutes après son entrée en jeu, le champion du monde a profité d'une belle passe de Di Maria pour déposer le jeune Boubacar Kamara, et tromper Mandanda d'un tir croisé imparable (66e).

Si l'OM a tout tenté pour égaliser en fin de match, à l'image du tir d'Amavi (78e) ou des entrées de Germain et Mitroglou, c'est Paris qui aura réussi à donner plus d'éclat à son succès. La force de l'habitude.

 ■

Copyright © 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Turbos Call, du levier à la hausse pour votre portefeuille
Lundi 28 janvier de 12h30 à 13h30

Les SCPI, un produit incontournable dans la conjoncture actuelle ?
Vendredi 1er février de 12h15 à 13h00

Protéger son portefeuille avec les Turbos Put
Lundi 11 février de 12h30 à 13h00

Tradez sur le CAC 40 avec du levier
Lundi 18 février de 12h15 à 13h00

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/01/2019

Article L.233-8 II du Code de commerce et article 223-16 du Règlement général de l'Autorité des marchés financiers     Dénomination sociale de l'émetteur…

Publié le 22/01/2019

Paris, le 22 janvier 2019 - L'Assemblée générale mixte de Sodexo s'est tenue le 22 janvier 2019 à la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, sous la présidence de Sophie…

Publié le 22/01/2019

Les actionnaires de la Société DERICHEBOURG sont invités à participer à l'Assemblée Générale Mixte qui se tiendra le Mardi 5 février 2019 à 11 heures, au Palais Brongniart,…

Publié le 22/01/2019

Compte tenu du contexte marqué par le mouvement des "Gilets Jaunes" au quatrième trimestre en France, Maisons du Monde a décidé de publié un point sur ses ventes et résultats 2018 en amont de la…